75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Horreur a Arkham 2005 : L'horreur de Kingsport
Horreur a Arkham 2005 > Horreur a Arkham 2005 : L'horreur de Kingsport >

Critique du Jeu de société : Horreur a Arkham 2005 : L'horreur de Kingsport

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 10 novembre 2010 à 0041

Un port de pêche un peu trop tranquille

INSPIRATION:
Kingsport est une ancienne ville portuaire fictive située sur la côte du Massachusett (non loin de Salem) ayant servi de décor à plusieurs nouvelles lovecraftiennes. Parmi les plus connues, on peut citer:
- Le terrible vieillard (The Terrible Old Man - 1921): trois criminels s'introduisent dans la maison d'un vieil homme ("si vieux que personne ne se souvient de l'avoir vu jeune"), située Water Street, pour lui faire avouer où il cache un présumé trésor. Leurs corps mutilés seront retrouvés sur la plage.
Le Festival (The Festival - 1923): invité pour les fêtes de fin d'année, le narrateur se rend à Kingsport, la ville de ses ancêtres. Il va alors accompagner une étrange procession dans les sous-sols de l'église de Central Hill et découvrir que ses ancêtres dirigeaient un ancien culte païen.
La clé d'argent (The Silver Key - 1926): A travers ses rêves, Randoph Carter découvre que l'ancienne église de Central Hill était jadis le siège d'une étrange Congrégation.
 - L'étrange maison haute dans la brume (The Strange High House in the Mist - 1926): Thomas Olney, un professeur de philosophie visite la cité de Kingsport et se rend dans une maison située en haut d'une falaise dominant l'océan. Là, il va rencontrer un étrange vieil homme solitaire et vivre une aventure extraordinaire.

PRESENTATION:
Le supplément Horreur à Kingsport vous permet d'introduire les évènements propres à la cité de Kingsport (que l'on peut trouver dans les nouvelles citées ci-dessus) dans vos parties d'Horreur a Arkham. La boîte de jeu comprend un plateau en deux volets devant être rajouté à celui de la boîte de base, de nombreuses nouvelles cartes (Mythe, Portail, Investigateur et Grand Ancien), des nouveaux investigateurs, grands anciens (très puissants, le pire étant Atlach Nacha!) et monstres. On y trouve donc quantité de matériel (de qualité superbe, comme toujours) destiné à améliorer le jeu de base, qui doit juste être rajouté à celui d'origine, plus:
- Une nouveauté: les failles, sortes de portails itinérants qui vont vous pourrir la vie en lâchant des monstres et en cassant des scellés.
- Un nouveau type de monstre: les monstres aquatiques.
- Des nouveaux monstres (loup-garou) avec une nouvelle caractéristique: insaisisable (il évite le contact).
- L'introduction des Gardiens et des Hérauts qui permettent de moduler la difficulté du jeu - des concepts que l'on trouve dans la plupart des extensions.
 - Les cartes Combat Epique, utilisées lors du combat final contre le Grand Ancien (une variante qui durcit encore plus l'affrontement).
A noter que certaines cartes font office d'errata et doivent remplacer les cartes fournies avec la boîte de base.

Le plateau de cette extension représente la ville de Kinsport divisé en trois quartiers (et leurs paquets de cartes Lieu spécifiques) plus deux grandes cases Autre Monde (Kadath l'Inconnue et Le Monde Inférieur).  Comme pour le supplément Horreur à Dunwich, la ville de Kingsport est reliée à Arkham via sa gare (située à Central Hill).

 Venons-en maintenant à la véritable nouveauté apportée par ce supplément: les failles.

LES FAILLES:
Le plateau de Kinsport présente trois emplacements pour y placer des marqueurs Faille. Ceux-ci doivent tout d'abord être disposés face cachée sur le plateau. A coté de ces emplacements, on peut voir quatre petits emplacements accompagnés d'une combinaison d''icone de mouvement. A chaque phase de Mythe, si les icones de mouvement de la carte Mythe correspondent à ceux indiqués à coté de la Faille, on place un marqueur de progression de Faille (sur lequel un imprimé un Lieu de Kinsgport) sur l'un des emplacements. Quand les quatre emplacements sont couverts, on retourne le marqueur Faille et on le place sur le Lieu indiqué par la carte Mythe (dans Arkham).
Un Faille agit comme un Portail et se déplace comme un Monstre (chaque Faille possède, comme les monstres, un icone de mouvement). A chaque fois qu'une Faille se déplace, elle libère un Monstre derrière elle. Une Faille ne peut pas être fermée comme un Portail. Pour ce faire, il faut qu'un investigateur se rende à Kingsport et défausse les marqueurs progression de Faille en visitant les Lieux correspondant.

IMPRESSIONS:
En dehors du fait que certains Lieu de Kingsport proposent quelques Objets et Sorts intéressants et que l'extension grossit considérablement le nombre de cartes, de GA et d'investigateurs (favorisant ainsi le renouvellement des parties), on ne peut pas vraiment affirmer que Horreur à Kingsport soit une extension indispensable, notamment par la faiblesse de son plateau. Certes, les lieux a visiter présentent un certain intérêt en terme de gain (surtout l'Etrange Maison Haute dans la brume) mais, à coté de cela, force est de dire que l'activité sur son plateau est minime (pas de Portail, uniquement des monstres volants ou aquatiques) - on est très loin de celle de Dunwich avec ses cohortes de monstres et ses Vortex. Bref, il n'est utile de se rendre dans ce petit port tranquille que pour fermer les Failles, ce qui n'est d'ailleurs pas un exercice très difficile (un seul investigateur suffit). En dehors de ça, c'est une pure perte de temps. Enfin, je n'ai pas été convaincu par le principe du combat épique (qui augmente encore plus la difficulté et l'aspect aléatoire). 

 

La conclusion de

Horreur à Kingsport, sans être une extension ratée, est pour le moment le supplément le moins intéressant de la gamme Horreur à Arkham, surtout si on le compare à Horreur à Dunwich. La qualité du matériel est toujours aussi irréprochable, de nombreuses nouvelles cartes sont intéressantes et le concept des Failles est plutôt bien vu, mais cette extension paie par son plateau, petite bourgade portuaire où il ne se passe pratiquement jamais rien, et que l'on ne visite donc que très rarement.

Que faut-il en retenir ?

  • Un matériel riche en quantité et en qualité
    Un nouveau type de monstres
    Le concept des Failles
    Une extension moins difficile que Horreur à Dunwich (sauf les GA!)

Que faut-il oublier ?


  • Kingsport, une cité portuaire bien trop paisible
    L'extension la moins intéressante de la gamme
    La variante combat épique

Acheter Horreur a Arkham 2005 : L'horreur de Kingsport en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Horreur a Arkham 2005 : L'horreur de Kingsport sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu

En savoir plus sur l'oeuvre L'Appel de Cthulhu