75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Assassin's Creed : Brotherhood : Copernicus Conspiracy >

Critique du Jeu Vidéo : Assassin's Creed : Brotherhood : Copernicus Conspiracy

Avis critique rédigé par Bastien L. le mardi 31 juillet 2012 à 14:35

Copernic ta...

Si les deux DLC d'Assassin's Creed II avaient soufflé le chaud et le froid, Ubisoft a décidé de gratifier les joueurs PS3 d'un DLC exclusif et gratuit. Une Conspiration de Copernic tournant autour du célèbre savant étant bien le seul grand intérêt de cette petite aventure.

Ce segment s'insère au milieu de la vengeance d'Ezio à Rome, ce qui est assez logique puisque le DLC a fait son apparition un jour avant la sortie française de Brotherhood. Notre assassin découvre par hasard un jeune savant venu de Prusse haranguant les foules à propos d'une grande vérité que beaucoup veulent cacher au peuple. Pour ceux ayant séché leurs cours d'histoire, il s'agit bien sur de sa découverte concernant le fait que le Terre tourne autour du soleil. Une découverte qui n'est pas du goût de l'Église, qui va s'évertuer à faire taire Copernic de façon permanente pour le compte des Borgia. Et comme les ennemis de nos ennemis sont toujours nos amis, Ezio propose sa protection à l'astrologue un peu trop téméraire.

C'est d'ailleurs la personnalité de Copernic qui nous divertit le plus pendant cette petite aventure. Loin de l'image assez austère et vieillie qu'on peut se faire d'un savant de sa trempe, on converse avec une génie plein d'idéalisme, d'audace (voire de rêverie) conscient de sa grande découverte. Les cinématiques, entièrement localisées, seront donc agréables à suivre même si pour le jeu en lui-même cela reste trop basique.

A faire ce DLC, on a l'impression d'avoir le droit à une succession de missions annexes mieux scénarisées qu'à l'accoutumée. On enchaîne donc des missions classiques de combat/escorte, de coursier, de filature et d'assassinat. Rien de bien difficile ni de très novateur pour ce qui s'avère être une aventure très secondaire.

Le tout s'enchaîne toute de même assez bien, malgré quelques allers-retours pendant l'heure nécessaire pour terminer ce DLC (si on y va doucement). Bien sur, on ne va pas forcément se plaindre énormément puisque cela est gratuit, mais on aurait aimé une mission qui sorte un peu du lot et de la monotonie que procurent les simples quêtes annexes. On sent bien le peu d'ambition de cette aventure au vu des quelques incohérences et trop grands retours au même point. Il reste cependant toujours le plaisir de parcourir cette Rome de la Renaissance avec des missions se déroulant surtout dans la partie la plus urbaine de la carte.

 

65

Un DLC qui ne vaut le détour que pour sa gratuité et pour la classe de sa « guest-star ». Sinon rien de bien transcendant, le manque d'ambition des développeurs en faisant une aventure pas vraiment indispensable, qui ne vaut pas que l'on ressorte le jeu pour ça, mais qui peut cependant bien s'intégrer pendant que l'on découvre Assassin's Creed Brotherhood.

Critique de publiée le 31 juillet 2012.

Acheter Assassin's Creed : Brotherhood : Copernicus Conspiracy en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Assassin's Creed : Brotherhood : Copernicus Conspiracy sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Assassin's Creed