75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Crackdown
Crackdown >

Critique du Jeu Vidéo : Crackdown

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 15 février 2007 à 1910

La loi, c'est moi !

Crackdown est le premier challenger sur Xbox360 au futur GTA qui sortira cette année. Après un essai raté par Superman Returns les joueurs vont pouvoir commencer à s’échauffer dans cette ville néo-futuriste pleine de voyous et de gredins. A l’inverse d’un GTA – où c’est le joueur le bandit – Crackdown vous propose le poste d’un agent fédéral sur-vitaminé dont le rôle sera tout simplement de remettre de l’ordre et rétablir la paix dans la ville. Organisée autour d’un commissariat central qui ne déplairait pas à Big Brother, la ville où grouille la vermine est en fait composée de trois grands quartiers possédés littéralement par trois gangs bien organisés. Le joueur va foncer tête baissée et la fleur au fusil dans cette arène géante où le simple passage devant un membre de ces gangs provoque tout de suite une fusillade appuyée.

Crackdown, premier GTA-like sur 360 !
Crackdown, premier GTA-like sur 360 !

I Believe I Can Fly... I Believe I Can Touch The Sky !
I Believe I Can Fly... I Believe I Can Touch The Sky !

Heureusement, comme dans tout bon jeu qui se respecte, Crackdown vous offre un attirail d’armes, de véhicules et de gadgets pas bidon du tout. Allant du simple flingue au lance-roquettes en passant par des options à récupérer pour littéralement devenir une sorte de super-homme, on comprend vite que le jeu est fait pour les bourrins. En effet, il n’existe pas de meilleur moyen pour éliminer les têtes de séries « most wanted » que de le faire la grenade à la main en fonçant dans leur quartier général avec un énorme camion histoire de leur montrer que « la loi c’est moi ». Et comme l’univers futuriste se prête bien à ce genre d’attitude, il vous suffira de réviser vos Mad Max, Judge Dredd et autres Blade Runner pour savoir comment avancer. Et ce n’est pas les quelques punks armés jusqu’aux dents du gang des latinos qui vous arrêteront dans cette escalade du chaos organisé.
Faut pas m'embêter quand je suis mal luné !
Faut pas m'embêter quand je suis mal luné !

Sur le pont d'Avignon...
Sur le pont d'Avignon...

Mais comme je l’ai dit plus haut, Crackdown joue sur le terrain du fameux GTA et vous serez donc libre, vraiment libre de faire ce qu’il vous plait. Envie de faire une course de voiture, de grimper sur un building, de tirer sur tout ce qui bouge, d’aller gouter la température de l’eau ou encore de participer à des courses d’obstacles à pied ? Pas de problèmes, le jeu vous invite à pas mal de missions secondaires pour vous changer les idées. Ainsi vous verrez rapidement qu’il est intéressant de booster un peu ses capacités en récupérant des items planquées un peu partout avant d’aller affronter la bande de zozios d’à coté, même si ce n’est pas aussi fun que dans GTA San Andreas dans le sens ou vos capacités physiques s’améliorent avec des bonus récoltés en ville et pas en allant à la salle de sport. C’est quand même intéressant surtout quand on commence à voir son personnage faire des bons de 10m de haut, imitant les prouesses de Néo dans Matrix passant d’immeubles en immeubles.
Il est où Carl Lewis que je lui montre comment je saute !
Il est où Carl Lewis que je lui montre comment je saute !

Si si, j'ai mon permis... de tuer
Si si, j'ai mon permis... de tuer

Améliorez votre conduite pour mieux controler les voitures ou votre précision pour ajuster vos tirs et vous voilà devenu un véritable Robocop prêt à rendre justice une balle entre les deux yeux. Et c’est ça qui rend le jeu sympathique, vous faites votre loi, combattant les drogués et autres magouilleurs si bien que la police vient parfois vous aider si elle vous voit en difficulté. Jetez aussi un œil aux succès du live à débloquer pour le jeu, je les trouve délirant. Mon préféré ? j’hésite entre le salto avant avec un véhicule ou maintenir en l’air plus de 7 secondes un ennemi (avec un lance-roquettes c’est plus facile). Dernière précision, avec vos nouveaux muscles bien dopés, vous pourrez soulever des choses de plus en plus lourdes dont des camions, histoire de démontrer à vos ennemis qu’ils sont « beaux comme un camion ».
Onk Onk !
Onk Onk !

Un mini jeu drôle et efficace
Un mini jeu drôle et efficace

D’un point de vue technique, le jeu est à la fois fluide et agréable à regarder. La technique de cell shading pour donner un aspect « cartoon » aux personnages et véhicules augmente l’impression de surréalisme de cet univers futuriste assez violent il faut le dire. Les textures et le design des lieux sont bien dans le ton et si vous vous approchez assez de vos victimes vous découvrirez des têtes vraiment drôles (style coupe à l’irroquoise). Le jeu fourmille de monde et dispose d’un habile système de chargement transparent permettant de ne pas lâcher la manette avant que les piles ne soient mortes. Les quelques effets spéciaux suffisent à apporter une touche de next-gen à ce titre qui peut être considéré comme tel grâce à sa taille et ses graphismes suffisamment bons. Sans exceller dans un domaine technique particulier, le jeu rassemble ici tous les éléments pour passer un moment agréable en sa compagnie, entre technique et fun.
C'est cell-chiadé et pourtant...
C'est cell-chiadé et pourtant...

Kabooouuum !
Kabooouuum !

La conclusion de

Crackdown va vous permettre d’attendre sereinement le prochain GTA et s’entrainant sur les gangs de cette ville pourrie jusqu’à la moelle. Utilisant suffisamment de bonnes choses, le jeu vous procurera plaisir et durée de vie pour une immersion virtuelle assez réussie sans pour autant crever le plafond dans un domaine particulier. Un bon jeu en somme sur une console qui ne possède pas encore d’adversaire de taille dans cette catégorie, mais ça ne saurait tarder.

Que faut-il en retenir ?

  • L’ambiance futuriste plutôt pessimiste
  • Le coté bourrin du jeu

Que faut-il oublier ?

  • Pas de point particulièrement Wahou !
  • Le Cell-Shading n'apporte pas grand chose

Acheter Crackdown en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Crackdown sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+