75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Assassin's Creed II : La Bataille de Forli
Assassin's Creed II : La Bataille de Forli >

Critique du Jeu Vidéo : Assassin's Creed II : La Bataille de Forli

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 22 décembre 2011 à 1042

Ezio Auditore et les organes reproducteurs de Catherine Sforza

Testé sur PS3. Présence de spoilers concernant le scénario d'Assassin's Creed II.

Qu'on les appelle DLC ou contenus téléchargeables, ces morceaux de jeu ont fait coulés beaucoup d'encre c'est sur ! Et un jeu aussi attendu qu'Assassin's Creed II se devait d'en proposer !

Sortie donc deux mois après le jeu, cette Bataille de Forli nous replonge en 1488 afin de défourailler du templier dans cette belle ville de Romagne. Ceux ayant fait le jeu principal le savent : On passe directement de la séquence 11 à celle 14 avec l'excuse de données trop endommagées pour l'Animus. Ce DLC représente donc la séquence 12 et nous renvoi juste après le dernier épisode à Venise quand Ezio Auditore devient officiellement un assassin après avoir récupérer le fragment d'Eden. La confrérie propose donc de l'emmener à Forli afin de le protéger des griffes de Rodrigo Borgia dans cette citadelle réputée imprenable. Cela va nous permettre de se battre aux côtés du classieux Machiavel (et avouez que ça en jette !) mais aussi de la sulfureuse Catherine Sforza véritable star de cette séquence. La belle de Forli nous offre un récital plutôt comique face aux assaillants de sa cité et n'hésitera à provoquer les frères Orsi venus récupérer le fragment d'Eden mais aussi une étrange carte détenue par Catherine.


L'équipe d'Ubisoft Montreal part encore une fois d'évènements historiques réels pour faire intervenir Ezio et légitimer cette guerre entre templiers et assassins. On reprend ici les émeutes survenus à Forli après l'assassinat du mari de Catherine par les frères Orsi pour que ces derniers soient donc mêler à la quête d'Ezio. Ce DLC permet néanmoins un petit changement d'ambiance par rapport au reste du jeu avec une aventure plus décomplexée car plus comique et plus axée sur l'action. Peut-être un peu trop car les successions de mémoires (les missions du jeu) deviennent des enchaînements de combats face à des troupes de gardes et les assassinats deviennent des courses poursuites sans aucune finesse. Et on sent que même si l'attaque bourrine peut fonctionner, le jeu n'est pas fait pour la succession quasi-ininterrompue de combats. D'autant plus que la mise en scène de la ville assiégées est assez ratée, on y croit pas vraiment. Reste donc les cinématiques qui se révèlent assez sympathique même si les apports scénaristiques sont assez pauvre au final. D'autant plus que la fin du DLC annonce directement le second rendant ce dernier indispensable si on veut suivre toute l'intrigue de l'aventure d'Ezio. Ce petit segment laisse d'autant plus amère qu'il se finit en une petite heure...


Alors certes, le prix n'est que de quatre euros mais heureusement qu'il n'est pas plus cher ! Cela à cause de deux problèmes : Le premier concerne la valeur intrinsèque de l'aventure qui ne propose pas de quêtes secondaires ni de grandes nouveautés. En clair, vous n'avez à faire que le chemin balisé dans une ville déjà découverte. La seule option en plus est la présence des ailes de Léonard de Vinci si vous voulez réitérer l'expérience de vol mais sans but précis. Cela reste donc trop maigre. L'autre problème de cette Bataille de Forli relève plus de la méthode avec laquelle elle est amenée. Pendant l'aventure principale, si on se concentre seulement sur la quête principale, on ne fait pas grand chose à Forli/Romagne avec juste une petite mission mettant en scène Catherine mais de façon assez maladroite. Bref, on sent que le terrain de jeu n'est pas exploiter à sa juste valeur et que le contenu sert juste à corriger le tir. Cela fait donc un peu tâche d'autant plus qu'on imagine mal le studio Canadien travailler d'arrache pied pour un tel contenu pendant plus de deux mois... Néanmoins, rappelons le prix assez bas qui permet de penser que ces petits DLC peuvent être la réponse intelligente des studios pour se faire un peu d'argent sur les prêts de jeu ou par rapport au marché de l'occasion....

 

La conclusion de

Cette note sanctionne surtout la qualité intrinsèque du DLC. Si il propose quelques scènes sympathiques pendant la présentation des missions, le parti pris pour l'action à outrance laisse sceptique et cette « bataille » est vraiment mal mise en scène. Ensuite, la durée de vie est un peu trop courte étant donné que rien d'intéressant est proposé à côté de cette nouvelle séquence se déroulant dans un lieu déjà exploré.

Acheter Assassin's Creed II : La Bataille de Forli en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Assassin's Creed II : La Bataille de Forli sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Assassin's Creed

En savoir plus sur l'oeuvre Assassin's Creed