75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Les Vengeurs Ultimate
Les Vengeurs Ultimate >

Critique du Film d'animation : Les Vengeurs Ultimate

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 18 février 2007 à 2102

Les Ultimate Avengers s’animent !

Lionsgate Home Entertainement et Marvel s’associent pour produire 4 films d’animation de 90 minutes. Le premier de ces films est Ultimate Avengers.
Tout commence comme dans le comics du même nom… enfin presque : L’action se déroule en 1945, lors d’une attaque à grande échelle contre les nazis. Le capitaine America et les soldats s’attaquent à une base qui s’apprête à envoyer un missile. Ce dernier pénètre dans l’infrastructure ennemie, et va s’apercevoir que la menace n’était pas que Nazis, mais aussi Aliens. Dans un ultime sursaut avant la défaite, un des Aliens envoie le missile dans les airs. Le Capitaine America qui a eu le temps de s’agripper au missile, fait exploser celui-ci dans les airs, et se retrouve projeté dans l’eau, où, il ne sera retrouvé que très longtemps après.


Les fans se rappelleront que la menace Aliens dans le comics se révèle que bien plus tard. Cette différence n’est pas la seule, ce long métrage prend de très grosses libertés vis-à-vis du comics. Par exemple, il n’y a plus de ville détruite par Hulk, du moins de façon visible, le drame est évoqué de manière aussi rapide que partielle. Jane Pym (la guêpe) n’est plus victime des agissements violents de son mari Hank (alias Giant Man), et Iron Man ne fait pas parti dès le début de l’unité d’élite de Nick Fury. Les différences entre Ultimates et Ultimate Avengers sont vraiment très nombreuses, il vaut mieux oublier le comics pour prendre du plaisir à cette relecture. Dans un aspect plus global je dirais que les personnages sont beaucoup plus lissent et moins complexes afin de plaire à un large public.
Si on oublie le comics dans lequel l’animé pique énormément de ses inspirations, il n’est pas désagréable de le regarder. Puis, il reste le personnage de Hulk, toujours plus réussi que celui du film d’Ang Lee. On perçoit vraiment l’opposition Banner/Hulk. Ce qui me fait mal, c’est de savoir que beaucoup de gens regarderont cette aventure en ne percevant qu’une partie de la complexité de l’histoire, le brillant scénario de Mark Millar étant vraiment réduit à ses balbussiment.

Côté animation : la 2D tient la route par rapport aux productions ‘Direct to DVD’. Les scènes d’actions bougent plutôt bien et les scènes plus statiques ne sont pas trop mal animées, et cela, même si parfois les mouvements de bouches partent de travers. Il y a aussi quelques séquences où la 3D est utilisée, mais l’incrustation est harmonieuse et jamais choquante. Forcément le dessin est très simplifié par rapport aux traits du grand Bryan Hitch, mais cela peut se comprendre du fait qu’il faut pouvoir bouger tout ça.

La conclusion de

Pour bien appréhender ce long métrage d’animation, il vaut mieux oublier l’histoire de Mark Millar et cela même si ce dernier pique beaucoup dans son scénario. L’ensemble est plaisant à visualiser et plutôt fonctionnel, mais on’est à mille lieues de la lecture à plusieurs niveaux que nous offrait le comics.

Acheter Les Vengeurs Ultimate en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Vengeurs Ultimate sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Vengeurs

En savoir plus sur l'oeuvre Les Vengeurs