75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Série animée : The Avengers
The Avengers >

Critique de la Série animée : The Avengers

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 30 décembre 2010 à 0953

Les Vengeurs font jouer l'équipe B

Critique de la version française.

Après deux films d'animation en direct-to-dvd, en attendant une nouvelle série animée pour l'année prochaine et le film prévu pour 2012, retour sur la première adaptation des Les Vengeurs sur un écran...

Avant la vague cinématographique des années 2000, les super-héros avaient la côte du côté des dessins animés avec quelques célèbres adaptations Marvel comme Spider-Man et les X-Men mais surtout avec Batman pour DC qui reste à ce jour l’une des meilleures séries animées de tous les temps. Surfant sur ces succès, Marvel, en partenariat avec la Fox, décide de mettre en chantier une série sur les Vengeurs destiné à combler une case horaire à destination des plus jeunes ; Fox Kids. C'est ainsi que débarque Avengers : United the Stand aux Etats-Unis entre 1999 et 2000, et peu de temps après en France sous le nom d'Avengers sur Jetix. La série est en fait l'adaptation d'un spin-off des Vengeurs, à savoir West Coast Avengers, qui exploite des personnages moins connus dans nos contrées. Point de Captain America, d'Iron Man ou de Thor, ici les plus connus sont Ant-Man, WASP et Hawkeye qui restent donc les seconds couteaux de ces Vengeurs que l'on connait mieux. Ils sont accompagnés de personnages encore moins populaires comme Vision, Scarlet Witch, Wonder Man, Falcon ou encore Tigra. C'est donc tout à fait étrange que cette série mise son succès directement sur des personnages aussi peu populaires, même si Iron Man et Captain America ont aussi le droit à leurs propres séries, les avoir en plus ensemble n'aurait pas été gênant... L'intérêt est donc nettement moins grand devant ces héros au charisme forcément en dessous des héros Marvel légendaires.


Cette équipe d'Avengers est donc celle d'Henry « Ant-Man » Pym qu'il dirige avec sa femme Janet (Wasp/La Guêpe). On suit donc les amitiés et évolutions de cette équipe à travers treize épisodes les mettant en scène face à de redoutables ennemis. Si beaucoup d'épisodes peuvent être considérés comme des one-shots, il n'empêche qu'il existe une certaine trame de fond, avec notamment un ennemi récurrent. Il se nomme Ultron, c’est une sorte de robot ultra-puissant, mais aussi une création de Pym. Dans les deux premiers épisodes, il va enlever Wonder Man mais abandonner sa création Vision, qui change de camp. En parallèle, on suit l'ascension d'une organisation maléfique appelée Zodiaque et menée par l'infâme Taurus dont les motivations ne seront révélées que lors des deux derniers épisodes de la saison. Pour les épisodes « annexes » on a le droit à quelques ennemis officiels des Avengers, mais aussi quelques apparitions de guest-stars comme Captain America (épisode 7), Namor (épisode 8) ou encore Iron Man (épisode 9)... Comme il a été dit plus haut, les personnages centraux n'étant pas les plus charismatiques, on a un peu de mal à s'y attacher, d'autant plus que les scénaristes n'ont pas été tendres avec eux...


Le seul point positif des histoires de cette série est qu'elles laissent la part belle à l'action qui est présente à tout bout de champ. Beaucoup trop peut-être car les résultat est que toutes les intrigues sont creuses. Les épisodes se résument à : Il se passe quelque chose, les Avengers enquêtent, rencontrent l'ennemi et sont en difficulté mais finalement parviennent à le vaincre ou le mettre en fuite. Seul deux ou trois épisodes dérogent à cette règle mais on reste dans de l'action à outrance servie par des dialogues d'une pauvreté sidérale. Si on ne s'attendait pas à quelque chose de très profond venant d'une production destinée aux enfants (même si la série animée Batman de 1992 a su le faire avec brio), les dialogues sont quand même à la limite du ridicule. Difficile à savoir si cela vient de la traduction ou de l'œuvre originale mais certains passages deviennent involontairement drôles comme quand intervient un gang de bras cassé (épisode 7) ou quand des sorciers occultes parlant en vers (épisode 11). Les ennemis sont d'ailleurs tous des caricatures de vilains qui veulent tout détruire pour avoir du pouvoir sans qu'on sache trop pourquoi... A cela s'ajoute les doublages français trop caricaturaux pour donner une âme aux personnages, d'autant plus que certains acteurs doublent plusieurs personnages sans faire trop d'effort pour masquer l'artifice.


En revanche, la série tient techniquement la route. La technique 2D est irréprochable et malgré son âge, la série garde une véritable beauté artistique dans la veine de tous ces dessins animés de super-héros des années 1990. Avengers offre par ailleurs une approche beaucoup plus colorée que ses « concurrents », qui fonctionne plutôt pas mal. D'autant plus qu'on a le droit à de véritables variations dans les décors, entre la ville de New-York futuriste dans pas mal d'épisodes, mais aussi la jungle (épisode 6), l'espace (épisode 6) ou une île volcanique (épisode 13)... Le seul bémol vient des effets réalistes comme les nuages et les explosions qui font un peu « tâches » surtout quand ils sont omniprésents comme les nuages de l'épisode 11. Néanmoins, les dessinateurs et autres animateurs ont su restituer avec justesse les nombreuses scènes d'actions proposées par le scénario. De ce coté, pas de problème, si ce n'est que cela renforce encore plus la belle coquille vide qu'est cette série qui ne connut logiquement qu'une saison.

 

La conclusion de

Si Avengers n'eut le droit qu'à une diffusion chez nous, qui plus est confidentielle, cela vient du fait qu'elle est loin d'être une série de qualité. Si la beauté graphique et la maîtrise technique sont au rendez-vous, le scénario trop pauvre et les personnages peu charismatiques jouent grandement en sa défaveur.

Acheter The Avengers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Avengers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Vengeurs

En savoir plus sur l'oeuvre Les Vengeurs