75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Jurassic Park
Jurassic Park >

Critique du Film : Jurassic Park

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 7 février 2006 à 0845

Un rêve de gosse

Un milliardaire décide de réaliser un rêve de gosse: créer un parc animalier avec comme bêtes de foire des animaux qui ont disparu il y a 65 millions d'années: les dinosaures...

Jurassic Park: John Hammond (Richard Attenborough), Dr. Ellie Sattler (Laura Dern) et Dr. Alan Grant (Sam Neill)
Jurassic Park: John Hammond (Richard Attenborough), Dr. Ellie Sattler (Laura Dern) et Dr. Alan Grant (Sam Neill)

Les dinosaures.
Ahh, voilà un sujet très intéressant. La paléontologie a depuis toujours été une de mes passions. Alors évidemment, la sortie d'un film traitant de dinosaures, mais pas comme dans l'île mystérieuse où ils étaient comme un faire valoir à l'action, m'a beaucoup intéressé et j'ai pour une fois trouvé que l'on respectait l'esprit "dinosauresque". Les dinosaures sont une branche des reptiles dont la particularité a été d'être les maîtres de la Terre pendant quelques 175 millions d'années, du Trias (-200 millions d'années) au crétacé (-65 millions d'années) où ils ont mystérieusement disparus. La thèse avancée aujourd'hui est la chute d'une comète éradiquant cette espèce. Autant dire que pendant ces presque 200 millions d'années, leur règne a été total: l'eau, les airs et la terre leur était acquis. Alors nous,piètres descendants des premiers mammifères devons, dans ce cas, avoir une certaine humilité et un respect pour ces créatures. Car il va de soi qu'une telle maîtrise du monde va de paire avec une certaine intelligence. Aussi, la cohabitation risque t-elle de ne pas tourner à notre avantage...


Jurassic Park: Dr. Ellie Sattler (Laura Dern) et Dr. Ian Malcolm (Jeff Goldblum). Dennis Nedry (Wayne Knight). Lex Murphy (Ariana Richards). Dr. Alan Grant (Sam Neill)
Jurassic Park: Dr. Ellie Sattler (Laura Dern) et Dr. Ian Malcolm (Jeff Goldblum). Dennis Nedry (Wayne Knight). Lex Murphy (Ariana Richards). Dr. Alan Grant (Sam Neill)

La génétique à la rescousse.
L'autre élément intéressant est la façon dont est traitée la manipulation génétique en vue de recréer les dinos. Les détails techniques sont un peu fumeux. A dire vrai, cela relève de l'éthique de pouvoir sans contrôle créer la vie, de quelque nature. Mais il est très dérangeant de penser que des recherches sont en cours dans quelque laboratoire, en ce moment-même... Penser pouvoir contrôler des dinosaures, les considérer comme des animaux serait pure folie, le respect s'impose devant de telles créatures issues de millions d'années d'évolution et parvenues au sommet de la chaïne alimentaire. Le personnage mathématicien de Jeff Goldblum disait en gros: La Nature/Dieu a fait les dinosaures, la Nature/Dieu les a repris, La Nature/Dieu fait l'Homme, l'Homme tue Dieu/La Nature et se prend pour Dieu, il crée les dinosaures... La Nature a ses raisons de faire apparaitre telle ou telle espèce à tel ou tel moment, ne travaillons pas à la place du créateur.

Jurassic Park: Dr. Ellie Sattler (Laura Dern), Tim Murphy (Joseph Mazzello), Dr. Alan Grant (Sam Neill) et Lex Murphy (Ariana Richards)
Jurassic Park: Dr. Ellie Sattler (Laura Dern), Tim Murphy (Joseph Mazzello), Dr. Alan Grant (Sam Neill) et Lex Murphy (Ariana Richards)

Le spectacle.
Enfin, ce qui devait arriver arriva, l'accident se produisit et là , le film devient une longue poursuite, les hommes sont comme ses petits ancêtres de la taille de souris dans le terrain de chasse des dinosaures. Comme d'habitude, Spielberg dispose des dernières en matière d'effets spéciaux et décors. Et il y a la petite touche gnangnan des enfants essayant d'émouvoir un homme refractaire à ce genre de préoccupation.

La conclusion de

Jurassic Park a au moins le mérite de poser la question, dans une première partie, d'une possible cohabitation de l'homme et du dinosaure, ainsi que la possibilité de recréer la vie à partir de cellules conservées dans le temps. La deuxième partie est une longue fuite à travers la jungle, où l'intérêt s'efface au profit du pur divertissement.

Acheter Jurassic Park en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Jurassic Park sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Jurassic Park

En savoir plus sur l'oeuvre Jurassic Park