75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Cycle d'Aldébaran: la catastrophe
Cycle d'Aldébaran: la catastrophe >

Critique de la Bande Dessinée : Cycle d'Aldébaran: la catastrophe

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 24 janvier 2006 à 1037

La planète mystérieuse

Aldébaran est une planète bien loin de notre bonne vieille Terre. Depuis quelques générations, une colonie humaine s’y est installée, trouvant en ce monde hospitalier un havre de paix et de tranquillité. Hélas, suite à un problème technique survenu il y a environ cent ans, le contact est rompu avec la planète mère. La population de la colonie s’est alors développée de sa propre initiative, en profitant de la relative sécurité de leur nouveau foyer. Cependant, depuis quelques temps, des étranges évènements surviennent, annonciateurs d’un formidable danger…
Scénarisé et dessiné par Léo, La Catastrophe, premier tome d’Aldebaran, pourra surprendre assez fortement tout lecteur ne prenant que la peine de le feuilleter ; style plus qu’épuré, couleurs contrastées, manque de dynamisme, seront les premiers mots qui viendront à l’esprit. Et il est fort probable que ce lecteur paresseux ne pousse pas plus loin sa curiosité. A tort.
Car La Catastrophe, après un début dans le pur style romantisme adolescent, nous accroche rapidement par ses qualités scénaristiques et un dessin qui n’est finalement pas si primaire que l’on ne l’aurait cru. A la manière d’un Jack Vance, Léo nous décrit cet univers original de la plus imagée des manières, avec ses animaux fantastiques aux courbes harmonieuses, qui contrastent avec la rigidité graphique des humains, comme s’il voulait nous montrer que, hormis ces intrus venus de la Terre, tout sur Aldébaran fait parti d’un ensemble homogène et lisse. Sur cette planète lointaine recouverte en très grande partie par les océans, l’auteur commence dés le tome un à nous présenter, de manière succincte et parcimonieuse, un bestiaire que l’on devine, que l’on espère, majestueux et original.


Puis vient l’appât qui va aiguiser notre curiosité, l’apparition des phénomènes d’apparence surnaturelle, qui même s’ils sont inquiétants et très étranges – comme cette gigantesque colonne s’élevant hors des eaux -, ne paraissent pas réellement dangereux. On reste dans la puérilité jusqu’à la dite Catastrophe, où l’auteur, à travers quelques cases très crues, créé un véritable effet ‘’douche froide’’ qui fait basculer l’œuvre dans un registre plus mature. Bien sut, vue la jeunesse des principaux protagonistes, Léo continue de nous proposer un éventail démonstratifs des problèmes psychologiques liés à l’adolescence : manque de confiance en soi, premiers amours, jalousie, mais c’est finalement de bon augure que de traiter de cette façon ces personnages fragiles et à peine ébauchés. Le chemin initiatique de Marc, Nelly, et de la jeune Kim n’en sera que plus passionnant.
De toutes manières, les personnages secondaires sont là pour donner le change et nous ouvrir d’autres horizons, beaucoup moins fleur bleue. Driss, Gwen et le vieux Pad sont les premiers adultes d’importance rencontrés dans le livre et ils apportent chacun leur lot de renseignements imparfaits, de manière très cinématographique. Une photo, la promesse d’une vie meilleure, des contacts lointains, un voyage en mer… Une kyrielle d’indices qui laisse envisager une grandiose aventure.

La conclusion de

Premier tome d’un très grand cycle d’aventure de science-fiction, dans un monde que n’aurait pas renier Burroughs, voilà ce que l’on peut dire de La Catastrophe. Oubliez bien vite un trait qui peut vous sembler rigide et des encrages un peu kitch, et vous pourrez alors profiter pleinement de ce petit bijou scénaristique.

Que faut-il en retenir ?

  • Scénario génial
  • Mystère parfaitement entretenu
  • Monde fantastique

Que faut-il oublier ?

  • Un trait manquant parfois de vie

Acheter Cycle d'Aldébaran: la catastrophe en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Cycle d'Aldébaran: la catastrophe sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Mondes d'Aldebaran

En savoir plus sur l'oeuvre Les Mondes d'Aldebaran