Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Sombre Apprenti [2017], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le samedi 15 août 2020 à 09h00

Un roman efficace

Univers officiel

« Ashu-Nyannal, Première-Née d'Ashu, native de la planète Mahranee, se serrait avec sa famille dans la soute d'une frégate de la République. Nya et les autres réfugiés de Mahranee supportaient courageusement les répercussions de la bataille qui faisait rage au-dehors. Les oreilles pointues et couvertes de fourrure saisissaient les ordres et leurs réponses prononcés par les clones, avec cette même voix sortant de gorges différentes ; les nez affûtés détectaient l'odeur de la peur chez eux. »

Véritable icône de l'Univers étendu depuis deux décennies, Quinlan Vos a eu le droit à son retour dans un roman devant mettre en lumière le tiraillement entre les côtés lumineux et obscur de ce grand Jedi...

Au départ il y a un figurant dans une scène sur Tatooine de La Menace Fantôme qui interpelle avec son tatouage jaune barrant son visage et des sortes de dreadlocks. Assez pour alimenter l'imagination de John Ostrander et Jan Duursema pour en faire un Jedi torturé héros de récits débutant avec La Mémoire de Quinlan Vos et se poursuivant pendant la Guerre des Clones. Le personnage devint tellement populaire qu'il fut cité au début de La Revanche des Sith et apparut même dans la saison 3 de The Clone Wars. Les scénaristes de la série avaient d'ailleurs d'autres projets pour Quinlan Vos mais le rachat de la licence Star Wars par Disney entraîna un recyclage d'une partie de la saison 6 en comics mais aussi en romans. Pour conter cette histoire mettant en scène Quinlan Vos, Asajj Ventress, le comte Dooku ou encore Obi-Wan Kenobi il fut décidé de faire confiance à Christie Golden ayant déjà écrit pour l'UE Legends avec trois roman dans la série Le Destin des Jedi où elle avait su rendre intéressante la relation amour/haine entre un Jedi et un Sith... Un choix assez logique malgré l'exercice périlleux de transformer six épisodes d'une série animée d'abord pensée pour les enfants en un roman visant un public plus mature...

Le roman débute en pleine Guerre des Clones après un nouveau massacre de populations civiles comme de clones par l'impitoyable Comte Dooku. Les Jedi comprennent qu'il est le point central de cette guerre et qu'il doit être éliminé... Le conseil, sous les conseils d'Obi-Wan Kenobi, décide de confier la mission au spécialiste de l'infiltration Quinlan Vos. Il a la lourde tâche d'approcher l'ancienne apprentie de Dooku, Asajj Ventress, devenue chasseuse de primes et ayant failli éliminer le Sith par le passé. La femme est aussi un atout considérable de par sa puissance et sa connaissance poussée de la cible. La mission s'annonce évidemment très périlleuse plongeant Quinlan Vos dans un univers où il risque de se perdre tout en s'éloignant de ses frères Jedi... Tel semble être le prix à payer de faire équipe avec une ancienne apprentie Sith afin d'éliminer son ancien maître...

Le roman dispose de nombreuses qualités à commencer par le fait de retrouver le personnage de Quinlan Vos dans le nouveau canon pouvant faire plaisir à beaucoup de fans. Christie Golden a réussi à proposer un ton plus mature à son roman s'éloignant donc de la série animée permettant d'offrir des combats âpres et violents comme de la passion dévorante qui nait entre les deux protagonistes principaux. Le roman est bien rythmé avec une bonne gestion des ellipses où l'on sent l'influence de la série tant les enchaînements des péripéties font penser aux épisodes de The Clone Wars. On prend ainsi plaisir à découvrir ce nouveau Quinlan Vos qui vacille puis oscille entre obscurité et lumière avec à ses côtés Asajj Ventress en quête de rédemption comme d'oubli. Cette dernière est la véritable révélation du roman met aussi en scène Obi-Wan Kenobi, le comte Dooku ou un Anakin Skywalker un poil boudeur. On a le sentiment en lisant ce roman d'avoir affaire à une série B bien enlevée qui vise surtout le divertissement doté d'une fin aussi trépidante que poignante.

Aussi sympathique qu'il soit, le récit affiche quand même rapidement ses limites à cause de péripéties trop tirées par les cheveux avec des revirements, des allers-retours, des alliances improbables et des événements trop prévisibles. De même, si les psychologies des personnages ne sont pas honteuses, on est parfois gênés par leur manière de réagir... Ce qu'on peut reprocher le plus c'est finalement d'avoir construit un roman comme un arc de série télé avec de trop nombreuses ellipses. L'histoire aurait gagné en intensité comme en vraisemblance avec des événements plus resserrés dans le temps sans longues pauses entre différentes situations.

La conclusion de à propos du Roman : Sombre Apprenti [2017]

Auteur Bastien L.
74

Sombre Apprenti est un roman sympathique qui propose une lecture agréable et aisée grâce à un enchaînement sans temps morts de péripéties à même de contenter le fan de Star Wars comme celui de la série TV The Clone Wars avec un ton plus adulte. On retiendra aussi le duo Quinlan Vos/Asajj Ventress très intéressant. Malheureusement, le livre souffre d'une trame principale parfois trop tirée par les cheveux et qui manque de constance avec quelques péripéties assez inutiles.

On a aimé

  • Du divertissement digne d'un bon page-turner
  • Le duo Quinlan Vos / Asajj Ventress
  • L'ambiance The Clone Wars avec un ton plus mature

On a moins bien aimé

  • Trop d'ellipses
  • Quelques passages capilotractés
  • La fin déchirante...

Acheter le Roman Star Wars : Sombre Apprenti [2017] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars : Sombre Apprenti [2017] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Star Wars