75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le Poison de la vengeance #4 [2000], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 28 septembre 2006 à 07h17

Ca bouge enfin

Alors que le troisième tome avait vu les malheurs de Fitz atteindre des sommets avec la mort de son roi, le couronnement de son pire ennemi, son emprisonnement puis sa mise à mort. Il va d'avoir apprendre à revivre avec tout cela tout en continuant sa route seul.
Dans la première partie du roman, Fitz doit réapprendre avec l'aide de l'inépuisable Burrich à vivre comme un homme car ayant partagé pendant un temps la conscience d'Oeuil-de-Nuit. On apprend donc que Royal maintenant roi des Six-Duchés abandonne les duchés côtiers et vit comme un pacha dans l'intérieur se montrant cruel... L'un des problèmes de cette saga se résume en le personnage de Royal qui est juste là pour être haï, il n'a aucune classe et est assez caricatural donc tellement prévisible. C'est d'ailleurs le cas d'à peu près tous les ennemis du jeune héros...
Néanmoins la grande nouveauté de ce roman réside dans le fait que les personnages principaux habituels se détachent un à un de Fitz et on prend de leurs nouvelles rapidement au fur et à mesure du roman (comme Patience, Molly et Burrich) voir pas du tout (Umbre ou Kentricken) alors que de nouveaux personnages (vraiment secondaires) font leur apparition faisant souffler un petit vent de nouveauté dans la série mais les nouveaux venus repartent aussi vite qu'ils arrivent même s’ils sont agréables comme ce couple d'ermites pratiquant le vif. L'autre nouveauté vient du fait que Fitz voyage et que Castelcerf ne fait pas partie de la toile de fond donc on découvre mieux les duchés de l'intérieur ce qui est un très bonne idée tant on prend plaisir à voyager aux cotés de Fitz.
Ce qui fait le charme de la série est toujours là avec Fitz qui dégustent toujours autant où les descriptions toujours aussi efficaces sur tout de l'auteur, sa relation avec Oeil-de-Nuit et l'humour qui en découle, l'action toujours au rendez-vous avec par exemple un superbe chapitre dans le château de Gué-de-Négoce...

La conclusion de à propos du Roman : Le Poison de la vengeance #4 [2000]

Bastien L.
85

Un tome toujours aussi excellent où l'aventure épique et tragique de Fitz continue sa route en apportant des nouveautés bienvenues

Acheter le Roman Le Poison de la vengeance en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Poison de la vengeance sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Royaume des Anciens