75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : L'Assassin du Roi #2 [1999], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 26 octobre 2005 à 13h39

L'aventure de Fitz continue...

... Pour notre plus grand plaisir ! Les talents de Hobb pour nous décrire Castelcerf, ces habitants, ses complots... On s'attache vraiment aux personnages tels que Vérité, Patience, Umbre (hélas pas aussi présent que dans me premier tome), le fou ; de même que le loup qui communique à travers le vif le rend presque plus humain que les ennemis de Fitz. Concernant l'histoire, celle-ci s'étoffe, s'obscurcit, même si le héros va connaître l'amour. On ne sait pas trop combien il y a d'ennemis, ni quels sont vraiment leurs plans ce qui crée une tension au fur et à mesure que l'intrigue se développe. On peut regretter le manque d'action et l'impression que Fitz à toujours un temps de retard par rapport aux autres.

La conclusion de à propos du Roman : L'Assassin du Roi #2 [1999]

Bastien L.
85

L'Assassin du Roi succède très bien à L'Apprenti Assassin en bétonnant habilement les bases de ce dernier. Vivement la suite

Que faut-il en retenir ?

  • L'univers des Six-Duchés, son ambiance, ses acteurs.
  • Vérité, deuxième héros du roman !

Que faut-il oublier ?

  • La naïveté fréquente de Fitz.
  • On voit pas assez Umbre !

Acheter le Roman L'Assassin du Roi en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Assassin du Roi sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Royaume des Anciens