75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'appel de Cthulhu 6ème édition > L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les ombres de Leningrad et autres contes >

Critique du Jeu de rôle : L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les ombres de Leningrad et autres contes

Avis critique rédigé par Vincent L. le mercredi 14 décembre 2011 à 17:36

Scénarios classiques, mais efficaces...

Si les recueils de scénarios étaient les publications favorites de Descartes lorsqu'ils éditaient la cinquième édition, on ne peut pas dire que les Editions Sans-Détour, détenteurs des droits français de L'appel de Cthulhu 6ème édition, aient choisis la même optique. En effet, en vingt ouvrages parus, nous n'avons pour l'instant eu le droit qu'à deux recueils de scénarios : Terreur de l'au-delà et Etranges Epoques ; le choix de Sans-Détour est d'ailleurs difficilement critiquable, et ce dans la mesure où ces "suppléments scénarios" souffrent quasiment tous du même défaut : l'extrême inégalité de leur contenu. Ainsi, schématiquement, nous avons chaque fois le droit au même ratio quant à la qualité des scénarios contenus : 1/3 de très bons, 1/3 de sympathiques mais devant être travaillés/améliorés, et 1/3 d'inexploitables. C'est un fait - et ce quel que soit les éditeurs et les éditions - ces recueils sont des produits plein de remplissage.

Partant de ce postulat, ce dix-neuvième supplément, Les Ombres de Leningrad et autres contes, sentait l'arnaque ; en effet, si cette répartition par tiers donne au maître de jeu une quantité acceptable de matériel exploitable quand le recueil contient une dizaine de scénarios (comme cela peut être le cas par exemple dans Etranges Epoques), il en va différemment lorsque le livre ne propose que trois aventures. Payer un peu moins de trente euros pour n'avoir au final qu'un seul bon scénario, voilà qui ne donne pas du tout envie casser sa tirelire. Mais en l'occurence, la surprise est au rendez-vous, car Les Ombres de Leningrad et autres contes propose trois scénarios d'intérêts et de qualités équivalents. Nous pourrions presque légitimement se dire que c'est n'est pas beaucoup plus que dans un Terreur de l'au-delà, mais ce serait oublier qu'ici, en terme de place, les bons scénarios ne sont pas réduits pour pouvoir cohabiter avec les plus mauvais.

 

 

Ceci expliquant peut-être cela, il faut savoir que Les Ombres de Leningrad et autres contes n'est pas la traduction d'une publication Chaosium, mais la compilation de trois scénarios édités aux Etats-Unis par Goodman Games, et qui avaient été publiés indépendamment les uns des autres dans la collection Age of Cthulhu. Les Ombres de Leningrad en tant que tel n'est donc qu'une aventure totalement déconnectée des deux autres, lesquelles ne se déroulent d'ailleurs même pas en Russie ; ainsi, Folie Londonnienne se passe à Londres, et Mort à Louxor prend place au Caire, contextes plus ou moins dépaysants (beaucoup pour Leningrad, nettement moins pour Londres et Le Caire). Pas de thématique géographique donc, mais plutôt un esprit similaire qui se dégage des trois scénarios, qui s'articulent autour d'un côté aventureux indéniable, comme le suggèrent d'ailleurs les "affiches" des divers scénarios ne manquant pas de d'évoquer des publications pulp.

Parce qu'ils possèdent la place matérielle pour être correctement développés, ces scénarios sont des modèles en terme de facilité de prise en main. Cet aspect, toujours soigné chez les publications des Editions Sans-Détour, va ici clairement plus loin qu'à l'accoutumée. On sent ainsi l'expérience de Goodman Game en terme de Dungeon Crawling, au sens où, en terme de rédaction, les trois scénarios sont écrits sur la même forme que celle de bons vieux donjons, via des système de numérotation, de résumés et de découpages particulièrement efficaces. Les débutants apprécieront sans nul doute cet accompagnement, les plus confirmés trouveront dans Les Ombres de Leningrad et autres contes des scénarios très faciles à mettre en place, et ne demandant que très peu de travail de préparation en amont. La réussite est donc au rendez-vous, et ce d'autant plus que les histoires développées s'avèrent en tout point sympathiques.

 

 

Si les trois scénarios sont décrit par Sans-Détour comme appartenant à la catégorie "Horreur Lovecraftienne", il s'avèrent également baignés par un esprit pulp très appréciable. Les contextes proposés s'avèrent divertissant, et tous s'appuient sur des séquences de jeu et des PNJ parfaitement conçus. La finalité des histoires importe ici nettement moins que la grande variété des situations intermédiaires proposées. De plus, les divers éléments mis en place pour faciliter l'immersion des investigateurs (le nombre d'indices, de dessins, de photos d'époques et de plans à distribuer est très conséquent) font preuve d'une efficacité indéniable. A noter, enfin, la tendance de ces trois scénarios à se terminer sur des fins musclées, renforçant de fait cet aspect pulp dans lequel baigne ces aventures.

Reste malgré tout que ces trois scénarios ne font pas preuve d'une grande originalité. C'est certain, les joueurs expérimentés ne risquent pas d'être surpris par les tenants et aboutissants de chaque histoire ; cependant, pour peu qu'ils acceptent en amont ce postulat de classicisme, il ne devraient clairement pas passer de mauvais moment tant les lieux, les situations et les personnages proposent de belles séquences de jeu. Pour les débutants, en revanche, ce supplément est idéal, d'une part dans la mesure où le maître de jeu est parfaitement accompagné dans la préparation et la mise en place des scénarios, d'autre part parce que les joueurs seront clairement moins regardants sur certains aspects "clichés" sur lesquels reposent les histoires (notamment les introductions et les finals, un rien faciles).

80

Les Ombres de Leningrad propose trois grosses aventures très sympathiques, et réussit à se poser comme un recueil où l'intérêt ludique des divers scénarios est équivalent. Entre Leningrad, Londres et Le Caire, les joueurs pourront s'immerger dans des scénarios solides, certes assez classiques dans leur tenants et aboutissants, mais dotés de passages bien pensés et peuplés de PNJ travaillés et consistants. D'avantage destiné aux tables débutantes, pour qui l'effet de surprise sera bien meilleur, Les Ombres de Leningrad pourra également faire l'affaire des joueurs les plus expérimentés, pour peu que ces derniers acceptent le postulat d'un certain classicisme des scénarios.

Pour les joueurs débutants : 8,5/10
Pour les joueurs expérimentés : 7,5/10

Critique de publiée le 14 décembre 2011.

Que faut-il en retenir ?

  • Trois scénarios solides,
  • Contextes sympathiques,
  • PNJ bien travaillés,
  • Préparation très facile,
  • Idéal pour des tables de débutants,
  • Les photographies d'époque.

Que faut-il oublier ?

  • Histoires très classiques,

Acheter L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les ombres de Leningrad et autres contes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'appel de Cthulhu 6ème édition : Les ombres de Leningrad et autres contes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu