75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Astérix aux Jeux Olympiques >

Critique du Film : Astérix aux Jeux Olympiques

Avis critique rédigé par Sylvain T. le jeudi 31 janvier 2008 à 20:28

« On s’emmerderai presque ! »

Après un rabattage médiatique de plusieurs semaines, Astérix aux Jeux Olympiques est enfin arrivé dans nos salles obscures. Une critique courte pour un film sans grand intérêt…
Ayant particulièrement rigolé durant Astérix : Mission Cléopatre, je partais d’un bon sentiment, surtout que la bande-annonce montrait un humour assez sympathique. Mais une chose est sur, après avoir vu le film, je ne croirai plus jamais une bande-annonce de ma vie, puisque sachez-le, ce que vous voyez dans la BA, ce sont les seuls moments drôles et encore… Tout le monde connait la BD Astérix, c’est le patrimoine français de la BD, Uderzo et Goscinny nous faisant rire aux éclats grâce aux diverses blagues contenues dans les albums, difficile de ne pas les voir débarquer au cinéma. Et c’est chose faites, une troisième fois donc, avec Astérix aux Jeux Olympiques. Nos deux amis gaulois fétiches veulent participer aux Jeux Olympiques de Rome, et ce, pour aider le pauvre Alafolix à épouser une jeune femme appelée Irina.
Après Alain Chabat, c’est Thomas Langmann qui s’y colle et qui nous livre une pléiade de célébrité, vous pourrez notamment retrouver la pétillante Adriana Karembey, le casscou Zinédine Zidane, ou encore le chanceux Tony Parker, à coté de cela, on retrouve dans les rôles principaux, Clovis Cornillac remplaçant Christian Clavier dans le rôle d’Astérix, et Gérard Depardieu tenant toujours le rôle d’Obélix. Il y a bien sur les rôles secondaires, comme un Alexandre Astier que l’on doit voir à peine 2 minutes, un Benoît Poelvoorde qui se démène tant qu’il le peut pour faire exister le film et Alain Delon dans un César qui fait esquisser un sourire, mais rien de plus, c’est du moyen, voir du très moyen.


Les blagues sont à l’image du reste du film, pitoyables, on en est à se demander ce qu’on fait dans la salle tant ce sont des gags vus et revus, Alain Delon se parlant à lui-même à la troisième personne est un moment sympathique c’est certain, mais il n’y a strictement rien de drôle dans cette scène, et pour parler vulgairement « on s’emmerderai presque ! ». Et comme je vous l’ai dit plus haut, ne vous attendez pas à plus de blague par rapport à la BA, étant donné que ce sont les seules réellement présentes dans ce troisième opus cinématographique. A coté de cela, c’est un vide total faisant tout de même deux heures, le jeu d’acteurs des guests est affligeant, on les met dans une situation sans queue ni tête pourvu qu’ils soient présent à l’écran.
On regrettera la discrétion des deux personnages les plus drôles, ceux campés par Franck Dubosc et Alexandre Astier, ils ne sont que trop peu présent, et c‘est fort dommage car mettant en avant leurs humours sans âge, ils font rire au moins EUX. Quand à la réalisation, elle est correcte, mention spécial au stade Olympique qui a nécessité un an de post-production, et qui donne un résultat assez époustouflant, dommage qu’il n’en soit pas de même pour les effets spéciaux de la potion magique, et du reste…

5

Pitoyable, c’est le seul mot qui me vient à l’esprit, j’ai failli partir avant la fin, huit euros pour un film de cette ampleur, je ne m'attendais pas à grand chose mais avec un excellent opus réalisé par Alain Chabat,nous étions en droit de demander de la qualité. Ce troisième épisode ne vaut même pas le coup que l’on se déplace, et bonne nouvelle, il ne devrait pas faire les chiffres espérés selon les premières constatations Parisiennes.

Critique de publiée le 31 janvier 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Alexandre Astier et Franck Dubosc

Que faut-il oublier ?

  • Où est passé l’esprit d’Astérix ?
  • Mais c’est quoi ces guests ?
  • Jeu d’acteur affligeant
  • Pas drôle et grotesque
  • Un quatrième épisode déjà en écriture…

Acheter Astérix aux Jeux Olympiques en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Astérix aux Jeux Olympiques sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !