75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Astérix aux Jeux Olympiques [2008], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mercredi 13 février 2008 à 13h18

N'est pas Chabat qui veut !

Evidemment, passer après "Mission Cléopatre" n'était pas évident, tant ce dernier avait mis la barre haute. Mais on aurait pu espérer que le réalisateur aurait compris ce qui faisait une bonne adaptation d'Astérix : une actualisation des gags, une reprise des phrases cultes de la bd, de bons acteurs, et surtout, savoir ne pas se prendre au sérieux...
Peine perdue.
J'évite en général les critiques avant de voir un film. Mais là, elles étaient tellement unanimes que j'aurais dû me méfier ! Comme la bande-annonce était drôle, j'ai tenté. Quelle erreur ! Car oui, la bande-annonce concentre malheureusement tous les moments drôles du film. Le reste n'est que vide et cabotinage, émaillé de quelques bonnes idées qui auraient pu être drôles mais qui, étirées sur de longues minutes, font l'effet inverse. Une apparition de Schumi ? Pourquoi pas. Mais tout le long de la course de char, c'est vraiment lourd. Delon est tellement arrogant qu'il en est détestable (Chabat, ou même le César du premier film, étaient bien meilleurs), Poelvorde agace prodigieusement et semble là contraint et forcé. Quant aux autres rôles, ils sont là uniquement pour faire joli. Ce qui est dommage, car Cornillac remplace très avantageusement Clavier.
On va dire "oui, mais si on s'attend à du Chabat, forcément, on est déçus, y'a pas que l'humour des Nuls pour adapter Astérix..." Certes ! Et je ne m'attendais pas à du Chabat. J'espèrais une autre vision. Mais, quand même, quelque chose de drôle, quoi.
Nous voilà donc avec une succession de scènettes même pas drôles, entre lesquels on place des vues aériennes de palais CGI et de forêts pour meubler. La musique est nulle et vieillote, les dialogues sont affligeants, les gags font à peine sourire. On sent que le réalisateur a voulu imiter Chabat, mais sans aucun talent. Pourtant, les seconds rôles sont sympathiques (Alexandre Astier, Dubosc...) mais ils ne peuvent à eux seuls relever le niveau.
Voilà donc un film pire que le premier, ce qui n'est pas peu dire. La fin est ridicule et parait rajoutée à la va-vite (on est contents de revoir Jamel, mais, comme toutes les rares bonnes idées du film, au lieu d'une apparition de 15 secondes qui aurait fait sourire, on se retrouve avec une tartine qui dure, qui dure...). Là où on riait sans cesse dans le deuxième opus (ce qui était embêtant, car rire faisait rater du coup la blague suivante), on s'ennuit franchement. Les stars du sport n'ont rien a faire là à part cachetonner (et c'est pareil : ça aurait pu être marrant de les voir dans la foule, en passant, mais ici c'est franchement indigeste...) Non, si vous voulez passer un bon moment et que vous avez une wii, jouez plutôt au jeu tiré du film. Là au moins vous aurez un scénario, et même la musique sera mieux !
On a beaucoup parlé du budget faramineux du film. Clairement, ce n'est pas un gage de qualité, tellement l'argent semble mal employé. Les décors sont jolis, ils ne rendent pas le scénario meilleur. Les grosses pointures sont là, ce n'est pas pour ça qu'elles jouent bien (en même temps, quand le scénario est vide, difficile de bien jouer...). Aucun enjeu, aucune prise de risque, les rares scènes passables sont diluées dans la médiocrité ambiante... Jusqu'aux coiffures de la princesse grecque (je ne sais déjà plus son nom, tant l'histoire d'amour est secondaire et ennuyeuse) qui essaient, maladroitement, de rappeler Monica Belluci en Cléopâtre...

La conclusion de à propos du Film : Astérix aux Jeux Olympiques [2008]

Lujayne M.
4

Je ne peux donc vous donner qu'un conseil : n'allez pas le voir ! C'est affligeant, c'est mal joué, c'est creux, et c'est même pas drôle. Dire que c'est sensé être une vitrine du cinéma français... Par pitié, passez votre chemin, votre porte-monnaie ne s'en portera que mieux ! Je suis généralement bon public, mais il ne faut pas exagérer... Quand j'entend parler de lynchage médiatique snobo-parisien, je me marre, car même avec toute la bonne foi du monde, impossible de trouver ce film bon. Il parait que bon nombres de journalistes, "pas assez bon public", n'ont pas eu le droit de le voir en projection presse... il y avait de quoi, effectivement.
Ne cautionnez donc pas la nullité, gardez vos sous pour un film qui ne vous prenne pas pour des imbéciles heureux !

Que faut-il en retenir ?

  • Astérix et Obelix sont bien (mais on ne les voit pratiquement pas...)
  • Dubosc et Astier relèvent un tout petit peu le niveau (mais vraiment peu)

Que faut-il oublier ?

  • pas d'histoire
  • pas d'humour
  • des stars qui n'ont rien à faire là
  • Alain Delon

Acheter le Film Astérix aux Jeux Olympiques en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Astérix aux Jeux Olympiques sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Astérix