75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Zombi 3 >

Critique du Film : Zombi 3

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 13 mars 2006 à 06:53

Zombi 3, 3 réalisateurs aux commandes !

Mais qui est derrière la mise en scène de ce Zombi ? Est-ce vraiment une suite au film de Romero ? Beaucoup de questions peuvent se poser à la vision de ce titre. Jusqu’ici «Zombi 3» possède deux autres titres : «Zombie Flesh Eaters 2» et «The Beyond». Dans la même ligné, le film «Le manoir de la terreur (Notti del terrore ,1981)» lui aussi se gratifier du titre : «Zombi 3» ! Pourtant aucuns n’est réellement une suite au film de Romero appelé «Zombie», ici, ou Dawn of the dead aux états unis. Il faut savoir que la suite officielle reste « le jour des morts-vivants » et qu’ici il s’agit bien d’un sous produit trompeur. A noter aussi «After Death» de Claudio Fragasso, 1988 qui lui se nommera aussi «Zombi 4»... Enfin je vous vois perdu, je le suis moi même car dans le monde de nos Zombis bien rien est simple ^^
Revenons à ce Zombi 3 de 1988 de Lucio Fulci qui réalisa aussi un « Zombi 2, 1979 ». Du moins officiellement, officieusement cela devient aussi compliquer que le titre du film. Si Lucio Fulci gagne vite une réputation de maître italien dans le registre, il se trouve très vite compressé entre le scénariste et le producteur. Raison officielle : Fulci part suite à une maladie et la fatigue. L’intéressé lui explique surtout que le scénario ne lui plaisait pas et que le scénariste - petit protégé du producteur - n’a pas apprécié les multiples remaniements. Quelque soit les diverses versions, le résultat est là : Fulci part lors de la cinquième semaine du tournage. Les deux semaines restantes se sera le tandem Bruno Mattei et Claudio Fragasso (Virus, 1980) qui tourneront le film.
Quand est-il donc de ce scénario qui a valu alors ce désaccord ? Des scientifiques viennent de créer un virus capable de faire revenir les morts. Problème : le virus déforme la peau et impossible désormais de postuler chez le mannequina ; ensuite parce qu’il déforme aussi la cervelle et donne de l’appétit sanguin aux braves gens. Et dans l’originalité ultime de cette histoire, le spectateur se trouve surpris lorsque le virus s’échappe et contamine un hôtel, puis une petite ville. A noter un gros point d’honneur du scénariste de glisser un message écologique qui est loin d’aller dans la subtilité.


Côté mis en scène, le film s’introduit par une scène gore intéressante ou des « pseudos » scientifiques, à peine crédibles, font une expérience sur un homme pour le ramener à la vie. La scène de transformation en Zombi pouvait laissé supposer que tout le film allait être bien saignant. Hélas ce n’est pas totalement le cas et après cette scène il faudra parfois attendre longuement la prochaine. Mais avouons que deux idées ‘bien gore’ amuseront. La première est une tête coupée dans un frigo qui sautera de celui-ci pour mordre le coup d’un pauvre militaire. La seconde bonne idée, c’est la naissance d’un bébé Zombi qui aura un fort appétit dès sa naissance. Deux belles scènes assez délirantes mais qui auront bien du mal à sauver la platitude du reste.
Platitude, car déjà l’ambiance est à zéro. Il faut dire que les acteurs sont vraiment risibles ou pitoyables selon préférence. Du coup avec un tel casting, le spectateur mettra pas longtemps à rire plus de leurs têtes que de craindre le devenir de chaque. Côté Zombi, c’est encore plus délirant : d’abord sur certains plans ils ont dû mal à marcher et sur d’autres ils sont capables de courir le marathon. D’ailleurs, on s’amusera à voir parfois ces mêmes Zombis avec des têtes affreuses pleins de pu mais avec des bras ou jambes intactes aussi douces qu’une peau de bébé.

32

Le risible des situations et les scènes gores du film font que je ne me suis pas vraiment ennuyé. Mais sur un plan purement cinématographique, le film demeure tout de même un nanar et je ne pense pas non plus me le revoir souvent. Ce Zombi 3 est un sous produit et comme il y a aucune motivation de l’équipe il n’y a aucun effort pour relever le niveau. A noter cependant deux scènes qui mériteront peut-être la curiosité d’un visionnage.

Critique de publiée le 13 mars 2006.

Acheter Zombi 3 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Zombi 3 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !