75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La Reine de la côte noire #1 [2018], par NURTHOR

Avis critique rédigé par NURTHOR le samedi 1 septembre 2018 à 08h00

La 6e nouvelle d'Howard mais la 1ère du cycle Conan de Glénat !

Ce premier opus, paru en mai 2018, de la nouvelle série BD publiée chez Glénat, relate une des meilleures nouvelles de Robert E. Howard qui par sa dimension épique et romanesque est emblématique du célèbre Cimmérien.

Les dessins, de Pierre Alary, tout en rondeurs déstabilisent le lecteur aux premières images puis impulsent une sensation de vitesse aux mouvements. Les expressions captivantes de ses personnages dynamisent la lecture. Le scénario de Jean-David Morvan, mené tambour battant, maintient en haleine et captive le lecteur jusqu’à la bulle finale de la BD.

L’histoire narrée n’est autre que celle de Bêlit la tigresse dont la vie croise celle de Conan. La rencontre entre le Cimmérien en fuite et assassin d’un haut juge avec la belle et féroce princesse pirate Shéménite donne naissance à un amour intense, charnel et qui va au-delà de la mort. Nos deux héros, ou plutôt anti-héros au vu de leur absence de morale au sens civilisé du terme, courent les mers pour assouvir leurs ébats, leurs soifs de liberté et de pillages. Leurs passions les mèneront, en remontant le fleuve Zarkheba en pleine jungle, à une cité abandonnée, en ruine et aux richesses inouïes qui scellera funestement leur destin commun.

Planche
Cette première BD de la série Conan le Cimmérien de Glénat, fidèle à la sixième nouvelle chronologique de Robert E. Howard, est idéale pour découvrir le barbare. Elle exprime pleinement sa philosophie, son mode de vie et sa totale incompréhension des pensées et des us et coutumes du monde civilisé. Conan n’est pas un héros parfait et chevaleresque. Pas plus qu’il n’est un barbare inculte, ignorant et sanguinaire. Il est un incroyable catalyseur des événements survenant autour de lui. C’est un homme ne calculant pas méticuleusement ses actions comme nous le faisons quotidiennement, ni qui pense au lendemain mais qui tente, simplement, de survivre aux événements qu’il rencontre en les affrontant et jouissant des bons moments se présentant à lui, comme le ferait une panthère. Ce barbare originaire de Cimmérie, s’apparente à un animal sauvage mais instruit puisqu’il parle plusieurs langues, tout en étant un redoutable combattant d’une discrétion féline, doté d’une force et de réflexes prodigieux.

Planche couleur
Ce Conan conforme aux écrits originaux, chers à Patrice Louinet (spécialiste mondial des œuvres de Robert E. Howard), est bouillonnant de vie. Il nous bouscule, nous dérange et nous questionne par ses actes et par ses discours atterrant sur notre morale civilisée qui est pour lui un paradigme incompréhensible, inexplicable, injuste et lâche. Cette vision du monde du Cimmérien imprègne d’une saveur exquise parfaitement retranscrite dans la BD et issue des nouvelles d’Howard traduites par Patrice Louinet.

Un bonus, exclusif à cette première édition, plante le contexte historique dans lequel Robert E. Howard imagina et inventa Conan mais également spécifique à la création et à la composition de cette nouvelle, limpidement et précisément explicité par la plume de Patrice Louinet. Viennent s’y ajouter des dessins et croquis montrant les recherches graphiques sur les personnages de Conan et de Bêlit.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La Reine de la côte noire #1 [2018]

NURTHOR
85

Ce premier tome, de la nouvelle série Conan le Cimmérien, est un gage de réussite et remplit toutes ses promesses tant dans les dessins immersifs des scènes et paysages qu’avec ses visages et postures expressifs des protagonistes esquissés par Pierre Alary, que dans le scénario, au tempo impeccable qui le rythme, mis en place par Jean-David Morvan.

On goûte des yeux et on sent les saveurs des consignes et de la bible remises aux auteurs par Patrice Louinet qui ne font qu’augmenter la qualité de l’ouvrage aboutissant en une présentation complète de Conan le Cimmérien et fidèle aux textes originaux de Robert E. Howard.

Un must have dans toute bibliothèque, qui augure le début d’une série inégalée sur Conan notre Cimmérien préféré.

Que faut-il en retenir ?

  • Une des plus belles nouvelles de Robert E. Howard magnifiquement mise en BD.
    Les aventures de Conan conformes aux textes originaux d’Howard récémment (re)traduit par Patrice Louinet.
    Un bonus exclusif de cette première édition avec une biographie d’Howard et l’explication de la genèse de Conan.

Que faut-il oublier ?

  • Les tomes suivants de la série ne paraissent par deux que tous les six mois.

Acheter la Bande Dessinée Conan le Cimmérien : La Reine de la côte noire [#1 - 2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Conan le Cimmérien : La Reine de la côte noire [#1 - 2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Conan