75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Conan le barbare >

Critique du Film : Conan le barbare

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 12 décembre 2005 à 02:53

C'est LE film d'heroic fantasy !

Conan le barbare: Conan (Arnold Shwarzeneger)
Conan le barbare: Conan (Arnold Shwarzeneger)
L'adaptation du roman de Robert E. Howard. Conan le barbare fait partie de ces films de fantasy qui ont laissé leur empreinte. Il faut dire que le roman - que j'ai lu beaucoup plus tard - nous contait les aventures extraordinaires d'un jeune homme qui a franchi les dures épreuves de la vie pour devenir un très grand guerrier, une légende, même. John Milius et le co-scénariste Oliver Stone -excusez du peu, le grand Oliver Stone - ont adapté dans les grandes lignes ce magnifique roman Conan avec un acteur quasi inconnu: Arnold Schwarzeneger. Ce dernier était taillé pour le rôle: une masse de muscle, un faciès taillé pour interpréter le rôle du cimmérien, et James Earl Jones était fait pour camper ce guerrier mage sanguinaire, dont la voix au timbre grâve était celle d'un roi mystique.
Conan le barbare: Conan (Arnold Shwarzeneger)
Conan le barbare: Conan (Arnold Shwarzeneger)
La réalisation. Mais parfois, un bon casting ne suffit pas. C'est pourquoi la musique du compositeur Basil Poledouris a donné une belle atmosphère fantasy avec ses grandes balades et ses morceaux où la bravoure sont contenus dans la musique elle-même. Schwarzeneger parle peu et agit, ce qui est inhérent à ces grands guerriers, et il s'adjoint un voleur qui l'aidera dans sa tâche: venger la mort de ses parents. On est tout de suite dans l'ambiance, dans l'esprit Donjons&Dragons.
Conan le barbare: Conan (Arnold Shwarzeneger), Valeria (Sandhal Bergman) et Subotai (Gerry Lopez)
Conan le barbare: Conan (Arnold Shwarzeneger), Valeria (Sandhal Bergman) et Subotai (Gerry Lopez)
Et ce qui, pour moi, situe tout à fait ce film dans l'esprit jeu de rôle, c'est l'idée de progresser, d'améliorer ses compétences. Le jeune hommme est devenu esclave et à force d'efforts, il devient puissant. Et puis on lui donne la possibilité de se battre dans l'arêne où là aussi il apprend le combat à mains nus, puis à l'aide d'armes diverses. D'esclave il va devenir une machine de guerre, un guerrier. Et de machine de guerre, avec l'aide des dieux il va devenir l'élu, le roi, le héros, grâce à la destinée et la volonté des dieux. John Milius a su retranscrire ce contexte avec un minimum d'effets spéciaux, et donc en misant sur assez peu de magie, en mettant en avant plutôt les magnifiques paysages et en peaufinant les ralentis en pleines batailles, les scènes de combat sont particulièrement soignées.
Conan le barbare: Pictish Scout (Franco Columbu), King Osric (James Earl Jones) et Red Hair (Luis Barboo)
Conan le barbare: Pictish Scout (Franco Columbu), King Osric (James Earl Jones) et Red Hair (Luis Barboo)

95

Un beau film qui restera une référence en terme d'heroic fantasy pendant encore bien longtemps.

Critique de publiée le 12 décembre 2005.

Acheter Conan le barbare en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Conan le barbare sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Conan