75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : La Nuit des morts-vivants
La Nuit des morts-vivants >

Critique du Film : La Nuit des morts-vivants

Avis critique rédigé par Christophe B. le vendredi 25 juin 2004 à 1141

Influence majeure du cinéma horrifique !

L'histoire entière se déroule sur une seule nuit. Elle suit la destinée d'un groupe de sept personnes qui se réfugient dans une ferme alors qu'autour d'eux les morts reviennent à la vie. A leur tête, le réalisteur impose un acteur noir (Duane Jones) qui tentera vainement de maintenir l'unité du groupe.
Un film d’une lenteur angoissante
Ce film est d'une force extraordinaire, essentiellement grâce à sa capacité à faire partager le sentiment de claustrophobie des occupants de la résidence. La force principale du film réside dans le fait que le réalisateur, George Romero, nous plonge littéralement dans la peau des personnages, rendant le film encore plus angoissant.
La lenteur du film nous transmet l'angoisse des personnages. On a l'impression de vivre cette nuit d'horreur en temps réel. On plonge dans la logique d'enfermement du film avec les acteurs. L'espace vital se rétrécissant peu à peu : Un cimetière, une maison, puis la cave de la maison deviennent des places fortes de plus en plus réduites face aux ennemis qui viennent de l'extérieur. Pour finir, les personnages n'auront qu'une alternative, fuir cette maison qui se révèle n'être qu'un avant goût du tombeau.
Notez bien que je n'ais pas parlé de « héros », car les personnages sont loin de tout héroïsme triomphant. Lâches pour la plupart, incapables de faire face, le meneur lui-même n'a rien de très sympathique.
Un film « fauché » au cœur de son époque
Filmé en 16 mm noir et blanc avec des acteurs inconnus et pour un budget misérable financé par des collectivités locales. Voila les principaux éléments qui ont donné à l'œuvre de Romero un aspect documentaire qui a certainement contribué, voire assuré le succès du film. Romero va donner au cinéma d'horreur et fantastique un second souffle et inaugurer un nouvel âge d'or du genre ainsi que les bases d'un certain cinéma indépendant.
Sorti en 1968 aux Etats-Unis et en 1970 en France, la genèse de La Nuit des Mort-vivants est indissociable du double contexte culturel et politique dans lequel baignent les USA de la fin des années 60. A cette époque, le conflit vietnamien tourne au vinaigre et provoque l'assentiment général du peuple américain. De leur côté, concurrencés par l'influence grandissante de la télévision, les « majors » de cinéma peinent à remplir les salles. Les recettes d'exploitation des grosses machines hollywoodiennes battent de l'aile et vont ouvrir la brèche à un cinéma libre, bon marché et indépendant sous l'impulsion des nouvelles vagues européennes.
Avec ce film, Romero fait voler en éclats quelques tabous de la société américaine en même temps qu'il invente une esthétique réaliste proche du documentaire. Romero ne s'embarrasse pas de fioriture stylistique pour nous assener quelques vérités bien crades. Il prend son sujet au sérieux et en profite pour livrer l'un des films les plus politiques de la fin des années 60.
La Nuit des Mort-Vivants stigmatise les travers individualistes de la société américaine, de même qu'il s'attaque au racisme visqueux qui la gangrène et à l'éclatement de la cellule familiale : Une petite fille achève sa mère adorée à coup de truelle, un frère devenu zombie revient dévorer sa sœur, des humains profitent du chaos général pour se regrouper en milices fascistes et délivrer une justice expéditive. Autant de séquences cultes. La fin du film, surprenante, radicale, pessimiste, fini de verser le discours de Romero dans le chemin du Pamphlet subversif.

La conclusion de

Le cinéma ne s'en remettra jamais. Cette œuvre a propulsé Romero sur le devant de la scène du cinéma d'horreur. Ce film est devenu un "classique" et il peut s'enorgueillir d'avoir influencé une grande partie des films d'horreur qui ont suivi.

Acheter La Nuit des morts-vivants en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Nuit des morts-vivants sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Nuit des morts-vivants

En savoir plus sur l'oeuvre La Nuit des morts-vivants