75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du oav : Watchmen - Les contes du Vaisseau Noir, par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 20 juillet 2011 à 21h39

Un DVD réservé aux fans

 


L'œuvre originale des Gardiens est très riche on le sait. En plus de l'intrigue principale, elle regorge d'à-cotés avec notamment une histoire de pirates intitulé Les Contes du vaisseau noir qui s'insère parfois dans les cases du récit principal. Cette histoire des plus sombres se veut aussi un écho aux thèmes qu'aborde Alan Moore dans ce qui est considéré comme son chef-d'œuvre. De même, le découpage en chapitres des Gardiens se vit inclure dans des éditions successives des introductions permettant d'en savoir plus sur l'univers. Et notamment des extraits des mémoire de Hollis Manson, le premier Hibou. C'est pourquoi Paramount proposa en 2009, lors de la sortie de Watchmen en DVD, une édition regroupant donc ici deux sortes courts-métrages inédits permettant d'aller encore plus loin dans la grande entreprise d'adaptation de Zack Snyder.


Le premier court-métrage donnant son titre au DVD est un petit film d'animation très sombre se déroulant dans un univers de piraterie. Il raconte l'histoire d'un capitaine d'un navire marchand  étant l'unique survivant de l'attaque de son vaisseau par des pirates sanguinaires. Échoué sur une île déserte, l'homme se retrouve entouré des cadavres de son équipage. Persuadé que les pirates vont s'en prendre à sa ville d'origine, dont sa famille, il veut à tous prix arriver avant eux et se construit un radeau de fortune composé des corps en décomposition de ses marins. Cette traversée de l'océan avec ses péripéties le font sombre dans la folie jusqu'à un violent twist final. Si l'histoire reste peu ambitieuse et plutôt prévisible, elle montre bien le style violent sans concession de Moore. Style qui a heureusement été conservé pour son adaptation. Cette petite production américaine, sous traitée en Corée du Sud, prend le parti de l'animation au dessin et à l'encre pour un résultat vraiment réussi. L'esthétique fait beaucoup penser aux productions américaines des années 1980 mais dans une ambiance beaucoup plus mature. L'errance et la barbarie du capitaine prennent ici toute leur splendeur bien aidé par la voix de Gerard Butler. Cette œuvre est une vraie réussite pour tous les fans de Watchmen qui ont pu être déçus de son manque dans la version cinéma du film de Snyder. Néanmoins ce dernier l'avait prévu pour une version Director's Cut comme c'est le cas dans certaines éditions du film en DVD ou Blu-Ray.


Le second court-métrage est quant à lui beaucoup plus original. Il s'agit d'un faux documentaire se déroulant en 1985 dans l'univers inventé par Moore et Dave Gibbons. Ce dernier étant d'ailleurs crédité comme scénariste de cette curiosité. Dans cette fausse émission, le présentateur propose une rediffusion d'un reportage de 1975 qui avait été fait lors de la sortie des mémoires de Hollis « Hibou » Manson. On voit donc ce dernier faire son promo tout en ayant les témoignage de personnages comme Sally Jupiter ou son ex-mari et ancien manager. On a aussi le droit à des réactions de simples passants, spécialistes et les remarques du présentateur en 1985 sur cette rediffusion. Si le premier court-métrage peut plus ou moins existé seul, ce second est avant tout un véritable cadeau aux fans. Les clins d'œil sont extrêmement nombreux à commencer par les interventions des anciens Minutemen. Les passants et spécialistes interrogés sont aussi des personnages du roman graphique comme Bernard le vendeur de journaux ou encore le psychiatre de la prison où sera enfermé Rorschach. Il y a même des pubs reprenant des produits qu'on trouve dans l'œuvre originale. La qualité du court-métrage vient aussi de la participation des acteurs reprenant ici leurs rôles comme Carla Gugino et Matt Frewer apportant plus de crédibilité à l'ensemble. De même que l'aspect global de l'émission entre une image, des habillages comme une atmosphère voulues d'époque immergent bien le spectateur dans l'ambiance Watchmen. Après, l'intérêt pour les simples amateurs du film reste plutôt limité car l'ensemble reste très fidèle au matériel original et n'est pas plus palpitant que ça. Sauf si on a lu le roman graphique bien entendu...


Pour ce qui est des bonus, rien de bien folichon à se mettre sous les yeux. On en compte deux d'une demi-heure chacun avec des intérêts différents. Le premier est une mise au point sur les deux œuvres adaptés dans le DVD avec leur place dans l'œuvre original. On retrouve Gibbons comme des éditeurs d'alors ou d'aujourd'hui de DC Comics expliquant rapidement la genèse de l'ensemble. On peut y apprendre que les Contes du Vaisseau Noir peuvent autant refléter le personnage d'Ozymandias que celui de Rorscharch et l'importance des mémoires du Hibou dans la mythologie de l'œuvre. La seconde partie se concentre sur de rapides making-of des deux courts-métrages où le service minimum est assuré. Ni inintéressant, ni passionnant en somme. Le second bonus est en revanche assez inutile, il s'agit d'une rapide adaptation du premier chapitre du roman graphique gardant la même esthétique et ayant des animations sommaires. Le tout avec un seul acteur doublant le narrateur comme tous les personnages... Mais le véritable problème de ce DVD, c'est que son contenu existe dans les éditions les plus prestigieuses du film de Snyder. Et comme il s'adresse surtout aux fans, ces derniers se tourneront plus vers ces fameuses éditions...

 

La conclusion de à propos du OAV : Watchmen - Les contes du Vaisseau Noir

Bastien L.
65

Cette production au modèle économique plutôt bancal reste de qualité pour ceux aimant l'univers imaginé par Moore et Gibbons et adapté par Snyder. Les deux courts-métrages aux approches différentes sont assez originaux dans leur traitement et on peut saluer ce parti pris de leurs créateurs. Les bonus sont en revanche plus dispensables pour les fans désireux de tout posséder et peu exigeants...

Que faut-il en retenir ?

  • Les aspects aussi réussis que différents des deux productions proposées
  • Fera plutôt plaisir aux fans

Que faut-il oublier ?

  • Des bonus assez dispensables
  • Un contenu existant dans des éditions différentes du film

Acheter le OAV Watchmen - Les contes du Vaisseau Noir en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Watchmen - Les contes du Vaisseau Noir sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Gardiens

  • Voir la critique de Watching the Watchmen : La critique du staff
    70

    Watching the Watchmen Critique du livre par David Q.

    La critique du staff : Un livre pour collectionneurs et fans des Watchmen qui laisse quand même un arrière goût d'inachevé du fait de certains manques, m…
    Temps de lecture : 1 mn 51

  • Voir la critique de Watchmen : Des gardiens pas si terribles que ça
    40

    Watchmen Critique du film par Manu B.

    Des gardiens pas si terribles que ça : Si le film Watchmen est, d'après les connaisseurs, une adaptation très fidèle aux comics du même nom, sur grand écran et pour le p…
    Temps de lecture : 5 mn 23

  • Voir la critique de Watchmen : Qui garde les gardiens?
    90

    Watchmen Critique du film par Nicolas W.

    Qui garde les gardiens? : Nous entrons, comme l'avait fait Moore pour les comics, dans l'ère d'un nouveau type de film de super-héros avec Watchmen. Des hér…
    Temps de lecture : 5 mn 14

  • Voir la critique de Watchmen : Un tournant dans le genre, mais pas un chef d'oeuvre...
    70

    Watchmen Critique du film par Vincent L.

    Un tournant dans le genre, mais pas un chef d'oeuvre... : Si Watchmen n'est pas l'adaptation ultime du roman graphique de Dave Gibbons et d'Alan Moore, il n'en est pourtant pas honteux ou …
    Temps de lecture : 6 mn 8

  • Voir la critique de Watchmen : The End is Nigh : Classique mais fun
    65

    Watchmen : The End is Nigh Critique du jeu vidéo par Sylvain T.

    Classique mais fun : Un premier essai globalement réussi grâce à une jouabilité et des graphismes bons. Les amateurs des Watchmen retrouveront un certa…
    Temps de lecture : 3 mn 19

  • Voir la critique de BO-OST Watchmen : Encore trop classique
    60

    BO-OST Watchmen Critique du musique par Manu B.

    Encore trop classique : Alternant morceaux lents et rapides, avec instruments conventionnel, arrangements électroniques et choeurs, procédé en vogue ces t…
    Temps de lecture : 2 mn 33

  • Voir la critique de Watchmen : Watchmen, la vision d'un monde meilleur ?
    92

    Watchmen Critique du film par Richard B.

    Watchmen, la vision d'un monde meilleur ? : Depuis peu, les adaptations de bandes dessinées font merveille. « Watchmen » s’inscrit dans cette continuité. Sous certains aspect…
    Temps de lecture : 6 mn 46

  • Voir la critique de Les Gardiens : 400 pages de pur régal
    90

    Les Gardiens Critique de la bande dessinée par David Q.

    400 pages de pur régal : Histoire excellente, intrigue halletante et personnages fouillés, Watchmen est un pur moment de régal. La maîtrise des dessins, de…
    Temps de lecture : 2 mn 36

  • Voir la critique de Les Gardiens : 400 pages de pur bonheur
    92

    Les Gardiens Avis sur la bande dessinée par Donuts

    400 pages de pur bonheur : Une fois qu’on s’est habitué au look « old school » des super héros, la BD se lit d’une traite ! L’histoire, les personnages, « l…
    Temps de lecture : 21 s