75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Watchmen : The End is Nigh
Watchmen : The End is Nigh >

Critique du Jeu Vidéo : Watchmen : The End is Nigh

Avis critique rédigé par Sylvain T. le dimanche 8 mars 2009 à 2133

Classique mais fun

WB Games profite de la sortie du film pour mettre à disposition sur les plateformes de téléchargement (Steam, Xbox Live et PlayStation Network) son jeu basé sur la licence éponyme.

Testé sur PC


Watchmen : The End is Nigh vous propose d’incarner deux des héros du groupe, Rorschach et Nite Owl. Les rues ne sont plus aussi sures qu’avant, et la ville est désormais contrôlée par des gangs et des criminels. En plus de cela, vous allez devoir faire face à Underboss, un terrible mécréant qui répand la terreur et le chaos dans la cité.

Il n’y avait pas de meilleure solution pour Watchmen : The End is Nigh que d’être disponible à petit prix. Ainsi, pour 17€99, le jeu vous propose de devenir l’un des deux personnages principaux de la licence Watchmen, deux personnages bien différents au niveau des coups et des techniques de combats. Si Rorschach est un combattant résistant qui peut désarmer ses ennemis en leur prenant leurs armes, Nite Owl quant à lui, est un expert en arts martiaux et objets high-tech. Autant vous dire que la panoplie de coups offerte avec le titre est assez grande pour contenter tout le monde, même si du coté de Rorschach on regrettera le manque de précision de ses attaques.

Car Watchmen : The End is Nigh ne se joue qu’à la souris en avançant bien évidemment avec la touche « Z » du clavier, quand le bouton droit vous aide à placer des coups rapides, le clic gauche sera quant a lui réservé aux coups spéciaux qui font bien entendu beaucoup plus mal. La roulette servira à Rorschach par exemple, à bousculer ses ennemis pour les mettre à terre, une façon comme une autre d’alterner les attaques sans tomber dans la monotonie. Surtout que vous pouvez prendre les armes de vos ennemis et ainsi les frapper beaucoup plus fort. Les deux héros disposent également d’une jauge de rage, si vous la remplissez, vous pourrez faire plus de dégâts qu’à l’accoutumé, mais si vous vous faites toucher, elle baissera de manière sensible, le but sera bien entendu de la garder le plus longtemps possible à son maximum. Les possibilités offertes par Watchmen : The End is Nigh sont classiques, vous pouvez jouer à deux en offline (sur PC), cette combinaison sera d’ailleurs la meilleure, puisque l’IA est malheureusement à la ramasse, que ce soit du coté des amis, que des ennemis. Autre option qui s’avère intéressante, c’est le crochetage, vous pourrez à certains endroits, vous retrouver coincé par une porte qu’il faudra ouvrir, le crochetage est alors indispensable, mais il est plombé par un gameplay approximatif.

Pour finir, si les graphismes sont assez bons dans l’ensemble, les décors eux, manquent vraiment de saveur. On retrouvera aisément les décors du film, mais cela manque cruellement de variété. De plus, la durée de vie n’est malheureusement pas très longue par rapport au prix demandé, vous aurez en effet la possibilité d’évoluer à travers 6 chapitres seulement.

La conclusion de

Un premier essai globalement réussi grâce à une jouabilité et des graphismes bons. Les amateurs des Watchmen retrouveront un certain plaisir à incarner leurs personnages favoris, mais ils auront surtout du mal à mettre 17€99 dans un jeu aussi court.

Acheter Watchmen : The End is Nigh en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Watchmen : The End is Nigh sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Gardiens

En savoir plus sur l'oeuvre Les Gardiens