75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : __A VERIFIER__
__A VERIFIER__ >

Critique du Film : __A VERIFIER__

Avis critique rédigé par Nicolas W. le samedi 6 novembre 2010 à 1335

Rendez-nous Warren Ellis !

"Il est à la retraite depuis longtemps, monsieur. Il est inoffensif. Pas de danger. Et puis il n'est plus tout jeune. Le supprimer est inutile. Le but du briefing est d'éclairer le nouveau dir...

Je m'en fiche. Qu'il meure."

Michael Beeseley vient d'accéder à la tête de la CIA. Comme tous les directeurs, il passe par un briefing des petits secrets de l'organisation par le député Adrian Kane. C'est précisément à cet instant qu'il découvre l'existence de Paul Moses, un des plus fameux tueurs de la CIA, aujourd'hui à la retraite. Pour l'effacer des mémoires, Beeseley donne l'ordre de le tuer. Le problème, c'est que Paul Moses s'avère vite un retraité extrêmement dangereux.

Décidément, Warren Ellis n'en finit plus de faire la une de l'actualité. D'abord avec son premier roman Artères souterraines (critiqué ), ensuite par les publications de Milady Graphics de Wolfskin (critiqué ici) ou Black Summer (critiqué ) et enfin par la sortie d'un film basé sur une des ses œuvres, Red. Emmené par Bruce Willis, Morgan Freeman, Mary-Louise Parker ou encore John Malkovich, le long-métrage est attendu pour le 17 Novembre 2010 dans notre pays. En attendant de pouvoir y goûter, attardons-nous sur la réédition par Panini Comics de la minisérie de Warren Ellis.

Le lecteur l'aura rapidement compris : sortir Paul Moses de sa retraite n'était pas franchement une bonne idée. A partir de là, le tueur fait ce qu'il sait faire de mieux : tuer. Pendant les cent pages ou presque. Avec des flèches, avec des flingues, avec des explosifs... Arrivé à la conclusion, on tourne la dernière page en cherchant en vain une chute d'anthologie ou une surprise cachée... Mais non, rien.  Alors on analyse le message du comics. En substance, la CIA et l'Amérique ont formé des monstres et s'en sont lavé les mains. Pire, aujourd'hui les dirigeants n'ont plus le cran d'assumer leur responsabilité vis-à-vis de ces fantômes encombrants. Mais tout cela est dit tel quel dans le comics, sans détour, sans subtilité. Et c'est là que l'on comprend la mauvaise surprise de Red... il n'a aucun intérêt.

Red, c'est de la tuerie pour de la tuerie, saupoudrée d'un message aussi subtil qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Impossible de s'attacher aux personnages, impossible d'apprécier l'aventure tant elle est creuse. Bref, impossible de comprendre pourquoi Red a été réédité hormis le fait qu'il sera bientôt adapté en film... Et que cela fait peur quand on voit déjà le vide du comics. Espérons que le réalisateur a brossé autour, sinon...

On parlera rapidement pour finir du dessin de Cully Hammer : plus cartoonesque que réaliste, plus simpliste qu'autre chose, il ne compense en rien le reste de l'œuvre...

"J'ai tué des gens dans le monde entier pendant 40 ans. Des chefs d'état, des politiques, des militaires. Des femmes. Plein de femmes. Je ne touchais pas aux enfants. Je ne le ferai jamais. Tu me regardes comme un monstre."

Remerciements à Amandine V. pour la relecture.

La conclusion de

Il parait que Warren Ellis a écrit Red. Dans un mauvais jour alors. Très mauvais même. Intrigue aussi trépidante et profonde que le dernier film de Jean-Claude Van Damme, dessin insipide, Red a tout faux sauf le titre : c'est bien le lecteur qui voit rouge après avoir déboursé onze euros pour l'acquérir...

Que faut-il en retenir ?

  • Beaucoup de morts

Que faut-il oublier ?

  • Tout le reste

Acheter __A VERIFIER__ en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de __A VERIFIER__ sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Titre

En savoir plus sur l'oeuvre Titre