75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Freak Angels, volume 3 >

Critique de la Bande Dessinée : Freak Angels, volume 3

Avis critique rédigé par Nicolas W. le jeudi 24 février 2011 à 13:42

Cadavres et poulettes

- Critique Freak Angels, volume 1

- Critique Freak Angels, volume 2

"On en discutait beaucoup quand on était ados. Tu serais étonné de savoir à quel point on était d'accord Arkady, Mark et moi... Je veux dire, il y a une chose évidente : si on a pu faire ce qu'on a fait il y six ans... Pourquoi un d'entre nous ne serait-il pas capable de modifier le climat ?"

La série Freak angels poursuit sa publication en France grâce aux éditions du Lombard. Le nouveau bébé de Warren Ellis et Paul Duffield en arrive à son troisième volume et pour l'occasion, le récit entre dans une nouvelle phase. Jusque là, les deux premiers volumes avaient servi à poser les bases de l'univers, à présenter les onze Freak Angels et leur nouvelle amie, Alice, tout en mettant le gang face à ses responsabilités envers les survivants. On sait désormais que les jeunes hommes et femmes de Whitechapel possèdent des pouvoirs télépathiques et télékinésiques hors du commun et qu'ils sont à l'origine d'un cataclysme qui a causé la destruction de l'Angleterre six ans auparavant. Bien que la bande soit menacée par d'autres groupes rivaux, c'est un de leurs anciens membres, un dénommé Mark, qui constitue la plus grande menace pour eux. Ce troisième tome se situe une semaine après les événements du second volume et donne un sérieux coup de fouet à l'intrigue.

Après quelques pages qui voient défiler les héros de l'histoire pour les présenter à nouveau au lecteur, le récit se partage en deux fils narratifs. Le premier suit Kaitlin, la Freak Angels obsédée par la justice, occupée par une affaire de meurtre qui n'est pas sans rappeler Jack L'éventreur. Le second s'intéresse au paria du gang, Luke, et à ses agissements plus que douteux. Celui-ci permet de faire des révélations intéressantes sur le renégat Mark et ce qui a conduit à l'exclure du groupe. Entre intrigues policières et humour caustique, Warren Ellis affine toujours et encore les protagonistes et continue son défi de faire vivre de façon convaincante onze personnalités bien distinctes. Comme à son habitude, il fait osciller son groupe principal dans divers niveaux de gris, de Luke, un personnage très glauque à Arkady, une ingénue attendrissante, le scénariste anglais affirme une nouvelle fois son talent. Et à nouveau, il livre des dialogues ciselés et souvent très drôles dans leur crudité, n'oubliant jamais de montrer la bestialité de l'homme. A l'instar de No Hero, les super-pouvoirs ne peuvent masquer la violence et les travers de l'espèce humaine.

Avec un rythme bien plus soutenu que dans les deux derniers opus, ce nouveau volet comble les espérances que l'on avait placées dans la série jusque-là. A ce titre, la fin du récit s'achève sur un cliffhanger du meilleur effet.  De son côté, Paul Duffield s'améliore de volume en volume et son dessin devient réellement sublime avec de nombreuses planches en pleine page et toujours une grande maîtrise des éléments, avec cette fois la pluie qui donne un excellent rendu à la toute fin de l'histoire. Nul doute que le dessinateur découvert par Ellis a de beaux jours devant lui.

"Il y a soixante-dix mille ans, les hommes bourraient des cailloux creux de mousse trempée dans la graisse d'animaux fraîchement tués et les allumaient avec des silex. La lampe à huile de base est une technologie vieille de huit mille ans. Mais il faisait sombre à Whitechapel quand on est arrivés."

Remerciement à Amandine V. pour la relecture.

85

En passant à la vitesse supérieure tout en conservant les points forts des précédents chapitres, ce troisième volume de Freak Angels s'affirme comme une grande réussite. Ne manquez pas cette excellente série.

Critique de publiée le 24 février 2011.

Que faut-il en retenir ?

  • Les personnages
  • L'humour d'Ellis
  • Un rythme soutenu
  • Le dessin de Duffield
  • Le cliffhanger

Que faut-il oublier ?

  • Encore des zones d'ombres...

Acheter Freak Angels, volume 3 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Freak Angels, volume 3 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !