75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Eragon
Eragon >

Critique du Roman : Eragon

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mardi 12 décembre 2006 à 1810

J'ai trouvé ça sympa...

... mais franchement, ça casse pas trois pattes à un canard non plus ! Bon, autant poser le décor tout de suite : notre brave Eragon figure dans le top des internautes de SFU, en ce qui concerne le nombre de commentaires. Il y a quelques années, c'était un petit brun à lunettes avec une cicatrice... la roue tourne, les modes changent... mais quand il s'agit de critiquer des phénomènes pareils, ce n'est pas évident. Alors, histoire de voir ce qu'il en était, je me suis donc plongée dans les aventures de ce jeune garçon (orphelin, cela va de soi. Il faut croire que les parents sont vraiment une gène pour les aventures... avec eux, il faut aller au lit de bonne heure, se brosser les dents... pff, vraiment pô cool). Nous voici donc avec l'histoire, classique en fantasy (mais aussi dans tous les mythes et autres contes) d'un jeune garçon apparemment ordinaire, qui se retrouve embarqué malgré lui dans de formidables aventures.Il aura un guide (un vieil homme, en général... qu'il s'appelle Obi-Wan Kenobi, Gandalf, ou encore Belgarath - quoique ce dernier ne soit pas forcément recommandable - ), qui mourra souvent avant la fin, ce qui lui permet alors "de grandir". Il aura également des capacités insoupçonnées - lui, du fond de son trou perdu, il est le seul pouvoir sauver le monde -, une ascendance mystérieuse qui se révèlera grandiose (c'est ce qui est pratique, avec les orphelins), des ennemis en nombre, dont certains le toucheront de très près... enfin, bref, le chemin classique de l'héroic-fantasy. Et devinez quoi ? A la fin, il y a une grande bataille... et il gagne !
Je critique, je critique. Mais pour m'être essayée il y a quelques temps à l'écriture, il faut reconnaître que c'est le schéma classique. Celui qu'on a envie de lire, et donc d'écrire.
Car le succès d'Eragon, c'est surtout ça : l'auteur a écrit ce qu'il avait envie de lire. Et il se trouve que c'est également ce qu'avaient envie de lire la plupart des ados. Le petit coup de baguette magique, ça a été le fait que, parmi les milliers d'autres écrivains en herbe, celui-là avait des parents éditeurs. On ne va pas lui jeter la pierre, au Christopher, et lui reprocher ses parents, quand même...
Donc voilà, il écrit, il est publié et, dans la vague des Harry Potter, un éditeur (un grand, celui-là), flaire le filon. Et le phénomène est en marche...
Au final, que reste-t-il ? Un livre de facture très classique, à la narration souvent maladroite, et aux péripéties attendues. Coté inspiration, on penche souvent du côté de Star Wars, et quand on revient des étoiles, en faisant une escale sur Pern, on s'en va en Terre du Milieu. Certains ont pompé ces univers avec plus de subtilité, ici il se situe dans la norme... et loin devant les Royaumes Oubliés ou autres AD&D.
Pourtant... eh bien, on ne s'ennuie pas pour autant. Certes, il y a eu des romans bien plus haletants, des péripéties plus surprenantes, des personnages moins stéréotypés - ou stéréotypés avec plus de panache - mais dans l'ensemble on passe un bon moment. C'est une jolie histoire, pourrait-on dire.

La conclusion de

Après, eh bien... c'est une histoire pour ados, et, malheureusement, rien de plus. Il manque ce je-ne-sais-quoi dont était pourvu Harry Potter dès les premiers tomes, pourtant très enfantins, qui a fait fondre les adultes. Donc, oui, les ados adoreront, c'est normal, c'est écrit par eux, pour eux. Les adultes, eux, auront plus de mal, même si, je le répète, j'ai quand même passé un bon moment...

Que faut-il en retenir ?

  • des personnages sympathiques
  • saphira

Que faut-il oublier ?

  • style maladroit
  • trop de poncifs de la fantasy

Acheter Eragon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Eragon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Héritage

  • Voir la critique de L'Héritage : Un final en demi-teinte
    50

    L'Héritage - Critique du roman par Sylvain T.

    Un final en demi-teinte : L’Héritage est loin du médiocre Brisingr, et c’est sans doute mieux pour celles et ceux qui souhaitaient un final de haute volée. …

  • Voir la critique de Brisingr : Définitivement mauvais
    25

    Brisingr - Critique du roman par Sylvain T.

    Définitivement mauvais : Décevant en tout point, Brisingr est un mauvais roman d’Heroic-Fantasy. Il y a des améliorations par rapport au second tome, notam…

  • Voir la critique de Eragon : Le seigneur des alpages
    35

    Eragon - Critique du film par Gil P.

    Le seigneur des alpages : Heidi avait de plus beaux paysages (et le seigneur des anneaux aussi), Star Wars avait un héros plus charismatique (pas faute de c…

  • Voir la critique de Eragon : Un film de dragon qui ne vole pas bien haut
    55

    Eragon - Critique du film par Nicolas L.

    Un film de dragon qui ne vole pas bien haut : Alors que dire de ce film ? C’est un spectacle pour enfant plutôt agréable, dans l’esprit du livre. Le principal défaut vient du …

  • Voir la critique de Eragon : Gentillet et Guilleret !
    40

    Eragon - Critique du film par Lucie M.

    Gentillet et Guilleret ! : Finalemennt, Eragon est un film manquant de mordant, de majesté et de prise de risques se vouant directement à un public jeune et …

  • Voir la critique de L'Ainé : Eragon… Je suis ton frère !...
    52

    L'Ainé - Critique du roman par Nicolas L.

    Eragon… Je suis ton frère !... : L’Ainé est légèrement supérieur à Eragon, car il est plus varié et fait preuve d’un peu plus de maturité. On sent bien les ‘’infl…

  • Voir la critique de Eragon : Une œuvre moyenne mais pas si désagréable que ça…
    50

    Eragon - Critique du roman par Nicolas L.

    Une œuvre moyenne mais pas si désagréable que ça… : Pour conclure, je pense que Eragon est un premier livre d’un jeune homme passionné, comme beaucoup de gamins de son age, par les j…

  • Voir la critique de Eragon : Pourquoi Eragon ? - là est la question?
    20

    Eragon - Critique du roman par Lucie M.

    Pourquoi Eragon ? - là est la question? : Eragon, et bientôt sa suite L’Ainé, est en train de faire un tabac dans le monde de la littérature enfantine ou adolescente. N’oub…

En savoir plus sur l'oeuvre L'Héritage