75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

5 films avec des clowns tueurs

Publié il y a 3 mois par Vincent L.

5 films avec des clowns tueurs : Petit classement 100% subjectif des films incontournables sur le sujet

Petit classement 100% subjectif des films incontournables sur le sujet

C'est cette semaine que nous allons pouvoir découvrir l'adaptation de Ça par Andrés Muschietti. Cela nous a donné l'envie d'un petit top 5 totalement subjectif à base de clowns tueurs, cinq films incontournables à revoir ou à découvrir sur le sujet (et classés par ordre alphabétique, juste pour ne pas froisser les sensibilités).

 

Balada Triste

Film réalisé par Álex De La Iglesia.

Espagne, pendant la guerre civile, un clown est contraint de combattre avec l'armée. Emprisonné puis tué, il laisse un fils, Javier. Celui-ci devient à son tour clown dans les années 70. Un clown triste. Il est alors embauché dans un cirque où il tombe amoureux de la compagne de son chef. Une sombre rivalité s'installe alors entre les deux hommes.

Balada Triste ne ressemble à aucun autre film et mélange toutes sortes de genres. Il abandonnera certainement quelques spectateurs sur le coté de la route (qui pourront lui trouver un manque de rythme ou un côté trop bordélique), les autres apprécieront un film non consensuel dans lequel l'humour et la tristesse ne sont jamais très loin. Certes pas totalement parfait dans son exercice, Balada Triste est si riche dans ses personnages, son histoire et sa réalisation qu'il mérite au minimum votre curiosité, au mieux votre admiration. (Voir la critique du film).

 

Clown

Film réalisé par Jon Watts

Un père de famille se déguise en clown pour animer un anniversaire quand il s'aperçoit qu'il ne peut plus retirer sa panoplie. Il se transforme alors lentement en une monstrueuse créature...

Petit film d'horreur fait avec quelques bouts de ficelles, Clown aura mis plus de trois ans à arriver en France. Pourquoi ? Parce que son réalisateur, Jon Watts, s'est pas la suite retrouvé à la tête de Spider-Man : Homecoming. Le film, en lui même, s'avère sympathique, globalement bien emballé étant donné le très faible budget, mais est malgré tout loin d'être inoubliable. Une première oeuvre avec ses qualités (réelles) et ses défauts (réels aussi) à destiner aux amateurs du genre.

 

Il est revenu

Film réalisé par Tommy Lee Wallace.

Horreur et cataclysmes... Tous les vingt-sept ans le cycle reprend. A Derry, ville d'antiques perversions, la violence atteint alors des sommets de fureur. Jetés sur cette trajectoire infernale, sept mômes ont fait le serment de revenir si ÇA recommençait ! Paume contre paume, ils ont signé de leur sang leur promesse... Bill le Bègue, Richie la Grande Gueule, Ben, dit Meule de foin, Stan, Bev, rousse et belle en diable, et tout le club des ratés... Qu'ont-ils vu, tous, qui aurait rendu un adulte fou ? Quelle chose innommable ? Obscurs souvenirs... Pour les uns, momie aux yeux de goudron frais, pour les autres, oiseau-roc monstrueux, lépreux au nez amputé, loup-garou, vampire à la bouche hérissée de lames de rasoir... Tous avatars de GrippeSou, le clown ! ÇA ! L'ennemi aux cent visages...

Si le téléfilm adapté du chef d'oeuvre de Stephen King a aujourd'hui pris un méchant coup de vieux, il serait injuste de renier l'impact qu'il a eu sur toute une génération de marmots dans les années 90. Ca/Il est revenu a en effet réservé quelques bons moments de frousse à de nombreux jeunes spectateurs. Cette nostalgie mise à part, qu'en reste t-il vingt-cinq ans après ? Eh bien la performance de Tim Curry est toujours aussi forte, son interprétation de GrippeSou rendant le monstre toujours aussi flippant. Pour le reste, il va falloir être indulgent...

 

Les clowns tueurs venus d'ailleurs

Film réalisé pa Stephen Chiodo.

Deb et Mike voient un météore tomber dans la forêt et découvrent bientôt qu'il s'agit d'un chapiteau peuplé de clowns extra-terrestres et meurtriers. Après leur avoir échappé de justesse, les deux adolescents se rendent au poste de police où ils se heurtent à l'incrédulité de l'acariâtre Kirk Money, vieux flic antipathique. Le jeune Dave, policier qui a été le petit ami de Deb, raccompagne celle-ci chez elle et part à la recherche du chapiteau avec Mike tandis que les clowns déciment petit à petit les habitants de la ville. Les deux jeunes gens assistent ensuite au kidnapping de Debbie qu'ils parviennent cependant à sauver des clowns cannibales grâce à l'aide de deux vendeurs de glaces farfelus...

Les clowns tueurs venus d'ailleurs est, du point de vue intrinsèquement cinématographique, un véritable nanar. Oui mais voilà, il a quelque chose que ce film a et les autres ont rarement : des monstres originaux, vachement bien faits et super drôles. En mettant en avant cet aspect et en détournant de manière éhonté le mythe du clown et de ses artifices, qui se veulent en théorie bénéfiques et sympas (friandises, jeu d’ombres, etc…), et en oubliant complètement la direction d’acteur et la mise en scène, ils ont obtenus ce qu’ils cherchaient : un film culte. (voir la critque du film)

 

La Maison des 1000 morts

Film réalisé par Rob Zombie.

Deux jeunes couples se lancent à la recherche du docteur Satan, une légende locale. Surpris par un terrible orage, ils se réfugient dans une mystérieuse demeure où réside une famille pour le moins étrange. Celle-ci se compose de membres adeptes du cannibalisme et de rites sataniques. Le cauchemar peut commencer...

Pour conclure, je dirais que La Maison des 1000 morts est une de ces œuvres que l’on ne peut ignorer. Un film unique et original perdu au milieu des navets mainstream produits par des boîtes qui ne comprennent rien au bis. Bien réalisé par un fan, parfaitement interprété, respectueux du genre, il mérite de connaître un gros succès en vidéo, et par ce moyen, de récompenser de la plus belle façon le travail de cette équipe d’artistes (je le cris haut et fort) passionnés. (voir la critique du film)

 

A lire également :

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »