75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Avengers [2012], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 20 avril 2012 à 01h27

Hulk, Thor, Iron Man et Captain America réunis pour de bon !

L'ami Loki n’est pas du genre jouasse ; il est même plutôt du genre rancunier. Faute de gouverner sur Asgard après s'être fait méchamment botté les fesses par son frérot, il se verrait bien en compensation régner sur Terre. Pour cela, il envisage de récupérer un Tesseract aux pouvoirs terrifiants (le cube vu et utilisé par Hydra dans The First Avenger: Captain America) et, une fois celui-ci en sa possession, solliciter de l'aide à une menace jusqu'ici insoupçonnée. Mais heureusement, Nick Fury avait repéré de potentiels super-héros pour les solliciter en cas de situations désespérées face auxquelles l'humanité pourrait ne pas résister.

Confier le scénario à Joss Whedon était plutôt une bonne idée. En effet, le créateur de Buffy contre les vampires est un connaisseur en matière de super-héros puisqu'il y a lui-même contribué avec Astonishing X-Men ; même s'il n'avait jamais écrit pour les Avengers, il était donc déjà un familier de l'univers Marvel, voire de la bande-dessinée dans un sens plus large puisqu'il y a également continué sa série Buffy contre les vampires et créé Fray, son spin off futuriste. S'il paraît clair que Joss Whedon n'a pas traité ses super-héros de manière viscérale et obscure comme l'a fait Christopher Nolan, il a pourtant su capter l'essence de tout ce qui fait l'attrait « fun » des bandes-dessinées Marvel, tout en conciliant avec une minutie inattendue tous ses personnages.

Les enjeux sont donc gigantesques, du moins assez pour justifier la réunion de tous ses héros en collant, et suffisamment équilibrés pour que chacun puisse s'exprimer, faire acte de bravoure et justifier sa participation. Et si de prime abord on avait pensé que la plus belle part du morceau irait à Iron Man, il n'en est rien. D'ailleurs, s'il fallait qu'un des héros se détache du lot, on parlerait plutôt de Hulk, enfin retranscrit comme on rêvait de le voir, c'est-à-dire aussi puissant que bigrement caractériel. Au vu du résultat, on a l'impression que Joss Whedon a écrit son scénario comme il aurait pu le faire pour une bande-dessinée, sans se soucier de comment cela peut paraître à l'écran, comme s'il était aussi facile de retranscrire sur pellicule ce qu'un dessinateur peut créer sur une page de papier. L'histoire se veut donc généreuse en rebondissements et en action, et ce d'autant plus que (pour une fois) tout n'est pas montré dans la bande-annonce, et que l’on est donc souvent surpris par ce que l'on découvre.

Avengers image 1

Par contre, déléguer la réalisation à ce même scénariste était prendre un certain risque. Tout d'abord, Serenity (adapté de la série Firefly) était jusqu'ici l'unique long-métrage de Whedon et ce dernier, bien que réussi, n'était pas dénué de maladresses de mise en scène (et avait surtout connu des résultats décevants au box-office). On ne peut donc qu'être surpris de voir la production confier les rênes de la réalisation à un homme pas forcément expérimenté, surtout face à ce type de très grosse production. Mais si les doutes à voir le créateur de Buffy mener à bien un tel projet étaient bel et bien présents (ainsi que la peur de découvrir le film mis en boîte comme une série télévisé), Joss Whedon arrive pourtant à nous surprendre à un point inespéré. Il se dégage de sa mise en scène – surtout dans la deuxième partie du film – l’impression de n’avoir jusqu'ici jamais vu un vrai film de super-héros comme aujourd'hui. En terme d'action et de découpage, Avengers surpasse de très loin tout ce qui avait été vu précédemment sur ce type de production, et fait même passer tous les anciens films de super-héros comme dépassés et ringards en la matière.

Si un gars comme Nolan gagne toujours (et de loin) sur le terrain de la psychologie, il ne peut rivaliser avec Avengers en termes d’action iconique et de « fun ». Iron Man vole comme jamais et tire de toutes parts, Hulk est ici autant représenté par son côté super-héroïque que par sa rage devenant par moment (comme nous l’espérions) hors de contrôle, Captain America reste quant à lui celui qu’on avait découvert avec déjà grand plaisir chez Joe Johnston, tandis que Thor donne des coups de marteau et fait intervenir des éclairs tel le dieu nordique de la foudre et le plus grand guerrier d'Asgard qu’il se devait d’être. La Veuve Noire, si elle est qu'une simple humaine, aura elle aussi droit à ses morceaux de bravoure autant par sa finesse à faire parler l'adversaire que dans sa maîtrise du combat. Seul Œil-de-Faucon (Hawkeye) semble avoir plus de mal à trouver sa place (bien que réussissant tout de même à se faire remarquer à deux ou trois reprises de manière majestueuse). Quant à Loki, il devient réellement un « bad guy » et use pleinement de ses pouvoirs et de son intelligence pour venir à bout de ses héros (il est même à parier que sa rencontre avec Hulk restera pour très longtemps dans les esprits des spectateurs).

Joss Whedon filme donc ses héros de manière iconique et avec un amour inespéré pour le matériau de base. L'action est perpétuellement visible, on voit tout ce qui se passe vraiment à l'écran (même en 3D), et vous pouvez me croire quand je dis qu’on n’en perd pas une miette tant Whedon a su comprendre les attentes du public en la matière. Si on ne se base que sur le spectacle offert, dans le genre « super-héros » il y aura bien un avant et un après Avengers. C’est un peu comme si on avait les séquences d’action de Transformers 3, mais menées avec un découpage doté d’un vrai sens de la cohérence et de vrais acteurs capables de véhiculer de l’émotion.

Avengers image 2

Avengers est-il pour autant le film parfait ? Pas totalement. La première partie introduisant les enjeux et se focalisant sur la réunion de tous ses héros paraît parfois un peu abrupte et pas toujours fluide. Si cette installation se laisse voir avec plaisir grâce à un humour passant plutôt bien (même si parfois lourd) et jouant sur les égos de chacun, grâce également au plaisir de voir comment se déroule ce rassemblement, cette phase passe un peu trop vite d'un lieu à un autre, et certaines rencontres paraissent par moment un peu trop faciles. Par exemple, l'arrivée de Thor se révèle aussi abrupte que faignante : comment sait-il que Loki est bel et bien sur Terre, lui qui croyait son frère mort ? L'explication est certes un peu abordée, mais de manière si courte et artificielle que ça ne passe pas vraiment bien.

Reconnaissons aussi que sous prétexte de faire de l'humour pour rendre la première partie amusante, Whedon sombre parfois dans des dialogues parfois lourds ou des « private joke » de geeks pas forcément essentielles (voire déplacées), à l'image d'un agent du S.H.I.E.L.D. jouant à une sorte de Space Invaders derrière le dos de Nick Fury. Puis, soyons honnêtes, les détracteurs de « super-héros » pourront toujours s’amuser à dire qu’une fois de plus il n’y a ici aucune sous-thématique abordée et que l’on est devant un gros blockbuster se contentant d’aligner les morceaux de bravoure. Mais ne vous y trompez pas, cela ne veut pas pour autant dire que le scénario est mauvais ; au contraire, sa simplicité est plutôt à son avantage, amenant aux spectateurs autant d’émotion que d’excitation.

Avengers image 3

On ne va pas revenir sur une partie du casting puisque Samuel L. Jackson (Nick Fury), Robert Downey Jr.. (Iron Man / Tony Stark), Chris Evans (Captain America / Steve Rogers) et Chris Hemsworth (Thor) sont déjà bien connus du public et que leurs prestations sont dans la lignée de ce qu’ils avaient déjà entamé. Les éléments nouveau sont donc Mark Ruffalo (Hulk / Bruce Banner), qui surpasse pour le coup les prestations de ses camarades Edward Norton et Eric Bana (et qu’on espère revoir même dans des films bien à lui, tant il a capté l’essence de ce qu’est Hulk/Banner), Scarlett Johansson (La Veuve Noire / Natasha Romanov) et Jeremy Renner (Clint Barton / Hawkeye), qui ne sont quant à eux pas vraiment nouveaux, mais qui ont bien plus de présence à l’écran et peuvent donc un peu plus exploiter leurs personnages. Ces deux derniers ayant ici un passé commun abordé, il parait même imaginable qu’en cas de succès celui-ci soit raconté via un film spin-off.

Comme pour Thor et The First Avenger: Captain America, Avengers est proposé en 2D et en relief. Pour le coup, la conversion est honorable et propose de belles séquences, en particulier lorsque Iron Man passe entre les bâtiments de Manhattan ou lorsque Hawkeye utilise son arc. À noter que si le film est visualisé en VOST, les sous-titres se montrent assez imposants et gênent un peu lorsqu’ils apparaissent avec la 3D. Dans ce cadre de vision, il faudra peut-être ne pas se mettre trop près de l’écran pour avoir une meilleure vue de l’ensemble.

La conclusion de à propos du Film : Avengers [2012]

Richard B.
85

Annoncé depuis longtemps, le projet Avengers se devait de mettre la barre haute, du moins au-delà de tout ce qui avait été accompli jusqu'ici, justifiant ainsi une telle rencontre. Pari amplement réussi, en particulier dans une deuxième partie élevant le film de super-héros à un niveau vraiment jamais atteint, ou pour la première fois nous les verrons réellement égaler à l’écran ce qu'ils font sur papier. Pour 2012, Avengers place la barre déjà très haute en termes de divertissement, et la concurrence aura fort à faire pour être aussi jouissif. Puis pour une fois tout n'est pas dans la bande-annonce !

Que faut-il en retenir ?

  • Une deuxième partie dantesque et mémorable !
  • Un film dans son ensemble prenant et jouissif.
  • Des personnages attachants (Hulk est juste sidérant).

Que faut-il oublier ?

  • De l'humour pas toujours drôle.
  • Une installation du récit pas toujours fluide.

Acheter le Film Avengers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Avengers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Vengeurs