75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Ultimates - 17, par kick

Avis critique rédigé par kick le samedi 18 mars 2006 à 07h56

Hulk plaide non coupable !

Le troisième épisode de la deuxième saison des Ultimates et le début de la saga Secret sont au programme de cet Ultimates no. 17. Comme toujours jusqu'à présent la qualité est au rendez-vous et on est impatient de lire chaque épisode comme on serait impatient de manger un croissant tout chaud sorti de la boulangerie. Dans ce 3ème épisode on assiste au procès de Hulk, et on peut toujours se demander qui l'a dénoncé, serait-ce Pym, qui décidément devient de plus en plus border line ou bien Thor qui a quitté récemment notre joyeuse équipe de héros super-stars pour disons travailler son côté écolo/défenseur de l'opprimé (très éloigné du Thor version classique avec son air hautain et son langage désuet). Bien évidemment l'avocat désigné est Matt Murdock (alias Daredevil) et bien évidemment ce procès fait la une de tous les médias. Encore une fois, Ultimates nous plonge dans une Amérique plus vraie que nature, avec une géopolitique mais aussi une condition sociale très proche de celle des USA version Bush. Banner est filmé dans sa cellule avec Betty et ce jusqu'aux derniers moments du procès, les médias, le 4ème pouvoir sont omniprésents, c'est très réaliste. Nick Fury, personnage central et maître à penser des Ultimates nous joue encore un des coups fumeux dont il a le secret et on en redemande. Il serait presque le Pr. Xavier des Ultimates s'il n'était pas si retors et sans états d'âme. Côté dessins, le trait toujours aussi détaillé et réaliste colle parfaitement à l'action, les effets de lumière réussis (cf le flashback de l'enfance de Banner) et les gros plans de Banner expriment tout le côté paumé du personnage, bref une réussite sur tous les plans. Millar et Hitch sont toujours aussi bons et vivement la suite! La saga Secret commence comme un épisode des FF, une nouvelle fusée avec un système de propulsion révolutionnaire doit décoller et des scientifiques dont le père de Red Richards supervisent le départ. Un petit cours de sciences physiques façcon FF et de l'action ! Cet épisode vaut surtout pour la première apparition de Captain Marvel, le sauveur extra terrestre Kree et son nouveau costume vert du plus bel effet. Un bien joli design, le dessin de Steve McNiven est très léché, moins réaliste que celui de Hitch, plus FF qu'Ultimates mais très agréable et très détaillé. Le scénario est assez simpliste malgré tout et la moitié de l'épisode est dédié au combat et même si ça se laisse bien lire, on attendra les autres épisodes en espérant plus de développement.

La conclusion de à propos du Comics : Ultimates - 17

kick
82

Ultimates reste bien le comics phare de Marvel, on en redemande ! Même si la saga Secret est très correcte, elle reste un ton en dessous de la série des héros superstars ultra charismatiques.

Que faut-il en retenir ?

  • Le dessin toujours aussi détaillé
  • Le design de Captain Marvel Ultimate
  • Le côté border line de Pym
  • Nick Fury et ses coups tordus
  • Le monde Ultimates très réaliste et proche de nous

Que faut-il oublier ?

  • Le premier épisode de Secret a un scénario très classique
  • Un épisode d'Ultimates seulement tous les deux mois!!

Acheter le Comics Ultimates - 17 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ultimates - 17 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Vengeurs