75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Troublants Trous Noirs #2 [2007], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 8 octobre 2007 à 13h43

Le rebelle à la gueule d'Onyx

Ca repart sur les chapeaux de roues pour la suite des aventures de Vinz, ce rebelle à la couleur d'Onyx. Toujours aussi dynamique, barge et bourré d'humour noir et de références diverses, Mutafukaz et son format à cheval entre BD, comics et manga vient prendre les places d'honneur de ma Bédé thèque.
Ce tome 2 est la suite directe du premier - que je conseille à tous - et commence en pleine course poursuite nocturne, mettant en valeur les talents de Run pour la course (désolé pour le jeu de mot). Sa façon de se jouer du politiquement correct en y mêlant science-fiction et vie courante nous amènera à des troublants trous noirs, comme l'indique le titre. Sur le chemin ponctué de vannes, de grossièreté et de violence, nos deux amis fugitifs trouveront de l'aide et parfois de nouveaux ennemis mais toujours avec cette touche d'humour noir propre à la BD.
L'histoire est ponctuée de plusieurs chapitres, chacun dessiné dans un style très différent et même présenté sur du papier différent. C'est ainsi qu'en plein milieu du livre, le glaçage et les couleurs sont remplacées par du noir et blanc et du papier bon marché, le tout rehaussé par un avertissement évocateur "Cette histoire est imprimée dans son sens original de lecture. Vous êtes donc à son commencement", de quoi se moquer du manga. D'autres références comme celle à Prison Break parsèment le titre et oblige presque le lecteur à bien se concentrer sur tous les petits détails pour apprécier pleinement la BD. Enfin, de nombreuses pages intercalaires présentent de façon originale les chapitres et un mini artbook d'une bonne vingtaine de pages couleurs vient clore l'album en beauté, en montrant les personnages de Mutafukaz vus par d'autres dessinateurs.
Un dernier petit mot pour parler des catcheurs qui parsèment la BD. Telle la Lucha Libre, ces gros bras au cœur tendre qui apparaissaient sporadiquement dans le tome 1, on ne sait pas pourquoi, trouvent ici une explication – loufoque mais bien trouvée. J’applaudis bien fort l’imagination de Run qui réussi à nous faire avaler ce qu’il veut en justifiant à sa manière les actions de ses personnages. C’est bien joué !

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Troublants Trous Noirs #2 [2007]

David Q.
90

Un tome 2 toujours aussi bon pour une série d’action-SF délirante, originale et aux graphismes qui couvrent tous les genres. Un grand bravo à Run qui réussi à produire un tome 2 aussi réussi que le premier, la surprise en moins. A ne rater sous aucun prétexte.

Que faut-il en retenir ?

  • Le graphisme excellent et varié
  • L'humour noir
  • Les catcheurs

Que faut-il oublier ?

  • Aucun? :)

Acheter la Bande Dessinée Troublants Trous Noirs en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Troublants Trous Noirs sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Mutafukaz