75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'Homme Truqué
L'Homme Truqué >

Critique de la Bande Dessinée : L'Homme Truqué

Avis critique rédigé par Vincent L. le lundi 25 novembre 2013 à 1700

Supérieur à ses aînés...


Avec les six tomes de La Brigade Chimérique, Serge Lehman et Fabrice Colin avaient su redonner leurs lettres de noblesse aux super-héros européens d'avant-guerre. Ils avaient ainsi créé tout un univers dont la richesse aura, par la suite, continué a être exploitée sous diverses formes, qu'ils s'agisse de bande-dessinée (Masqué, qui n'est ni plus ni moins que La Brigade Chimérique dans le futur) ou de jeu de rôle (La Brigade Chimérique, qui fournissait à la fois une encyclopédie et un jeu permettant de s'immerger dans ces années 30 radium-punk).

C'est avec une préquelle que Serge Lehman et Stéphane Gess reviennent poser une nouvelle pierre à leur univers. L'Homme Truqué se déroule ainsi pendant les années 20, alors que les évènements qui vont mener à la chute des surhommes (décrits dans La Brigade Chimérique) ne sont pas encore enclenchés. On retrouve ici quelques figures marquantes de la saga (le Nyctalope, Marie Curie, La Brigade Chimérique), mais le rôle principal est désormais dévolu à Jean Lebris, alias L'Homme Truqué, surhomme que l'on n'avait jusqu'ici jamais aperçu.

L'histoire est plus ou moins scindée en deux, racontant tout d'abord la traque de l'Homme Truqué par le Nyctalope, puis, dans une deuxième partie relativement indépendante, l'éveil de cet homme à sa condition de super-héros. Un scénario certes classique, mais qui repose tout de même sur un véritable coup de génie. En effet, L'Homme Truqué n'est pas à proprement parler une création originale de Serge Lehman, mais une adaptation de deux oeuvres de Maurice Renard : L'Homme Truqué d'une part et Le Péril Bleu d'autre part.

L'idée directrice de La Brigade Chimérique - qui voulait que les surhommes de la littérature aient véritablement existé et que leurs auteurs soient en fait leurs biographes - est donc reprise et donne lieu à une adaptation savoureuse. Maurice Renard apparaît donc dans cette aventure pour prendre sous son aile Jean Lebris et raconter au public ses aventures. Ce faisant, Serge Lehman inscrit donc deux oeuvres littéraires dans cette réalité, les compilant et les modelant pour en faire une histoire complète et cohérente.

Le résultat final n'en est que plus passionnant, car aux côtés des personnages que nous connaissions déjà (notamment le génial Nyctalope), nous assistons à la naissance d'un personnage en tout point réussi, tant au regard de ses pouvoirs (qui sont le moteur de cette histoire) que d'un point de vue plus humain (ses traumatismes et ses blessures de guerre lui confèrant une vulnérabilité souvent touchante). A noter, d'ailleurs, que les quelques mystères non résolus pesant sur son passé font sous-entendre qu'ils pourrait à l'avenir avoir le droit à de nouvelles aventures.

Ainsi, si le scénario de L'Homme Truqué est doté d'enjeux clairement moins importants que ceux de La Brigade Chimérique, il n'en demeure pas moins mieux construit et, par bien des aspects, plus passionnant que ses ainés. Pas de fioritures ou de passages à l'utilité discutable, l'histoire écrite par Serge Lehman va droit au but tout en s'offrant le luxe de poser des personnages passionnants, de mettre en place des thématiques intéressantes et de créer une passerelle aboutie avec tout un pan de la littérature.

Visuellement, L'Homme Truqué reprend la charte visuelle qui faisait l'identité de La Brigade Chimérique (ce qui lui donne une cohérence et lui permet de correctement s'inscrire dans l'oeuvre générale). Les dessins de Stéphane Gess possèdent une véritable identité, un style vintage qui donne à la bande-dessinée un côté rétro (comme des vignettes ou des gravures tout droit venues de cette époques). Cela ne nuit cependant pas à l'action et au découpage, qui reste fluide en tout circonstance, que ce soit dans l'action comme dans les moments les plus intimes.


La conclusion de

Avec L'Homme Truqué, Serge Lehman et Stéphane Gess continuent à faire vivre l'univers créé autour de La Brigade chimérique via une série d'aventures se déroulant pendant les années 20. Les surhommes européens sont donc de retour dans ce nouvel opus qui, bien que doté d'enjeux dramatiques moins importants que ceux de La Brigade chimérique, bénéficie tout de même d'une construction scénaristique à la fois ambitieuse et pleine d'idées. Par bien des aspects, ce nouvel opus s'impose même comme supérieur à ses aînés, et l'on est aujourd'hui impatient de voir comme Lehman et Gess vont continuer à exploiter les thématiques, les éléments scénaristiques et les diverses figures importantes qu'ils ont petit à petit créés au fil des tomes.

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire riche et bien construite,
  • Une adaptation géniale de l'oeuvre de Maurice Renard,
  • Un personnage principal réussi,
  • Un univers dans lequel on prend plaisir à retourner,
  • Une patte graphique parfaite.

Que faut-il oublier ?

  • Prix de vente élevé au regard du format.

Acheter L'Homme Truqué en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Homme Truqué sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Brigade chimérique

En savoir plus sur l'oeuvre La Brigade chimérique