75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Firefoux
Firefoux >

Critique du Manga : Firefoux

Avis critique rédigé par Sylvain T. le samedi 25 juillet 2009 à 1615

Fire-foutrement bon !

Entre deux tomes du manga Dofus, Ankama nous propose enfin la quatrième aventure de Dofus Monster. Cette fois-ci, on s’attarde sur Bob, un Firefoux qui vit sur Feudala. Lorsqu’il va être laissé pour mort au large d’une ile, il va être élevé par un mystérieux fantôme qui va lui enseigner l’art du combat afin d’offrir à Bob la vengeance qu’il souhaite depuis déjà bien longtemps.

Firefoux reprend le concept de ces prédécesseurs puisque la série des Dofus Monster s’attarde sur un monstre de l’univers de Dofus. Il s’agit là d’un one-shot, qui est bien évidemment réservé aux connaisseurs de l’univers d’Ankama, mais qui devrait toutefois amuser les débutants dans le domaine. Ce qui saute aux yeux dès le départ, c’est l’histoire qui est très courte, en effet, le scénario tente d’exister avec plus ou moins de mal dans seulement 136 pages, ce qui permet de lire le manga en une courte après-midi, et ce n’est pas pour nous déplaire.

D’ailleurs, on rentre très vite dans le vif du sujet et l’action est omniprésente. Avec Firefoux, Ankama laisse les reines de l’épisode à un jeune auteur, Neyef alias Romain Maufront, il arrive à insuffler à ce tome 4 un vent de fraicheur qui remonte le niveau de la série qui nous avait, il faut bien se l’avouer, assez déçu. Car Dofus Monster avait brillamment réussi son pari de départ, mais le soufflé était petit à petit retombé pour nous offrir qu’un scénario bien morne. Avec Neyef, l’ambiance graphique bien plus détaillée et réaliste que dans les précédents tomes est une véritable réussite, on parcourt les pages avec un plaisir non dissimulé. Le sujet grave qu’est le combat des deux frères pour la succession n’empêche pas l’auteur/dessinateur de nous livrer des moments pleins d’humour.

Malgré le noir et blanc, on distingue tous les éléments de l’histoire, et la compréhension est parfaite. Qui plus est, le ton est vraiment plus adulte, on est loin du côté enfantin propre à la licence Dofus, l’auteur s’octroie même le droit d’ajouter de la violence et du sang, un vrai bonheur.

La conclusion de

Firefoux est une réussite sur tous les domaines, son seul défaut réside principalement dans sa très courte durée de vie, mais une fois dans les mains, vous ne le lâcherez plus. Vite, vite Ankama, offrez à ce jeune auteur/dessinateur une série digne de ce nom pour qu’il nous montre l’ampleur de son talent !

Acheter Firefoux en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Firefoux sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Dofus

En savoir plus sur l'oeuvre Dofus