75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Dead Space Downfall >

Critique du Film : Dead Space Downfall

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mercredi 29 octobre 2008 à 22:54

Personne ne vient le sauver !

Electronic Arts innove cette année, en proposant aux joueurs d’en savoir un peu plus sur les univers de ses nouvelles licences. C’est le cas de Dead Space qui ne se limite pas qu’au jeu vidéo, puisqu’un film d’animation et un comics sont désormais arrivés sur le marché. Analyse du film d’animation…
« Lorsqu'une station d'exploitation spatiale découvre une énorme empreinte d'alien sur une planète distante, la colonie pense avoir trouvé la preuve de l'existence de Dieu. Mais bientôt, plusieurs membres de la colonie sont victimes de symptômes de dépression extrême - le seul remède, c'est de se rapprocher de la Marque. Une ferveur religieuse s'empare alors de la population, et aboutit à un suicide collectif. La sécurité de la planète décide alors de supprimer la Marque, et demande au vaisseau USG Ishimura de l'emmener pour l'étudier... »

Dead Space Downfall
L’histoire de Downfall est avant tout là pour mettre le spectateur en situation afin de lui permettre de mieux appréhender l’expérience du jeu vidéo Dead Space. C’est pour cela que le scénario débute quelques heures avant les évènements du jeu. Une intention louable je vous l’accorde puisque cela permet d’en savoir plus sur le pourquoi du comment, mais le résultat déçoit par une animation bâclée et un scénario digne des pires séries Z. Contrairement aux 6 volumes du comic qui mettent en place l’histoire énoncée dans le film, ce qui permet une liberté assez grande, le scénario de Downfall est malheureusement piégé par les pistes énoncées dans le jeu pour qu’il y ait un suivi des atrocités qui vont se passer sur ce vaisseau. Mais au delà du problème scénaristique se pose un souci bien plus grand, celui des graphismes. En effet, Dead Space Downfall est un film d’animation, la direction artistique prise dans le film est vraiment trop mal maitrisée pour nous plonger dans l’aventure.
Très gore, le sang et les boyaux giclent à tout va, mais la technique utilisée est malheureusement trop brouillonne, et l’on ne croit guère au spectacle se jouant devant nous. Certes les personnages principaux sont assez bien gérés, mais quant on en vient aux créatures, il y a un manque de finition que la réalisation essaye de cacher via des plans caméras très serrés. Il y a également un gros contraste entre les scènes de recherche des survivants (sans action), et les scènes de combats. Le film passe de l’animation traditionnelle à des passages en 3D vraiment moches. Bien sur, malgré cette mise en image étonnante (dans le mauvais sens du terme), le film aurait pu se rattraper sur le scénario, et bien il n’en est rien.
D’autant plus dommage, puisque le scénario est quant à lui bourré de clichés. Prévisible à chaque minute, on se lasse devant un film sans réelle conviction. Le pire vient surement du charisme inexistant de certains personnages : l’ingénieur en chef qui nous sort son fameux « Je ne suis pas un héros, mais seulement un homme » et qui fait rigoler la salle est un signe de la médiocrité des dialogues. Si le fil rouge (à savoir le sauvetage de l’Ishimura, et l’envoi de l’appel de détresse à la Terre) est sympathique, il ne capte pas l’attention car il est bien trop mis en retrait. Mais n’oublions pas qu’il s’agit avant tout d’un film d’horreur. S’il arrive parfois à nous tirer un petit sursaut, les nombreux défauts présents nous font vite voir la réalité en face. L’on est devant une œuvre bâclée qui fait tache face au jeu vidéo Dead Space, bien mieux travaillé en terme d’ambiance et de scénario.

30

Premier essai raté dans l’animation pour Electronic Arts. Pourtant porté par une équipe de qualité (Chuck Patton, au hasard), Downfall n’arrive pas à la cheville du jeu vidéo. Triste conséquence d’un travail que je considère comme non-fini, et qui laisse un gout amer, même si, en définitive, on aborde Dead Space avec une meilleure approche scénaristique.

Critique de publiée le 29 octobre 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • La trame principale
  • Bien gore

Que faut-il oublier ?

  • Graphismes baclés
  • Scénario secondaire cliché
  • Problème d'ambiance

Acheter Dead Space Downfall en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dead Space Downfall sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !