75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Dead Space
Dead Space >

Critique du Jeu Vidéo : Dead Space

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mardi 4 novembre 2008 à 0447

Personne ne vous entendra crier… à part vos voisins !

Electronic Arts prend des risques en cette fin d’année, après Spore et juste avant Mirror’s Edge, l’éditeur américain nous propose Dead Space, sa nouvelle licence horrifique sortie sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3. L’occasion de découvrir devant nous un jeu qui fait vraiment peur, jusqu’à vous en donner des sueurs froides…
Testé sur PC

« Lorsque l'immense vaisseau spatial USG Ishimura découvre un vestige extra-terrestre dans un système stellaire reculé, il perd mystérieusement tout contact avec la Terre. Un ingénieur, nommé Isaac Clarke, est alors envoyé à bord de l'Ishimura pour réparer le système de communication du vaisseau. Mais une fois sur place, il découvre l'horreur d'un cauchemar insoupçonné : le vaisseau n'est plus qu'un cimetière maculé de sang dérivant dans l'espace, et l'équipage atrocement mutilé a été infecté par un fléau inconnu. La mission technique de Clarke devient alors une mission de survie... pour sauver sa peau, mais aussi rendre le vestige à sa planète... quoi qu'il en coûte. »
Autant vous le dire tout de suite, Dead Space est l’un des jeux à avoir en cette fin d’année sur vos consoles et PC. Pour tout un tas de raisons, il restera dans le top 10 de cette fin d’année, notamment grâce à l’un des points les plus importants du jeu, j’ai nommé, l’ambiance. Extrêmement bien réussie, elle n’est pourtant pas très originale puisqu’elle est dirigée par des règles basiques propres aux jeux d’horreur. Tout est, en effet, question de jeu de lumière, de grincements, d’objets vacillant dans l’ombre et d’effets de surprise. Ça a l’air simple, mais c’est horriblement stressant. Car même si l’on s’attend à voir un monstre arriver par des conduits d’aération, on appréhende le moment quoiqu’il arrive. Dans Dead Space il faut être parano pour survivre, ingénieusement dosé, la prise de risque dans les dédales de couloirs est minime si vous savez gérer les règles élémentaires d’un jeu horrifique.
Votre seul et unique but, c’est de sortir de cet enfer, bien entendu, ça ne sera pas aussi facile que vous le pensez, puisque pour avancer dans ce vaisseau sombre bourré (bien entendu)de monstres, il va falloir résoudre des énigmes complexes, comme réparer des machines, rechercher des disques dur, ou activer des mécanismes. Baignant dans une atmosphère extrêmement gore, Dead Space joue avant tout sur les images choc, les tas de cadavres jonchant le sol, les morceaux de corps éparpillé dans la station et surtout, les monstres parsemant votre aventure. Car l’intérêt est là, les monstres sont extrêmement travaillés et ils sont avant tout là pour vous surprendre en sortant de divers endroits, le plus classique sera la terrifiante grille d’aération, mais ils peuvent également sortir des cadavres au sol pour se transformer en une forme intéressante… Il existe plusieurs créatures différentes que vous pourrez rencontrer, les plus nombreuses seront les plus redoutables, elles disposent en effet de différentes tentacules coupantes, prêtes à trancher dans le vif sans ménagement, vous croiserez également des monstres rampant, évoluant au-dessus de vous sans que vous puissiez y faire grand-chose, cherchant où ils pourraient apparaitre… sans succès !
Derrière cette ambiance unique en son genre se cache également un gameplay vraiment bon. Alors que sur console, le TPS (Shoot à la troisième personne) est l’un des nouveaux rois (grâce à Gears of War notamment), sur PC, le type n’est pas très répandu, et pour cause, les rares jeux du genre sortis sur cette plateforme n’étaient pas du tout convainquant, à part encore et toujours, Gears of War.
Avec Dead Space, EA prend le pari de relever le niveau, et place décidément la barre très haut. Jouissant d’une jouabilité classique mais redoutablement efficace, les gamers n’auront aucun mal à s’y retrouver, tout est très intuitif, du changement de visé pour le laser à la navigation dans les menus de l’inventaire. Ce qui est excellent, c’est que lorsque vous vous retrouver devant un monstre, il va avancer lentement, cherchant votre présence, dès qu’il vous trouve, il va courir vers vous. Et c’est là qu’un combat devient intéressant, l’adrénaline vous glace le sang, et vous n’avez que quelques secondes pour réagir. Le principal à savoir c’est qu’il est inutile de tirer dans les parties vitales de votre ennemi (le tronc), pour l’anéantir tirez sur ses bras pour qu’il ne puisse pas vous attaquez, et enfin, sur les jambes pour qu’il s’écroule définitivement à terre. Ultra gore, le démembrement est malsain mais ça donne bonne conscience car vous pourrez vous dire « C’est bon, celui-là, il ne bouge plus, je peux continuer ! ». On notera une caméra un poil trop lente sur PC.
Dead Space dispose également de quelques options très sympathiques, vous pourrez notamment customiser votre laser et d’autres armes grâce à des pièces d’assemblages que vous récupérez au fil de votre avancée. Vous pourrez ainsi régler la puissance ou encore le nombre de cartouche dans une recharge. Il y a également la possibilité de ralentir le temps sur un objet ou un monstre, quelques secondes, pour passer une porte claquante, ou recharger tranquillement. Mais n’oubliez pas, le laser sera votre seul véritable ami, disposant de pas mal de charges contrairement aux armes standards où les balles sont quasi-introuvables, il découpera facilement les pires monstres se dressant contre vous. Dernier point réussi, les graphismes. C’est vraiment joli, niveaux détaillés avec une excellente gestion des lumières, on en prend pleins les yeux. On se demande même si les développeurs n’ont pas trop abusé sur le réalisme, quand même hein, ça m’a fait peur cette histoire ! Jamais plus je ne testerai un jeu d’horreur en pleine nuit, brrr…

La conclusion de

Avec Dead Space, Electronic Arts signe une entrée remarquée dans le monde de l’horreur. Réalisation aux petits oignons, ambiance à couper le souffle, prévoyez tout de même la lettre aux voisins les avertissant de cris horrifiés en provenance de votre appartement, ça peut aider…

Que faut-il en retenir ?

  • Ambiance unique
  • Jouabilité intuitive
  • Graphismes très poussés

Que faut-il oublier ?

  • Caméra pas assez rapide sur PC
  • Scénario très secondaire

Acheter Dead Space en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dead Space sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Dead Space

En savoir plus sur l'oeuvre Dead Space