75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Iron Man >

Critique du Film : Iron Man

Avis critique rédigé par Vincent L. le mercredi 11 juin 2008 à 13:07

Divertissant mais sans plus...

Presque dix ans après que les X-men de Bryan Singer et les Spider-Man de Sam Raimi aient remis à la mode les adaptations de comics, le marché des films de super-héros est aujourd'hui réduit à des bouses infâmes dont le niveau qualitatif n'est finalement pas si éloigné de celui des désomais fameux films de Joel Schumacher qui ont en leur temps coulé la franchise Batman. Daredevil, Ghost Rider, Elektra ou Les 4 fantastiques ont ainsi pour point commun leur extrême médiocrité, preuve que Marvel n'est finalement pas tant attaché à la qualité des films adaptés de ses publications qu'à des recettes faciles liées à des succès temporaires. C'est dans ce contexte de sort Iron Man, premier opus d'une série de films censé amener à un cross-over réunissant plusieurs super-héros Marvel : Les Vengeurs.

Rappeler le contexte général n'est ici pas totalement superflu. En effet, sorti au début de cette vague de films de super-héros, Iron Man aurait probablement reçu des critiques nettement moins entousiastes. Mais aujourd'hui, le niveau qualitatif de la concurrence est tellement bas que l'on finit par être conciliants et bienveillants avec des adaptations qui sont au final tout juste correctes. Toute considération d'ordre affective mise à part, ce long-métrage s'avère ainsi être un blockbuster sympathique, mais pas beaucoup plus que cela. Doté d'un grand nombre de défauts, il ne tire ainsi son épingle du jeu que de justesse, n'arrivant jamais à la cheville des représentants les plus prestigieux, mais prenant tout de même soin d'écraser les misérables bouses sorties ces derniers temps.

Scénaristiquement, Iron Man est un film de super-héros comme il s'en fait beaucoup d'autres. Après presque dix ans à se bouffer du surhomme en veux-tu en voilà, on commence à être quelque peu habitués à toutes les figures imposées du genre, et ce d'autant plus qu'elles sont ici servies dans une histoire qui s'intéresse à la génèse du super-héros (vous savez, le traditionnel "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités"). Sur le fond, le script prend donc une structure habituelle (le héros immature au début qui va apprendre et s'épanouir dans ses nouvelles fonctions tout au long du film), prévisible (attention spoiler, à la fin, il gagne !) et, globalement, pas formidablement trépidant. Fort de ce scénario rabâchant tous les poncifs du genre, Iron Man s'avère désespérément prévisible, et donc, fatalement, amputé de toute puissance dramatique.

Mais s'il s'agit là d'un travers propre à presque tous les films de super-héros (honnêtement, le premier Spider-Man n'était pas beaucoup plus original), certains réalisateurs arrivent à compenser cette faiblesse scénaristique inhérente par une mise en scène innovante. Faiseur appliqué mais sans talent, Jon Favreau réalise un film certes bien rythmé, mais dénué de quelconques fulgurances qui auraient pu en mettre plein des yeux et contourner le problème d'écriture. Ici, les scènes d'actions, qui forment pourtant au coeur de l'histoire, sont d'une véritable pauvreté formelle. Rien de catastrophique, certes - nous ne sommes pas devant un Ghost Rider, nous sommes bien d'accord ! - mais la mise en scène ne réserve malheureusement aucune séquence mémorable, se contentant de filmer de façon plate et insipide les nombreuses séquences pirotechniques qui émaillent le film.

Ceci étant dit, le plaisir reste malgré tout présent, car si Iron Man n'est jamais extraordinaire, il n'en est pas moins très distrayant. Et cette réussite tient principalement à la géniale performance de Robert Downey Jr., né pour interpréter ce rôle particulier (dont les travers et la personnalité ne sont pas sans rappeler la vie "privée" du comédien). Grâce à son charisme, à sa nonchalance et à son humour qui fait souvent mouche, le personnage de Tony Stark est incontestablement la grande réussite du film. On n'en dira cependant pas autant des autres comédiens qui font bien pâle figure à côté, tant Jeff Bridges, qui peine à faire vivre un personnage sans intérêt, que Gwyneth Paltrow, définitivement incapable d'interpréter convenablement quoi que ce soit.

60

Réalisé de manière efficace mais sans aucun génie, à la fois divertissant tout en restant trop convenu, pas décevant mais pas non plus surprenant, Iron Man est bien souvent à deux doigt de sombrer dans le spectacle bête et méchant. Un numéro d'équilibriste périlleux qui aurait pu faire sombrer l'adaptation dans les abysses où reposent X-Men 3 ou Spider-Man 3, mais le tout est sauvé par le génial Robert Downey Jr., véritable bolée d'air frais qui parvient, presque à lui seul, à contrebalancer tous les défauts du films pour en faire un divertissement convenable.

Critique de publiée le 11 juin 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Robert Downey Jr,
  • Un humour qui fait mouche,
  • Des effets spéciaux réussis,
  • Une mise en scène bien rythmée.

Que faut-il oublier ?

  • Le reste du casting,
  • Absolument aucune originalité,
  • Des scènes d'actions insipides.

Acheter Iron Man en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Iron Man sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !