75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Testament Oublié
Le Testament Oublié >

Critique du Roman : Le Testament Oublié

Avis critique rédigé par Ju le mardi 25 septembre 2007 à 1206

La traque recommence !

« Tout à commencé cent quarante et un ans plus tôt, lorsqu’un homme étrange du nom de Nol réunit plusieurs émissaires des nations du monde sur une petite terre près des côtes loreliennes : l’île Ji. »
Une génération après les aventures des héritiers de Ji, retour des ennuis pour la descendance des émissaires ! Enfants et petits enfants des personnages principaux du premier cycle de Ji se retrouvent confrontés au même mal. De la première compagnie ne subsistera que Bowbaq, efflanqué de sa petite fille dans un état quasi catatonique.
Pierre Grimbert nous replonge avec plaisir dans les secrets de Ji, pour une suite des aventures des héritiers à la recherche des réponses aux questions énoncées dans le premier cycle. C’est donc sans surprise que nous retrouvons le monde de Grimbert, un monde emprunt de fantaisie et d’héroïsme... Un récit bien mené, une espèce de road movie fantastico-médiéval où l’on regrettera le stéréotypage de certains personnages et le manque de surprises tout au long du récit.
Cependant, il faut saluer les talents de conteur du sieur Grimbert : ce premier tome des enfants de Ji fait parti de ces romans que l’on dévore avec envie. De retour dans un monde déjà exploré avec plaisir, on se sent un peu chez soi, à l’aise, souriant à l’évocation des premières aventures des héritiers du premier cycle. Grimbert, malgré un gros penchant pour les personnages stéréotypés, sait rendre attachant sa compagnie de par les gros traits de caractères tout autant que par leur affiliation à d’autres protagonistes tout aussi sympathique.

La conclusion de

Grimbert nous livre ici le début d’une nouvelle belle aventure dans ce premier tome des enfants de Ji. Peut-être pas une œuvre qui révolutionne le genre mais un bon moment de lecture et de détente que je conseillerais autant aux novices du style qu’à des confirmés en quête d’une histoire joliment ficelée et rondement menée. Loin des descriptions longues et fastidieuses, il nous emporte dans son monde, ses histoires et je ne saurai que vous conseiller de vous laisser emporter.

80

Que faut-il en retenir ?

  • - Un récit accessible sans descriptions trop longues
  • - Le plaisir de retrouver Ji et ses secrets

Que faut-il oublier ?

  • - Personnages peut-être trop caricaturaux
  • - Quelques longueurs au cours du récit

Acheter Le Testament Oublié en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Testament Oublié sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Cycle de Ji

En savoir plus sur l'oeuvre Le Cycle de Ji