75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Ubel Blatt
Ubel Blatt >

Critique du Manga : Ubel Blatt

Avis critique rédigé par Lionel B. le vendredi 22 juin 2007 à 1616

Square Enix + manga = Übel Blatt

Voici venu un tout nouveau manga dans le catalogue de l’éditeur français Ki-oon : Übel Blatt. Il s’agit d’une saga de Dark Fantasy publiée pour la première fois au Japon en 2005 chez Square Enix, plus connu dans le monde du jeu vidéo pour sa saga Final Fantasy. Cependant, Übel Blatt n’a pas grand-chose en commun avec cette série éponyme de jeux vidéo hormis le fait que se soit de la fantasy.
Chose étonnante, l’aventure commence avec un tome zéro qui nous présente le personnage principal qu’est Köinzell ainsi que l’univers très vaste de ce manga :
La légende raconte que pour lutter contre une terrifiante armée des ténèbres, l’empereur missionna 14 vaillants guerriers à qui il confia 14 lances sacrées. 3 d'entre eux, “les glorieux guerriers sans retour”, périrent au combat. 4 autres, surnommés “les lances de la trahison”, furent exécutés par leurs compagnons pour félonie. Les 7 derniers accomplirent leur mission et furent accueillis en héros à leur retour. Mais 20 ans plus tard, des rebelles baptisés eux aussi “les lances de la trahison” défient de nouveau l'autorité de l'empire…
Le manga de Etorouji Shiono est particulièrement sombre et s’adresse à un public averti, tant en raison de ses scènes de violences (bien qu’il y ait pire dans certains shônen), que de ses scènes de sexe.
L’histoire met un peu de temps à démarrer (toutefois, même pas le temps d’un chapitre avant de s’immerger dans l’univers de ce manga) mais une fois les présentations faites un rythme s’installe et le lecteur prend alors plaisir à découvrir tout les mystères qui entourent le héro. Même si dans la forme Übel Blatt n’a rien de bien original, il n’en reste pas moins que l’histoire captive de plus en plus au fur et à mesure que les pages se tournent.
Le dessin est dans l’ensemble assez réussi même si l’on peut reprocher quand même qu’il n’y ait pas suffisamment de détails au niveau des décors. Mais l’essentiel y est : les expressions faciales sont explicites, les scènes d’actions sont lisibles, le design tant des personnages que des vaisseaux sont réussis et les défauts ne sautent pas aux yeux.

La conclusion de

Les fans de Dark Fantasy ne doivent plus hésiter une seconde : Übel Blatt est un manga fait pour eux. Pour les autres, il n’y a pas de raison non plus de ne pas aimer ce titre dont l’histoire est prenante et le personnage principal attachant. Encore un titre de choix qui vient s’ajouter dans le catalogue de Ki-oon.

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire prenante
  • Un personnage principal attachant
  • Un dessin plus que correct

Que faut-il oublier ?

  • L'immersion n'est pas immédiate (mais se fait quand même assez vite)
  • Des décors pas suffisamment détaillés

Acheter Ubel Blatt en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ubel Blatt sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Ubel Blatt

En savoir plus sur l'oeuvre Ubel Blatt