75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Ubel Blatt >

Critique du Manga : Ubel Blatt

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 4 août 2009 à 19:43

La critique du staff

Après une fin étonnante dans son huitième volume, nous étions en droit de nous demander ce que Etorouji Shiono allait nous réserver par la suite. Ce neuvième tome s'éloigne quelque peu de l'aspect vengeance qui prédominait jusqu'à présent pour donner une plus grande ampleur à son histoire.

« Cernés de toutes parts par les troupes de Glenn et de Lebellond, Köinzell et Ato semblent en mauvaise posture... Mais l'heure de la revanche a sonné !
Malgré le nombre impressionnant de soldats, le semi-elfe, poussé par sa soif de vengeance, se retrouve face à celui qu'il a haï durant toutes ces années, et lui assène le coup fatal !
Dans tout l'Empire, c'est la consternation : le désespoir se mêle à la colère, et c'est désormais tout un peuple qui se dresse contre le rebelle tueur de héros... »

Si nous pouvions imaginer que Glenn serait le dernier des sept héros à mourir, c'était sans compter sur les effets de surprises du mangaka. Désormais, avec la mort du pire ennemi de Köinzell, l'histoire semble prendre une tournure radicale, Désormais, notre jeune semi-elfe est pourchassé de toute part et doit prendre la fuite. Sa mission première est donc laissée de côté pour le moment et découvre pendant ce temps les conséquences de ses actes. Ainsi, l'histoire prend des aires de géopolitique avec le règlement d'un conflit pour éviter une guerre.

Ce neuvième tome est également l'occasion d'en découvrir un peu plus sur Kfer, l'une des sept lances de la trahison, et de son royaume. C'est d'ailleurs autour de ce personnage que va naître un conflit qui refait surface à la mort de Glenn...

Si l'histoire s'avère captivante, ne vous attendez pas en revanche à une pléiade de combats, ceux-ci n'étant pas très présents dans ce volume bien que pas totalement absent.

A chaque nouveau numéro de Ubel Blatt, Etorouji Shiono semble perfectionner son dessin. Ici, il apparaît sans faille. Le mangaka parvient même à donner vie à ses images tant son dessin fourmille de détails, que son trait s'avère d'une très grande précision, et qu'il n'hésite pas à cadrer large pour donner une plus grande sensation de profondeur dans les décors. 

 

98

Chaque tome est un plaisir pour les yeux et pour notre imagination. Ce neuvième volume ne déroge pas à la règle. Etorouji Shiono a parfaitement compris que pour éviter la lassitude, il faut constamment ce renouveler, et c'est ce qu'il fait avec brio. N'est-ce pas là la recette d'une œuvre phare ?

Critique de publiée le 4 août 2009.

Que faut-il en retenir ?

  • Des personnages attachants
  • Un dessin sublime
  • Une histoire captivante
  • Un univers immersif

Que faut-il oublier ?

  • Rien a redire

Acheter Ubel Blatt en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ubel Blatt sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !