75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Priest >

Critique du Manga : Priest

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 4 juillet 2006 à 09:25

Au diable la morale…

L’histoire se poursuit avec Nella qui souhaite bâtir une maison près de Windtale. Pour se faire, elle recevra l’aide d’Ashley Dudley qui, de ce fait, va à l’encontre de la volonté de son père qui souhaite voir la troupe de Nella quitter la ville. Pendant ce temps, Ivan se remet doucement de sa blessure. Ce quinzième tome de Priest est encore plus sombre que les précédents. Hyung Min-Woo n’hésite pas à tuer des innocents afin de torturer d’avantages un des personnages mis en avant depuis quelques tomes (vous comprendrez facilement si vous lisez le manhwa). Encore une fois, le manhwaga met en avant avec brio le thème de la colère au travers de la convalescence d’Ivan. Mais une fois de plus, le héro laisse place aux aventures de Nella qui semblent ici trouver sa conclusion. À noter l’apparition en fin du manhwa d’une histoire à part intitulé le fanatisme. Celle-ci, bien que liée à l’univers de Priest, ne semble pas apporter énormément à l’histoire originale. Cela ressemble davantage à une sorte de petit bonus qui vient s’ajouter à ce quinzième volume.
Le dessin est égal à lui-même. Le particularisme du trait propre à la série est toujours bien présent. Hyung Min-Woo continu à nous émerveiller grâce à son trait épais et hachuré. La mise en page est également la même recette que dans les précédents tomes. Ainsi les pages sont sur fond noir et les chapitres s’entrecoupent de superbes illustrations soit bibliques soit représentant des personnages de Priest.

85

Ce quinzième tome a son lot de surprise et la rage nous envahit au cours de la lecture tant l’immersion est bonne. Priest convainc une fois de plus par la qualité de sa narration et la spécificité de son dessin.

Critique de publiée le 4 juillet 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin magnifique
  • Une mise en page somptueuse
  • L'immersion est total !

Que faut-il oublier ?

  • La fin ne semble pas prête d'arriver...

Acheter Priest en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Priest sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !