75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Les Chroniques de Riddick
Les Chroniques de Riddick >

Critique du Film : Les Chroniques de Riddick

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 20 novembre 2005 à 0558

Un film esthétique

The chronicles of Riddick: Vin Diesel Richard Riddick
The chronicles of Riddick: Vin Diesel (Richard Riddick)

Le retour. Vin Diesel revient après Pitch Black, et en pleine forme ! Mais à la différence du premier opus, largement adapté de la nouvelle nightfall de Asimov, les chroniques de Riddick, qui se voulait être une suite digne, a un peu perdu l'esprit Riddick. Le résultat est qu'on perd un peu de ce qui faisait l'ambiance de Pitch Black. Riddick est cette fois ci un peu trop humanisé, une machine de guerre qui fonce un peu trop dans la mélée, se jette dans la gueule du loup un peu trop facilement, et il ne s'agit plus du huis-clot de la prison.
The chronicles of Riddick
The chronicles of Riddick

Alors mieux ou moins bien que Pitch Black ? Plutôt différent. Les points positifs étant qu'on découvre des necromongers, et au travers de ces êtres sans pitié, une religion qui asservit les planètes et les hommes, avec un chef très puissant car à moitié vivant à moitié mort. Et Riddick apparait comme un sauveur pour défier ces monstres vivants. Une légende. Une espèce d'atmosphère de déjà vu dans Dune, en moins approfondi. Ce qui ravit le plus est cette esthétique, que ce soit les vues aériennes des villes, les paysages, les vaisseaux interstellaires, les décors des batiments, ou les effets des nécromongers. Décors et costumes sont sublimes. Tout le background est soigné. D'un film d'horreur-thriller-SF (oui je sais cela fait beaucoup!) on est passé à un film d'action-aventures-univers-SF.
The chronicles of Riddick: Alexa Davalos Kyra
The chronicles of Riddick: Alexa Davalos (Kyra)

Pour les côtés négatifs, on reprochera à Riddick d'être trop sensible par moment (si, si !), ses dialogues rares qui collent au personnage et sa façon musclée de se jeter dans le tas.
The chronicles of Riddick: Vin Diesel Richard Riddick Colm Feore Lord Marshall
The chronicles of Riddick: Vin Diesel (Richard Riddick) et Colm Feore (Lord Marshall)

La conclusion de

SF, ce film est surtout un bon gros film d'action avec Vin Diesel et ses gros bras qui tranche avec le côté horreur alien-like de Pitch Black. C'est aussi un film doté d'un belle esthétique. On sent aussi qu'un univers est né de Pitch Black et etoffé merveilleusement par les chroniques de Riddick. J'attends la suite....

Acheter Les Chroniques de Riddick en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Chroniques de Riddick sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les chroniques de Riddick

En savoir plus sur l'oeuvre Les chroniques de Riddick