75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Les clous rouges #7 [2019], par NURTHOR

Avis critique rédigé par NURTHOR le mardi 24 septembre 2019 à 09h00

Mortel huis-clos dans la cité de Xuchotl

Dans l’enfer vert des contrées du Darfar, Conan le mercenaire croise le chemin de la belle et farouche Valéria. Fuyant les monstrueux dragons, proches des t-rex, ils se retrouvent à l’intérieur de Xuchotl, une gigantesque cité de pierre, coupée du monde. Les tecuhltli et les xotalancas, deux peuples ennemis, se mènent une lutte mortelle dans l’enceinte de la ville fortifiée depuis des temps immémoriaux. Nos héros tombent, au hasard de leurs errances dans des salles immenses mais vides, sur Techotl un homme du château de Tecuhltli et le sortent d’une mauvaise posture. Il leur présente son chef le terrible prince Olmec et la maudite beauté fatale Tascela. Il n’en faudra pas moins pour que Valéria et Conan soient impliqués, malgré eux, dans leur lutte fratricide.

SFU-Conan Cimmerien T7-p03

Un huis-clos terriblement angoissant et mortel, est mené de main de maître par Régis Hautière. Il réussi une très bonne adaptation en BD de la nouvelle de Robert E. Howard. Malgré la densité de celle-ci, il a su faire les choix critiques pour en tirer toute sa saveur et sa richesse. La progression de l’histoire qui dévoile toute la folie des hommes et sa chute avec un massacre sanglant des plus horribles, donnent une ambiance particulièrement fidèle au récit Howardien et au paradigme de Conan dans sa fidèle traduction par Patrice Louinet.

SFU-Conan Cimmerien T7-p04

Les découpes et le story-board réalisés par Olivier Vatine plantent les cases et les bulles sur les planches de façon magistrale. Il retranscrit l’essence de cette aventure de Conan tout en lui donnant du rythme et une oppression qui glacent le sang du lecteur.

SFU-Conan Cimmerien T7-p05

Didier Cassegrain nous dessine là une épopée citadine de toute beauté. Tout en illustrant la magnificence des constructions de cette vieille civilisation en perdition et proche de la folie, il nous plonge dans ce contexte d’inspiration aztèque. Son coup de crayon est précis et réaliste. Mais sa force vient surtout de sa mise en couleur et de ses jeux d’ombres angoissants au possible.

SFU-Conan Cimmerien T7-p06

Cette nouvelle, classée parmi les meilleurs de Conan, au même titre qu’Au-delà de la rivière noire, écrite par Robert E. Howard est la dernière qu’il ait écrite avant de se suicider. On découvre dans un supplément de quelques pages, spécifiques à cette première édition et rédigé par Patrice Louinet le spécialiste mondial d’Howard, le contexte personnel et précis dans lequel ce dernier était lors de la cogitation et de l’écriture de Les Clous rouges. Se trouve, également uniquement dans cette édition, quelques belles planches des hommages d’autres dessinateurs dont un Conan splendide d’Olivier Vatine, à décocher et à afficher dans son salon.

SFU-Conan Cimmerien T7-p07

Prochainement sera publié, par les éditions Glénat, une version collector tout en noir et blanc avec un format plus grand pour mettre en avant les magnifiques dessins de Didier Cassegrain et ses jeux d’ombre.

SFU-Conan Cimmerien T7-p08

SFU-Conan Cimmerien T7-p09

 

SFU-Conan Cimmerien T7-p10

 

SFU-Conan Cimmerien T7-p11

 

SFU-Conan Cimmerien T7-p12

 

SFU-Conan Cimmerien T7-p13

 

 

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Les clous rouges #7 [2019]

NURTHOR
90

Ce texte de Robert E. Howard est connu pour être parmi les meilleurs nouvelles de Conan. Les auteurs de la BD nous proposent une œuvre grandiose, tant du point de vue du scénario parfaitement adapté au 9e Art, que par ses dessins très bien mis en avant par leurs éclairages et leurs mise en couleur. On a entre les mains de la très grande et très bonne BD, qui aurait ravie Howard lui-même. Patrice Louinet avec sa traduction sans ajout aux textes originaux, a su redonner ses véritables lettres de noblesse à Conan le cimmérien aux mœurs barbares plus civilisé que ceux qui prétendes l’être, dont les auteurs (Régis Hautière, Olivier Vatine et Didier Cassegrain) nous transmettent toute la richesse, en nous livrant une BD magnifique.

On a aimé

On a moins bien aimé

  • La vitesse de parution des autres tomes de la série qui ne paraissent par deux que tous les six mois.

Acheter la Bande Dessinée Conan le Cimmérien : Les clous rouges #7 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Conan le Cimmérien : Les clous rouges #7 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Conan