75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La citadelle écarlate #5 [2019], par NURTHOR

Avis critique rédigé par NURTHOR le lundi 25 mars 2019 à 14h00

La chute du roi Conan au rang de prisonnier

Conan roi d'Aquilonie est parti avec son armée aider son allié le roi Amalrus d'Ophir pour repousser des barbares sur sa frontière sud. Mais il ne rentre pas de cette campagne militaire... Seul revient Flavio, son ménestrel, à dos d’ours et porteur d’horribles nouvelles sur son roi Conan fait prisonnier. C’est la panique parmi les habitants de Tamar. Le terrible sorcier Tsotha-Lanti par traitrise avec sa magie noire est parvenu à le neutraliser et en faire son prisonnier.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p02

La guerre civile s’embrase à Tamar sans le roi. Les mercenaires s’en prennent directement à la population en la pillant. Le prince Arpello de Péllia descendant direct de l’ancien roi d’Aquilonie, envoie le reste de l’armée les détruire pour trahison pensant conquérir l’estime des habitants de la ville.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p03

Pendant que Conan est descendu au fond d’une grotte vieille de 3.000 ans où se terrent de terrifiants monstres afin de le contraindre à signer sa reddition sans condition au profit d’Arpello de Péllia. Conan fidèle à lui-même tente tout pour s'en sortir, se confie même à la magie qu’il déteste de Pélias également prisonnier et fait preuve comme à son habitude de ressources inespérées pour venir à bout de sa captivité. Mais y parviendra-t-il et dans quelles conditions ?

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p04

Luc Brunschwig, au scénario, a su piocher les éléments intrigants et importants tout en les replaçant légèrement différemment de la chronologie de la nouvelle originale pour nous en donner la meilleure projection pour la BD. L’intrigue maintien le suspense et accentue l’horreur des monstres terrifiants que rencontre Conan en captivité.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p05
Au dessin Étienne Le Roux a le soin des détails et le trait précis qui donnent de belles visions des mouvements mais aussi des ressentis et des humeurs des personnages. La scène de bataille où le roi Conan se retrouve seul face à l’armée des ses ennemis, laisse paraître parfaitement la rage et le côté animal du cimmérien puis sa fatigue rien qu’avec ses illustrations.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p06
La mise en couleurs de Hubert est trop classique. Dommage qu’il ne soit pas sorti de sa zone de confort pour risquer d’avantage avec ses couleurs, pour impulser et accentuer les dessins, se contentant de suivre les illustrations et l’histoire. Il lui manque un brin de folie. Cela malgré tout ne retire rien à l’œuvre magnifique qu’est cette BD mais elle aurait pû, certainement, être transcendée par une mise en couleur bien plus osée.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p07
Ce Conan Roi d’Aquilonie tombé bien bas comme prisonnier puis son retour, illustre parfaitement l’aversion de Robert E. Howard envers les oligarques et les aristocrates de naissance et donc sans exploit ou ni action justifiant leur présence et leur légitimité au sommet de la société.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p08
Le terrible soricer Tsotha-Lanti n’est pas maléfique, ni l’ennemi absolu et juré de Conan. Il n'est qu'un pion sur l’échiquier naturel, réaliste et pessimiste du monde Hyboréen sans machiavélisme. Le manichéisme n’existe pas dans les nouvelles de Conan de Robert E. Howard.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p09
L’incompréhension des schémas mentaux naturels chez nous, les hommes civilisés, est présentement très bien mise en scène avec ce roi Conan prisonnier qui ne comprend pas comment ses ennemis peuvent imaginer une seconde que lui, le cimmérien sauvage, puisse se renier lui-même.

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p10

Ce 5e tome de la saga Conan le Cimmérien des éditions Glénat, correspond à la 5e nouvelle sur Conan qu’a écrite Robert E. Howard en 1932 et dont Patrice Louinet a assurée la réédition de tous les textes originaux et épurés de tous les rajouts ou autres déformations postérieurs, ainsi que leurs traductions en français. Tous les détails sur la saga Conan sont présentés par SFU par .
Massive avec ses 72 pages, cette première édition de la BD propose en exclusivité un bonus de Patrice Louinet explicitant le contexte historique de la nouvelle dont est tirée cette BD ainsi qu'un homage avec des planches splendides de différents artistes. La BD présente idéalement et fidèlement la nouvelle d'Howard pour notre plus grand plaisir. Une édition collector sortira toute en noir et blanc avec un format légèrement plus grand pour mettre en valeur les dessins magnifiques. Vous pouvez vous ruer dessus dès ce mercredi 27 mars 2019 !

Conan T5-Citadelle Ecarlate-p11

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La citadelle écarlate #5 [2019]

NURTHOR
65

Encore une fois Glénat frappe fort avec ce nouvel opus de la sage Conan le Cimmérien !

Un Conan roi affaibli car fait prisonnier et néamoins pleins de ressources parfois presque bestiales et surhaime et qui est toujours aussi imprévisible pour nous hommes civilisés !

On a aimé

  • Un 5e tome fidèle à la 5e nouvelle de Robert E. Howard
  • Une intrigue rondement menée et des dessins magnifiques.
  • Un Conan fidèle aux textes originaux grace à Patrice Louinet !

On a moins bien aimé

  • La mise en couleur qui aurait pu être plus marquée et plus osée mais qui ne retire rien à l'oeuvre.
  • Vivement la suite et en particulier la BD qui complétera celle-ci et tirée de la nouvelle Le Phénix sur l'épée !

Acheter la Bande Dessinée Conan le Cimmérien : La citadelle écarlate #5 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Conan le Cimmérien : La citadelle écarlate #5 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Conan