75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Série Fantômes de Gaunt, Cycle Premier, La Fondation: Premier et Unique #1 [2005], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 8 août 2006 à 08h30

Au cœur des Fantômes…

La tête de Skulane explosa. Il s’écroula au sol comme une masse, et le spasme de son système nerveux crispa son doigt sur la détente. Le cône de flamme retomba vers l’arrière en un arc impitoyable qui lécha d’abord le portique du bâtiment avant d’incinérer trois des soldats du groupe de couverture, lesquels se mirent à hurler comme des damnés…
Le roman Premier et Unique ne se nomme pas ainsi car il est le seul à traiter du sujet, à savoir les aventures de Ibram Gaunt, colonel commissaire des Gardes Impériaux. Bien au contraire, il existe déjà sept ouvrages narrant les exploits de cet officier politique en langue originale anglaise. Non, l’intitulé Premier et Unique vient de l’appellation de cette unité de troupes impériales, mise sur les ordres de ce célèbre héros ; le 1er régiment de Tanith. Quelques milliers d’hommes représentant les derniers survivants de leur planète après sa destruction par le feu par des légions du Chaos. Et avec le cycle infernal des batailles, les effectifs de ce célèbre régiment spécialisé dans les actions éclairs, les reconnaissances et le camouflage se réduisent comme une peau de chagrin.
Ecrit par Dan Abnett, l’un des auteurs majeurs de la Black Library, Premier et Unique n’est pas seulement un roman épique et sanglant, comme on pourrait légitimement l’espérer d’un ouvrage se déroulant dans le monde violent de Warhammer 40000. C’est également l’histoire de la fondation d’un groupe d’hommes soudés à travers une intrigue à forte consonance politique dont les différents partis tentent de les utiliser comme de simples pions. Une histoire dans laquelle la manipulation psychologique, la traîtrise et le ressentiment sont des notions aussi imposantes que le devoir, l’honneur et l’héroïsme.
Ibram Gaunt en est le point central, autour duquel gravitent de nombreux personnages très importants qui se voient accordés de longues interventions coupant le fil d’une narration principale remplie de flash-back et de réminiscences. Si l’on devine aisément que le but premier de ces intermèdes est de présenter de la meilleure manière possible les différentes composantes des troupes impériales (ouvrage de background oblige !), cela ne semble jamais forcé tant leurs imbrications se font de manière naturelle, rendant une histoire déjà bien fournie encore plus riche.
Très élégamment traduit, Premier et Unique est de lecture très agréable, avec un style plutôt dense étonnant pour un ouvrage destiné en priorité aux adolescents. Les personnages ayant un rôle à jouer dans la dramaturgie qui entoure l’existence de Ibram Gaunt sont tous très détaillés et dotés d’un caractère accrocheur. Malgré le grand nombre de protagonistes, on est très loin d’oublier leur nom au fil des pages. Un signe qui ne trompe pas. Le trame principale se consacre à l’histoire de Gaunt et de son premier fait d’arme important mais on y découvre également son enfance et des paliers de sa phase éducative, jusqu’au moment clé ou Dan Abnett révèle de manière claire son statut d’élu.
Néanmoins, ne vous méprenez pas sur mes propos. Premier et Unique est avant toute autre chose un roman de la gamme Warhammer 40000. Les pages sentent donc le souffre, les gaz d’échappement des blindés Chimère, le sang souillant les baïonnettes, les viscères répandues dans la boue des champs de bataille et l’ozone des laser. Les batailles y sont donc grandement développées, d’autant plus qu’Ibram Gaunt et ses Fantômes (surnom de l’unité), figurent en permanence au premier rang. On y trouve néanmoins plus d’humanité qu’au cours de la lecture d’un roman traitant des unités de Space Marines, les Gardes Impériaux ayant conservés quelque peu cette faiblesse humaine qui contribue à les rendre si attachants.

La conclusion de à propos du Roman : Série Fantômes de Gaunt, Cycle Premier, La Fondation: Premier et Unique #1 [2005]

Nicolas L.
85

Premier et Unique est un très bon roman traitant de l’univers de Warhammer. Très violent, il présente toutefois un autre aspect, plus politique et réfléchi. Le mélange de ces deux composantes donne un ouvrage passionnant remplis de personnages intéressants, qu’ils soient attachants ou détestables. Avec ce premier livre, Dan Abnett nous offre un voyage initiatique au cœur de la fragile mais héroïque chair à canon de l’univers de Warhammer, loin des ses élites Space Marines et Terminator. A consommer sans modération…

Que faut-il en retenir ?

  • Un personnage central attachant
  • Une description efficace de l’univers des soldats de Warhammer
  • Un style agréable, dense et direct
  • Nombreux personnages secondaires

Que faut-il oublier ?

  • Très violent
  • Peut-être un peu hermétique pour les non initiés à l’univers de Warhammer

Acheter le Roman Série Fantômes de Gaunt, Cycle Premier, La Fondation: Premier et Unique en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Série Fantômes de Gaunt, Cycle Premier, La Fondation: Premier et Unique sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Warhammer 40 000