75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : World War Z - Combo Blu-ray 2D/3D + DVD
World War Z > World War Z - Combo Blu-ray 2D/3D + DVD >

Critique du Film : World War Z - Combo Blu-ray 2D/3D + DVD

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 21 novembre 2013 à 0837

Test Blu-Ray 2D + 3D

L'image : Comme souvent chez les récentes productions de chez Paramount, la définition est très pointue. Les contrastes et le niveau des noirs s’en sortent également avec les honneurs, du moins pour ce qui concerne le Blu-ray 2D. Car à l'inverse de Star Trek into the Darkness qui profitait d'une conversion 3D assez incroyable, le relief de World War Z apparaît bien plus inutile et même légèrement désagréable lorsque la caméra portée bouge de trop. Restent tout de même des petits effets amusant sur quelques séquences, à l'instar de celle ou Gerry découvre des cadavres en cendre au camp Humpfreys en Corée du Sud ou on à le droit à quelques morceaux qui nous sautent presque à la figure.

Menu Blu-ray

Son : D'un côté, vous avez une version originale possédant un encodage DTS-HD Master Audio 7.1 offrant une fois de plus un bonheur de tout instant pour vous immerger dans cet univers apocalyptique. Bref, la perfection à l'état pur. Puis, vous avez une piste française Dolby Digital 5.1, qui à une époque nous aurait bien suffie (cette dernière tirant parti au mieux de l'encodage), mais qui, si on en vient à la comparer avec la piste anglaise, apparaît bien pauvre.

Une Version longue ?

Le Blu-ray 2D – uniquement lui – propose de découvrir le film dans une version allongée de 8 minutes. Notez bien ici qu'il ne s'agit donc pas ici d'un director cut. Qu'est-ce qu’on y gagne ? Sur le plan scénaristique et dramaturgique : rien, si ce n'est que désormais dans la scène du supermarché on ne doute plus une seconde sur le fait que les deux agresseurs de la femme de Jerry tente bien de la violer ou, encore, lors de la séquence du bâtiment, lorsque Gerry est attaqué alors qu'il montait les escaliers, ce n'est plus lui qui dégomme le zombie, mais le jeune Thomas qui vient de perdre ses parents (on voir d'ailleurs désormais les cadavres de ceux-ci). Pour le reste, les zombies se voient plus distinctement et apparaissent par moment comme étant plus effrayants. Du sang numérique est ajouté, on a aussi quelques plans plus crades à l'exemple de la séquence ou le docteur tombe par inadvertance et où désormais on le voit clairement s’exploser la figure. Bref, le film ressemble un peu plus à un vrai film de zombie et non plus à un produit édulcoré même si, franchement, ça reste sobre et que cette version aurait très bien pu être celle visible en salle.

 

Suppléments :

Décidément, si Paramount soigne l'image et le son de ses éditions, il semblerait qu'elle cultive la langue de bois en terme de suppléments. Alors qu'il est désormais de notoriété publique que le tournage de World war Z fut assez chaotique, ici nous avons le droit à trois chapitres particulièrement promotionnels ou tout le monde vente l'implication exceptionnelle de Brad Pitt.

Origines (8mn16) : Voici une petite featurette qui fait vaguement au syndrome du 11 septembre avec intervention du réalisateur et de J. Michael Straczynski qui simulent magnifiquement l'enthousiasme. À noter qu'il n'y a aucune intervention de l'auteur du livre.

Bonus

Regard sur la science (7.26) : Pour nous prouver A + B que le film est "100%" réaliste, pendant 7 minutes on a le droit à des interventions pseudo scientifique sur le comportement des fourmis et d'autres espèces pour prouver que les zombies de World War Z sont crédibles. Inutile.

Bonus

WWZ : Production (36.15) : il est ici question de voir soit cette longue featurette dans son intégralité, soit sous la forme de 4 chapitres : épidémie, le voyage commence, derrière le mur et camouflage. Signé par Laurent Bouzereau (le making of des dents de la mer c'est lui!), il nous avait habitué à bien mieux dans le domaine. Certes, on y découvre des images de tournages et quelques explications sur les effets spéciaux, mais clairement on n'est très déçu par le résultat.

Bonus

La conclusion de

Ceux qui ont aimé le film World War Z ne devraient pas être déçu du voyage tant l'image et le son offrent un spectacle digne de ce qu'on pouvait attendre du film. Puis comme la version 3D est pour le coup un poil gadget, il sera amusant pour le spectateur de découvrir quelques plans supplémentaires amenant le film à enfin ressembler à un film de zombies (cette fois, ils mordent!), même si ces ajouts resteront modestes et nullement choquants. On signalera juste une déception côté supplément, la Paramount ayant jugé bon de mettre le minimum, avec des featurettes particulièrement promotionnelles.

Que faut-il en retenir ?

  • Image + son
  • une version 2D un poil plus sanglante de 8 minutes

Que faut-il oublier ?

  • Des suppléments "cirage de pompes"

Acheter World War Z - Combo Blu-ray 2D/3D + DVD en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de World War Z - Combo Blu-ray 2D/3D + DVD sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de World War Z

En savoir plus sur l'oeuvre World War Z