75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Van Helsing
Van Helsing >

Critique du Film : Van Helsing

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 9 mai 2004 à 0648

My name is Helsing, Van Helsing !

Après la Momie et sa séquelle, le réalisateur Sommers continue à prendre dans les monstres du catalogue Universal des années 30. Mais cette fois, le réalisateur, plutôt que de s’attaquer à un mythe, décide d’en réunir plusieurs en un seul film, et de transformer le tout en une histoire de super-héros.

Le film commence en noir et blanc avec l’histoire du docteur Frankenstein et sa créature. Volontairement, bien que parodiant légèrement le film de Boris Karloff, le réalisateur essaie de lui rendre hommage. Si l’introduction met dès le début les points sur les "i" en incrustant Dracula à l’histoire de Frankenstein, cela ne fait que s’amplifier tout le long du film. Donc, avis aux adeptes de la littérature et de l’âge d’or du cinéma fantastique, oubliez par pitié vos connaissances en la matière afin d’éviter l’ulcère. Van Helsing c’est un peu comme la Ligue des Gentlemen Extraordinaires, c’est une soupe où on mélange plusieurs ingrédients. Imbriquer des monstres dans une histoire n’empêche pas de construire celle-ci de manière intelligente pour créer une bonne soupe, or, ici, il y a pas d’histoire, ou du moins elle ne tient que sur très peu de lignes et n’est là que pour servir l’action.

L’action d’ailleurs est plutôt efficace puisqu’une des rares qualités du film se trouve là, à la manière d’un James Bond le film joue a fond la surenchère et les morceaux de bravoure, ce qui fait que l’on ne s’ennuie pratiquement jamais. Pour ce genre de production, il faut de bons effets spéciaux et ils sont plutôt réussis (il faut dire que vu le budget du film on n’en attendait pas moins). Un autre des avantages de ce film, mais celui-ci non voulu par la production tellement il est traité de manière sérieuse, c’est le fait que l’on rigole souvent de la grosseur des dialogues et de certaines scènes d’action, ce qui conduit finalement à la bonne humeur.

Je n’évoquerais que peu les performances d’acteurs qui ici sont quasi inexistants voir médiocres pour le personnage de Dracula, seul Hugh Jackman dégage un minimum de charisme et encore bien moins que sur son personnage de Wolverine.

La conclusion de

Ce Van Helsing finalement est une série Z plaisante, on ne voit pas les 2 heures passer, on rit de bon cœur, mais cinématographiquement cela reste un ratage. Van Helsing c’est un nanar jouissif !

Acheter Van Helsing en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Van Helsing sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Van Helsing

En savoir plus sur l'oeuvre Van Helsing