75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Tentation
Tentation >

Critique du Film : Tentation

Avis critique rédigé par Sylvain T. le dimanche 22 novembre 2009 à 1231

Il y a du mieux...

Après un premier épisode définitivement raté, mais qui avait visiblement beaucoup plu aux jeunes lectrices de la saga littéraire, Twilight revient dans un second épisode bien meilleur que le précédent.

La suite, intitulée La Tentation, nous permet toujours de suivre Bella, une jeune adolescente mal dans sa peau et qui a trouvé le grand amour en la personne d’Edward. Seul hic, ce dernier se révèle être un vampire, et lorsque tout va dégénérer lors de sa soirée d’anniversaire, il va la quitter brusquement. En proie à des cauchemars incessants, elle va alors se rapprocher de Jacob, un indien qui va devenir à son tour une créature qu’elle n’aurait jamais osé imaginer.

Le premier opus ne m’avait pas plus, c’est un fait. C’est donc avec une grosse appréhension que je me suis décidé à aller voir Twilight - La Tentation. Il faut dire que l’histoire d’amour mal mise en scène et le jeu des acteurs catastrophique étaient rédhibitoires. Mais là où il y a du changement, c’est dans la réalisation. En effet, avec ce nouveau chapitre, on accueille désormais Chris Weitz, à qui l’on doit notamment le sympathique A la croisée des mondes : La boussole d’or. Le budget est également bien plus conséquent, ce qui va permettre au film de s’épanouir comme il se doit en nous offrant du véritable spectacle plus qu’un faux air d’effets spéciaux comme dans Twilight - Fascination.

La B.A. annonçait clairement la couleur, le personnage d’Edward, interprété par Robert Pattinson, allait être peu présent, au profit de Jacob (Taylor Lautner) et de Bella (Kristin Stewart) et à dire vrai, ça fonctionne assez bien. Notamment parce que le réalisateur va moins s’accrocher aux triangles amoureux pour mieux développer le background de la saga. On va avoir ainsi droit à des passages assez excellents, comme celui où l’on verra les Volturi -une secte qui régit les lois des vampires- ou bien le passage où l’on apprendra que Jacob est devenu un loup-garou et les combats qui vont s’en suivre. Autant de moments qui rehaussent vraiment le niveau du film qui ne commence -il faut se le dire- pas vraiment bien. Car si l’histoire d’amour entre les trois personnages principaux est mise de coté une bonne partie du film, elle est toujours bien présente en toile de fond ce qui va forcément amener certaines scènes plus que grotesques.

On retiendra le passage où Jacob enlève son t-shirt pour soigner une petite blessure à Bella, histoire de montrer aux jeunes filles présentes dans la salle les abdos légèrement abusés (soyons clairs) de l’acteur, ou la scène de fin absolument pas prévisible (ou presque…) qui fera rire l’ensemble des spectateurs dans la salle. Car oui, Twilight - La Tentation, c’est aussi pas mal de dialogues cultes -et risibles- qui font que la saga ne sera jamais une « grande saga » au final.

Au rayon des petits défauts sans conséquence, on aurait aimé voir la famille Cullen un peu plus que les 5 courtes minutes qui lui sont accordées dans le film. On aurait également aimé que Charlie, le père de Swan, ne soit pas présents tellement son utilité est proche du néant, et surtout que le personnage de Victoria (Rachelle Lefevre) ne soit pas grossièrement mis au second plan alors qu’elle fait définitivement partie de l’intrigue principale des différents bouquins. Mais cela étant dit, ce nouvel épisode est une vraie amélioration du désastre que nous avions eu en janvier et l’on ne peut que saluer ces changements qui n’ont été que bénéfiques à la série. On espère juste que le troisième film, qui verra le jour en juin, saura utiliser ces bases avec talent tout en évitant soigneusement les pièges tendus par le triangle amoureux qui s’annonce plus qu’intrigant au jour d’aujourd’hui.

La conclusion de

En se concentrant sur l’histoire des vampires et des loups plus que sur les multiples histoires d’amour, Chris Weitz a montré que l’on pouvait faire un bon film avec une mauvaise saga littéraire et des acteurs calamiteux. Chapeau l’artiste.

Acheter Tentation en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tentation sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Twilight

En savoir plus sur l'oeuvre Twilight