75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Souffle des Dieux
Le Souffle des Dieux >

Critique du Roman : Le Souffle des Dieux

Avis critique rédigé par Benoît P. le mercredi 5 septembre 2007 à 2307

Un revirement positif pour les « Thanatonautes »

Quelque part dans l'univers, l'île d'Aeden, dernière étape du cheminement des âmes... Dans la ville d'Olympie, les élèves dieux étaient 144, ils sont désormais moitié moins nombreux et Michael Pinson tente de faire survivre son peuple des dauphins. Toutefois, plus les élèves jouent, plus ils ont de difficulté à créer un autre scénario que celui de la Terre 1. Comme si l'Histoire était une fatalité, comme s'il n'y avait qu'une manière de faire évoluer les civilisations. Mais la survie des mortels qui le vénèrent n’est pas l’unique préoccupation de Michael, il doit aussi gérer des problèmes dans son quotidien. Amoureux d'Aphrodite, déesse de l'amour, il doit aussi essayer de ne pas se faire tuer par le Déicide, cet élève tricheur qui élimine directement ses concurrents à coups de foudre. Enfin il doit essayer de comprendre ce qu'il fait là.
Un peu déçu par « Nous les dieux », j’ai mis du temps avant de me lancer dans la lecture du « Souffle des Dieux »
Je ne cache pas que j’ai dévoré ce livre. L’intrigue est omniprésente et comporte des rebondissements assez étonnants. J’ai aussi beaucoup apprécié les quelques réflexions philosophiques de Michael et de Zeus. Surtout sur le « rien » et la manière dont Werber présente le roi des dieux et son histoire.
En avançant dans l’histoire, j’ai aussi constaté que l’auteur avait corrigé les erreurs qui m’avaient frappées dans les derniers volumes. Les chapitres sont plus longs, ce qui rend les citations de l’ « Encyclopédie du savoir relatif et absolu » moins agaçantes. De plus, je n’ai trouvé aucune incohérence avec les volumes précédents ce qui est un grand plus par rapport au tomes 2 et 3. Bref, on sent que Werber s’est ressaisi et ce n’est pas pour nous déplaire.
Les dernières pages laissent apparaître un grand potentiel pour le volume suivant « Le mystère des dieux ». Werber nous surprendra-t-il ? La réponse le 3 octobre prochain...

La conclusion de

Un revirement positif pour les « Thanatonautes » : ce volume redonne à la série la vitalité qu’elle avait perdu dans « Nous les dieux ». Les aventure de Michael Pinson sur l’île d’Aeden commence au rythme du volume précédent puis l’intrigue et certains revirements donnent la substance qui fait qu’il vous sera impossible de décrocher avant d’avoir lu la fin..

Que faut-il en retenir ?

  • - l'intrigue
  • - L'univers

Que faut-il oublier ?

  • - Un peu long au début

Acheter Le Souffle des Dieux en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Souffle des Dieux sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de les Thanatonautes

En savoir plus sur l'oeuvre les Thanatonautes