75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Musique : 300, BO-OST
300, BO-OST >

Critique du Musique : 300, BO-OST

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 11 mars 2007 à 1909

Un BO à écouter 300 fois ?

C’était une bonne soirée où nous mangions tous Japonais et cela dans une bonne humeur (jusqu’ici vous n’en avez rien à faire). Ce bon petit repas se déroulait chez notre chère Requiem du Staff, à un moment, je ne sais plus trop quand, elle se mit à me dire : «Tiens l’autre jour, j’ai vu que la bande originale de 300 était sortie, j’ai hésité à la prendre» ; alors, je m’exclamai : «quoi ? Comment ? Où ça ? S’en l’avoir écouté, je la veux ! Dès demain elle sera mienne». Le lendemain je partis en quête de la fameuse bande originale de 300.
À 11 heures et 55 minutes me voici en la possession du fameux CD, celui qui allait m’aider à tenir encore quelque temps, celui de voir le fameux film de Zack Snyder. N’ayant pas encore visualisé le film à l’heure de cette chronique ; c’est donc, vierge de toutes images en tête que je me mets le CD dans le lecteur.
La première partition "To Victory" de 2 minutes et 34 secondes au départ me sembla un peu trop moderne, trop électronique, et assez déplaisante sur les 30 premières secondes, puis il se mit à s’incruster des cœurs féroces et une voix un peu orientale. Au final, je fus assez convaincu par cette introduction plutôt barbare. Je me mis à regarder le gros du programme musical qui m’attendait : 25 titres, le plus petit titre allait de 1 minute, et la plus longue n’atteignait même pas les 4 minutes. Je trouvais ça un peu dommage.
Arrivé à la 3éme piste, il fallait que je me fasse une raison, l’ensemble ne possédait aucun thème et on était très loin de se trouver devant un score qui allé rivaliser avec celui de Conan le barbare de Basil Poledouris.
Pourtant, "Returns a King" (4éme piste) dégage une force indéniable, les cœurs sont magnifiques et il se dégage un côté vraiment épique à tel point que la courte durée du titre se fait regretter. Entre la piste 5 et 14, l’ensemble s’écoute, mais on ne retient pas grand-chose, sa ressemble à du déjà entendu, et si c’est pas mauvais cela manque d’innovation. A la 14éme piste (Come And Get Them) revient les cœurs barbares, ceux qui m’apportent une certaine satisfaction et qui me laisse imaginer un moment vraiment épique. La piste 17 (fever dream) utilise énormément ce qui semble être une guitare électrique et des instruments bien modernes, à un moment j’ai même trouvé une ressemblance avec le rythme qui se trouvait dans une des partitions de la bande-annonce de Sin City.
À l’écoute des différentes partitions on pense à divers films : un côté Gladiator, en particulier avec la voix féminine, et quelques intonations orientales qui apparaissent de temps à autre. Après on pense vaguement aux seigneur des anneaux, puis aussi par les cœurs au fameux Conan. Ensuite étrangement, par moment on pense à la partition de Predator 2 de Alan Silvestri. À la différence de tous ses titres, Tyler Bates, le compositeur de cette fameuse bande originale, n’hésite pas à rajouter des instruments plus modernes comme par moment avec un effet de guitare électrique.
Je pense que cette bande originale devrait très bien aller au film de Zack Snyder, même si je m’attendais à mieux. C’est plutôt satisfaisant, pour preuve en deux jours j’ai bien dû écouter 7 à 8 fois le score. Mais après autant d’écoute, je dois aussi reconnaître que ma tête n‘a mémorisé aucune des pistes sonores, alors qu’en général il n’est pas rare que je chantonne facilement les musiques de film (je précise : quand je suis seul, afin d’éviter de me trouver avec une écharpe autour de la bouche et accrochée à un arbre).

La conclusion de

Le score de 300 est globalement une musique plaisante, mais qui n’arrive pas à égaliser les maîtres du genre. Si Tyler Bates livre un ensemble très agréable à l’écoute, on ne retient pas un morceau en particulier qui fera que l’on le chantonne après écoute. Basil Poledouris reste donc le maître de la musique d’héroïque fantasy et Tyler Bates demeure un élève qui a bien appris ses leçons.

Acheter 300, BO-OST en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de 300, BO-OST sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de 300

  • Voir la critique de 300 : La naissance d'un empire [2014] : Sur les traces de Leonidas.
    40

    300 : La naissance d'un empire - Critique du film par Richard B.

    Sur les traces de Leonidas. : Alors que le premier 300 était créatif, politiquement incorrect (les Perses étaient représentés comme des monstres, tant dans le f…

  • Voir la critique de 300 : 300 guerriers d'exceptions immortalisés par l'art de Miller
    90

    300 - Critique de la bande dessinée par Nicolas W.

    300 guerriers d'exceptions immortalisés par l'art de Miller : Si Frank Miller n'a plus rien à prouver au sein du monde du comics, 300 est une fois de plus la preuve indéniable de son talent. F…

  • Voir la critique de 300 - Blu ray : Plongez au coeur de la bataille
    80

    300 - Blu ray - Critique du film par David Q.

    Plongez au coeur de la bataille : Ce BluRay de 300 est une bonne réussite technique autant visuelle que sonore et ce ne sont pas les quelques défauts inhérents au d…

  • Voir la critique de Spartatouille : Qu’ils aillent se faire voir chez les Grecs
    5

    Spartatouille - Critique du film par Nicolas L.

    Qu’ils aillent se faire voir chez les Grecs : Je ne pensais pas que c’était possible. Et bien, Jason Friedberg et Aaron Seltzer y sont parvenus ! Oui, ils sont arrivés à nous …

  • Voir la critique de 300 : Un spectacle du tonnerre !
    86

    300 - Critique du film par Quakup

    Un spectacle du tonnerre ! : Pour tous les amateurs de bastons, de forces et de cruauté. Un Gérard Butler phénoménal, des décors somptueux, des effets spéciaux…

  • Voir la critique de 300, BO-OST : En manque de créativité ?
    70

    300, BO-OST - Critique du musique par Manu B.

    En manque de créativité ? : Ce score aurait pu être magnifique sans l'utilisation d'une instrumentation aussi éclectique et trop différente; et surtout si le …

  • Voir la critique de 300 : Le ridicule magnifié
    50

    300 - Critique du film par Nicolas L.

    Le ridicule magnifié : Techniquement, ce film va sans doute marquer d’une pierre blanche l’histoire du cinéma. Pour le reste, permettez-moi d’en douter. …

  • Voir la critique de 300 : Un péplum à mi-chemin entre bande-dessinée et jeu-vidéo
    95

    300 - Critique du film par Halpheus

    Un péplum à mi-chemin entre bande-dessinée et jeu-vidéo : Pas une seule seconde on ne s'ennuie. 300 est une merveille visuelle, psychologique et rythmique. Un véritable défi filmique et te…

  • Voir la critique de 300 : Ils partirent 300...
    99

    300 - Critique du film par Jerules

    Ils partirent 300... : 300 rappelle très fortement un certain Gladiator (les champs de blés, la mère et le fils), la BD étant sortie en 1998…le film de R…

  • Voir la critique de 300 : Spartiate, il est temps de donner du spectacle !
    85

    300 - Critique du film par Richard B.

    Spartiate, il est temps de donner du spectacle ! : 300 ne fait pas dans la finesse, c’est un film barbare et avant tout visuel, porté par une distribution de grande qualité. Le film…

  • Voir la critique de 300 : This-is-spartaaaaaa !
    90

    300 - Critique du film par David Q.

    This-is-spartaaaaaa ! : 300 est un excellent film pseudo-historique, brutal et à l’esthétique hyper soignée qui vous plonge pendant 2h dans un tout autre …

En savoir plus sur l'oeuvre 300