75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Nausicaä de la vallée du vent
Nausicaä de la vallée du vent >

Critique du Film d'animation : Nausicaä de la vallée du vent

Avis critique rédigé par Jerules le mercredi 23 août 2006 à 0518

Nausicaä : Uniquement pour les fans ?

Sept jours d'incendie ont totalement détruits le monde tel que nous le connaissons. La Terre devenue stérile est peuplée d'énormes insectes et couverte de champignons géants venimeux. Dispersés sur de minuscules parcelles de terre restante autour de la Mer de la Corruption, de petits royaumes en guerre cherchent à s'anéantir les uns les autres. Lorsque cette lutte de pouvoir atteint la Vallée du Vent, Nausicaa, fille de Jihl, roi de la Vallée décide de se battre pour empêcher l'utilisation d'une arme de destruction massive tout, en combattant pacifiquement les Oomus, insectes géants. Heureusement, Nausicaa possède une affinité mystérieuse avec la nature et maîtrise le vol comme personne d'autres.
Au départ une bande dessinée, puis sortit en 1984 au Japon à la demande de l'éditeur, il aura fallu attendre près de vingt trois ans et le succès de tous ces derniers films avant de découvrir le deuxième long métrage d'animation d'Hayao Miyazaki. C'est à la fois ce qui fait son charme et sa faiblesse.
Son charme car on découvre avec joie les bases de la "mythologie" Miyazaki; de son obsession pour les machines volantes (le planeur de Nausicaä), au scénario débordant de réflexions sur l'environnement, en passant par une héroïne et sa relation particulière avec la nature. Comme un coup d'essai avant les sublimes Princesse Mononoké et Voyage de Chihiro. Sa faiblesse car il est difficile de regarder Nausicaä avec nos yeux de 2006. Tant au niveau du scénario que de l'animation. De nos jours, l'animation en 2D est secondée par des décors en 3D ou parfois plus. Ce qui la rends évidemment plus attractive.Regarder Nausicaä de la Vallée du Vent, c'est faire un bon de vingt trois ans en arrière dans l’Histoire de l’animation. Bien que le personnage même de Nausicaä bénéficie d'une attention particulière, cela n'empêche pas de s'attarder sur les défauts des autres personnages et parfois des décors. Pourtant la patte de Miyazaki séduit toujours autant.
Nausicaä est encore une enfant, mais elle va aussi vite qu'un Oomu, ne se fatigue jamais, tombe de haut sans se faire mal et effectue de spectaculaires cascades. Pourquoi pas ? Mais à force de la voir sauter partout, le risque est que l'on s'attarde plus aux insectes qu'a elle. C'est un film touffu, semblable à un gros buisson dont chaque feuille pourrait faire l'objet d'un film à part entière. Les Sept Jours d'Incendie, l'histoire de Yupa ou encore les différentes nations humaines. Mais le personnage principal, c'est Nausicaä.
Enfin disons un des personnages car comme dans tous les films de Miyazaki, la nature est un personnage à part entière. Visuellement repoussante, intrigante et très réussie au niveau de l'animation, elle nous séduit grâce aux Oomus, gros vers aux yeux multiples, capables du pire comme du meilleurs. Ce qui fait de Nausicaä de la Vallée du Vent une charge à peine cachée mais certaine comme les problèmes écologiques et une ode à la paix, c'est cette relation en la princesse et la Nature, sa volonté de combattre mais son refus de tuer, son envie de comprendre ce qui l'entoure plutôt que de l'anéantir (discours que l'on peut retrouver dans Xenocide d'Orson Scott Card avec Ender et la Descolada).
(Presque) Irréprochable, alternant visuellement de magnifiques scènes (l'attaque des Oomus) avec d’autres moins réussies (tout ce qui se passe dans la Vallée du Vent), c’est finalement la partition de Joe Hisaishi (Princesse Mononoké, Le Château dans le ciel,…) qui nous aide à rentrer dans l’univers de Nausicaä. Mélange de synthés des années 80 avec un thème joué par un véritable orchestre (beaucoup reconnaîtront quelques notes de la Sarabande d’Haendel, notamment employée dans Irréversible et Barry Lyndon), elle achève de nous transporter définitivement dans le monde de Nausicaä/Myazaki.

La conclusion de

Bien que difficile d'accès à certains moments, Nausicaä de la Vallée du Vent n'en reste pas moins un des films les réussis d'Hayao Myazaki. Incontournable pour les fans.

Acheter Nausicaä de la vallée du vent en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nausicaä de la vallée du vent sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Nausicaä de la vallée du vent

En savoir plus sur l'oeuvre Nausicaä de la vallée du vent