75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Le jour où la terre s'arrêta [1952], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 25 septembre 2005 à 14h10

Klaatu barada nikto

Une soucoupe volante se pose à Washington. La population et l’armée en particulier paniquent, ne sachant comment réagir, ils décident vite la solution de force. Pourtant Klatatu est arrivé sur Terre justement pour éviter une guerre ; pour l’aider, il est accompagné d’un robot beaucoup moins gentil, qui lui, qui porte le nom de Gort… Une histoire somme toute banale si nous ne le reclassions pas dans son contexte d’époque. En effet le film date du début des années 50, en période de tension entre l’Amérique et l’URSS et surtout à une époque ou c’était le concours des pays qui fabriquent la plus grosse bombe.
A cette époque où les comics et la science fiction cachaient derrière des méchants martiens le symbole du communiste, « le jour ou la terre s’arrêta » apparaît comme un véritable ovni. A une époque aussi où la couleur dans les salles est bien présente, on s’étonne de voir le film traité dans un superbe noir et blanc. Tout cela est peut-être du au choix du réalisateur par la production, qui commis aucune erreur en prenant Robert Wise. Le réalisateur n’est pas encore à son apogée question succès, (il réalisa plus tard des films comme la mélodie du bonheur, West side Story ou le premier Star Trek) mais il a déjà plus d’une dizaine de films à son actif dont le grandiose Body Snatcher (que je conseil vraiment !!).
A voir ce film aujourd’hui, il y a des choses qui fonctionnent plus trop comme le robot Gort, symbole du Kitch absolue lorsqu’il marche, où l’on voit jusqu’aux pliures du costume. Ou encore les rayons laser, de ce même robot, de même certaines pièces qui semblent bien pauvres. De plus que l’histoire enlevée du contexte de la période où elle a été écrite semble aussi bien déjà vu.
Cependant il y a beaucoup plus du côté positif, déjà parce qu’ici il n’y a pas de pro-Américanisme, mais plutôt une vision démontrant la bêtise humaine en particulier des dirigeants (y compris américaine). Les noirs et blancs sont superbes et jouent sur la lumière et les visages marqués des acteurs. La mise en scène est souvent inventive et essai – conscient de la faiblesse des effets spéciaux - de limité les trucages le plus possible. Parlons-en justement du casting puisqu’il est une des clés essentielles du film, en particulier Michael Rennie qui interprète l’extra-terrestre Klaatu de manière supra convaincante et sobre, n’allant jamais dans la caricature comme beaucoup d’acteur de l’époque jouant ce type de rôle. Patricia Neal est resplendissante et elle joue de façon à ne jamais paraître insignifiante à l’histoire.
Pourquoi un classique ? Tout simplement parce qu’il ne faut pas oublier que ce film est certainement un des premiers films de Science-fiction à montrer un Alien pacifique face à la furie humaine, dans une période où tous étaient des tueurs. Un certain Steven Spielberg reprendra ce principe avec un certain E.T. Ensuite parce que même encore aujourd’hui certaine phrases restent cultes comme le fameux « Klaatu barada nikto » réutilisé par Sam Raimi entre autre dans Evil dead III. Et surtout parce qu’à partir d’une production presque fauchée, Robert Wise nous pond un film profondément humaniste maîtrisé de bout en bout et jamais ridicule malgré les points noirs soulignés plus haut.

La conclusion de à propos du Film : Le jour où la terre s'arrêta [1952]

Richard B.
80

La nouvelle génération pourrait trouver ce film bien simpliste enlevé de son contexte historique. Mais pourtant il est celui qui à ouvert des voix et influencé toute une génération de futurs grands films. Maîtrisé de bout en bout il offre aussi un jeu d’acteur de premier ordre. Seul les effets spéciaux - peu nombreux – marquent les années. A découvrir d’urgence pour toute personne disant aimer le cinéma pour comprendre ses influences.

Acheter le Film Le jour où la terre s'arrêta en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le jour où la terre s'arrêta sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le jour où la terre s'arrêta