75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La genèse Tome 1 [1999], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 30 août 2004 à 04h29

Un bijou autour de Saturne !


Universal War One commence très fort dès le premier ouvrage. Le scénario dès le début dégage une atmosphère et se révèle d’une intelligence d’écriture hors norme. Cette bande dessinée est avant tout l’histoire d’un groupe d’astronautes au passé pour tous très douteux, où chacun semble avoir un vécu et une histoire. Le scénario laisse planer un mystère autour de Saturne, où un vortex est apparu. La fin de ce premier tome intrigue et laisse planer une véritable attente.
Denis Bajram fait partie dorénavant des références, son album est tout simplement grandiose, les illustrations dégagent de la force et du caractère, on reconnaît très facilement chaque personnage malgré un nombre de protagonistes assez important, et on est carrément sous le charme de la beauté spatiale. S’il fallait trouver un reproche, on irait du côté des couleurs mais là encore, même si elles ne sont pas toujours parfaites, elles demeurent la plus part du temps judicieuses et bien pensées.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La genèse Tome 1 [1999]

Richard B.
97

UW1 est à conseiller d’urgence ! Cet album dépasse le stade de la bande dessinée, il est ingénieux, superbement illustré et d’une intelligence à toute épreuve. Vivement la suite !

Acheter la Bande Dessinée La genèse en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La genèse sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Universal War