75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Le patriarche
Le patriarche >

Critique de la Bande Dessinée : Le patriarche

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 23 juin 2006 à 0629

La conclusion universelle de Bajram

Voilà le dernier chapitre de Universal War One. Voilà enfin une des séries les plus prometteuses qui arrive à ça fin. Le voile se lève et nous allons enfin savoir si toutes les espérances fondées sur Bajram sont concluantes ou pas. Pffff… que dire : hormis que j’ai encore le souffle coupé. Je suis à la fois triste et heureux. Triste par ce que c’est bel et bien fini ; heureux, car tout a un sens.
J’ai envie de dire à cette heure que Denis Bajram est un génie, un sacré bon génie. Là où la science-fiction est souvent traitée avec de l’humour, avec des extra-terrestres aux gueules irréalistes ou des batailles de pistolets laser ; Bajram nous à pondu une œuvre qui semble concrète,palpable, une œuvre qui fait froid dans le dos, une œuvre aussi sérieuse que ficelée aux détailles. De la science-fiction premiers degrés. Je ne peux pas dire plus sur l’histoire : faute de gâcher le plaisir des futurs ou des lecteurs actuels. Mais au moment de ses lignes, je peux juste vous dire que personnellement je viens de lire la meilleure histoire qui m’a été donnée de voir. Je rêve déjà d’une trilogie cinématographique pour voir les traits et l’histoire de Bajram se mouvoir et prendre vie.


Le dessin ne fera pas l’unanimité, volontairement rétro afin d’essayé de garder son trait de départ, Dennis Bajram essaie d’éviter les gros effets. Mais si vous regardez de prés et ne cédez pas à l’illusion lointaine, vous ne pourrez que voir la perfection des expressions ou des cadrages. Le sens de la lecture, les détails visuels, tout est optimisé au mieux pour que le trait guide l’œil et lui face voir ce qui a à voir. Si je ne savais pas que l’encrage été entièrement informatisé de même que les couleurs, j’aurais juré que tout été quasiment fait à la main ( a 2 ou 3 détaille prés). La prouesse technique est totale et beaucoup de personnes, certainement, seront étonnées de savoir que 100% de l’album est fait sur Photoshop avec une bonne tablette graphique.

La conclusion de

Je n’ai plus peur de le dire : pour moi, universal War one et le chef-d'œuvre de la bande dessinée. Scénario et dessin faisant une parfaite cohésion et qui scotchera par sa cohérence comme pas son coup de théâtre : logique et redoutable. UW1 confirme les espérances et me fait Office de référence ultime de la science-fiction.

Acheter Le patriarche en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le patriarche sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Universal War

En savoir plus sur l'oeuvre Universal War