75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Bankgreen [2011]
Staff (1)85
Membres (1)30
Impatience Bientôt

Mordred est le dernier des varaniers, l'ultime représentant de sa race. Personne n'a jamais vu son visage derrière le heaume gris qu'il ne quitte jamais, pas plus que la couleur de sa peau par-delà l'armure qui l'habille -- à moins que l'armure elle-même ne soit précisément cette peau, et son heaume son visage... Mordred est celui qui annonce, et nul n'échappe à son épouvantable prédiction : il connaît la fin de chacun, l'instant précis et les circonstances de la mort de quiconque croise sa route. Mordred est le plus redoutable des mercenaires. Aussi vieux que Bankgreen, la mauve et noire, Mordred est immortel. A moins que... Car après tout, sur Bankgreen, la mort elle-même ne pourrait-elle pas mourir ?

Date de sortie en France : 10 février 2011
Oeuvre : Bankgreen
Thèmes abordés: Dark Fantasy

Critiques du staff de Bankgreen

Casting de Bankgreen

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Editions de Bankgreen

Acheter Bankgreen en un clic

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (1)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 30
    Je ne comprends pas l’engouement de SciFi pour ce livre. Je suis un fidèle lecteur et généralement les critiques que je trouve sur le site sont en accords avec mon avis.

    Ici, il semble que ce soit l'exception à la règle.

    Tout d'abord les points positif sur ce livre :
    - Concept des Varaniers intéressant et original (ce qui devient rare).
    - Quelques idées de races (Emûle, Rune, Grands Rats) intéressantes.

    Maintenant le négatif :
    - concept des Varanier pratiquement pas exploité.
    - L'univers est décrit succinctement et l'on est incapable de se représenter l'univers ou même les paysages (à part quelques lieux précis).
    - La qualité d'écriture varie considérablement d'un chapitre à l'autre. La plupart des dialogues maintiennent le lecteur dans l'ignorance sur les enjeux, l'univers, les motivations, les races sous couvert d'une philosophie mystique à partir de laquelle le lecteur doit deviner le monde.
    - très peu d'événements dans ce livre de presque 400 pages.
    - un final pitoyable tellement ridicule que l'on a l'impression que l'auteur voulait en finir au plus tôt avec le livre car, comme moi, peut-être qu'il s'ennuyait terriblement.
    - Des personnages insignifiants : l'auteur ne les développe pas et l'on a donc aucun moyen de les découvrir et de les aimer ou d'aimer les détester.

    Pour tout dire, je me suis ennuyé royalement sur Bankgreen. Je suis en colère car je me suis fait avoir par la magnifique couverture et par la quatrième précisant qu'on avait du Elric dans Mordred. Il va falloir relire Elric car, ce livre ne pourra jamais prétendre égaler le plus mauvais tomes des aventures de l'albinos.

    Je ne suis cependant pas optu et je lirai un autre livre de Mr Di Rollo afin de voir s'il s'agit d'un accident de parcours ou si cet auteur ne m'est définitivement pas destiné.
    Labelle Rouge
    le 4 septembre 2011 11h53

Autres romans de la même oeuvre Bankgreen

Informations complémentaires sur Bankgreen

  • Titre (France) : Bankgreen
  • Date de sortie officielle (France) : 10 février 2011